Petite leçon de football américain

Présentation

 

Règles

Résultats & Stats

Franchises

Archives

Courrier

 

Liens

   
   
Pour connaître
les règles de la
TFL, cliquez ici:
   

A la demande générale des novices en foot US et des ignorants du touchdown, voici un petit exposé sur le B-A-BA du foot tel que le pratiquent nos cousins américains.

Un match oppose deux équipes (jusque-là, vous suivez?). Pour chacune d'entre elles, onze hommes sont présents sur le terrain. Le coach peut effectuer autant de changements qu'il le souhaite. Le onze défensif est d'ailleurs totalement différent du onze offensif, les postes étant extrêmement spécialisés. Même si jadis, certains joueurs disputaient l'intégralité de la rencontre…

Le terrain mesure 100 yards de long (un yard équivaut à 91,4 cm) et est prolongé par deux zones d'en-but. Chaque équipe doit, pour marquer des points, porter le ballon dans l'en-but adverse: c'est un touchdown qui rapporte 6 points. L'équipe qui réussit un touchdown bénéficie ensuite d'une tentative d'extra point (si réussie, elle rapporte un point). Mais elle peut aussi essayer de pénétrer à nouveau dans l'en-but sur une seule action (2 points sont alors en jeu). Dernier moyen d'inscrire des points: le field goal, ou coup de pied au but depuis l'endroit du terrain où se trouve le ballon. Si celui-ci est envoyé entre les perches par le kicker, l'équipe obtient trois points.

Un match se déroule en quatre quart-temps (quarters) de 15 minutes. Une mise en jeu (kickoff) a lieu au début du premier et du troisième quarters. Le second et le quartième quart-temps constituent simplement le prolongement de celui qui les précède; on permute uniquement les équipes sur le terrain, tout en conservant la position relative du ballon. En cas d'égalité du score à la fin du quatrième quart-temps, on dispute une prolongation de 15 minutes. Si l'égalité subsiste, le match est déclaré nul. Durant les playoffs, on dispute toutefois des prolongations jusqu'à ce qu'un vainqueur émerge.

Le point crucial du foot US est le système des downs ou possessions de balle. Lorsqu'une équipe entre en possession de la balle, elle dispose de quatre downs (actions) pour progresser d'au moins 10 yards. Dès que ce cap est franchi, elle obtient une nouvelle série de quatre downs. Sinon, le ballon passe à l'adversaire. Cela signifie que si une équipe n'a pas progressé de 10 yards après trois downs, elle tente souvent un field goal lors du quatrième afin d'éviter de perdre le ballon au terme de cette possession. Evidemment, cela se joue parfois au centimètre, d'où l'utilité de l'espèce de chaîne (mesurant exactement 10 yards) qui est parfois amenée sur le terrain. La terminologie utilisée est toujours la même: "2st and 8" signifie que l'on va jouer le deuxième down et qu'il reste 8 yards à parcourir pour atteindre le gain de 10 yards; "3rd and goal" signifie que l'on va jouer le troisième down et qu'il faut atteindre l'en-but (situé moins loin que les 10 yards).

Lors de chaque action, on pose d'abord le ballon sur la ligne de scrimmage, ligne sur laquelle le ballon a été arrêté au terme de l'action précédente. Les joueurs prennent alors position. Le center (OL central) passe le ballon entre ses jambes au quaterback qui, schématiquement, dispose de deux solutions: soit il donne le ballon à un RB qui tente de perforer la défense adverse, soit il passe le ballon au-dessus de cette défense à un WR. Bien entendu, les tactiques sont nombreuses. Chaque équipe possède son "annuaire de tactiques" que les joueurs sont censés apprendre par cœur car, sur le terrain, ils devront exécuter les tactiques choisies par le QB, avec l'aide du head coach et du coordinateur offensif. Idem pour la défense. Mais revenons à l'action… Une fois le ballon passé, le joueur qui l'a reçu tente de progresser le plus possible, jusqu'à l'en-but adverse s'il le peut. De leur côté, les défenseurs essayent de le plaquer ou de le faire sortir du terrain.

Restent alors quelques subtilités. Tout d'abord, le chrono. Celui-ci ne s'arrête que pour les temps morts, en cas de faute ou lorsque le porteur du ballon sort latéralement du terrain. Dans certains cas, l'attaquant a donc tout intérêt à sortir plutôt qu'à se faire plaquer. Son équipe perdra ainsi un minimum de temps. Pour l'action suivante, la ligne de scrimmage sera fixée à l'endroit où le joueur est sorti.

Autre chose: le QB peut se faire saquer, c'est-à-dire plaquer avant qu'il n'ait eu le temps de passer le ballon. Dans ce cas, l'action s'arrête et l'équipe en attaque a perdu du terrain puisque, généralement, le QB se trouve au moins 5 yards derrière la ligne de scrimmage. Lors de l'action suivante, cette ligne sera établie à l'endroit où le QB a été saqué.

Souvent les passes ne sont pas captées (completed en anglais). Premier cas: le ballon tombe directement sur le sol. L'action est alors annulée et le down suivant repartira de la même ligne de scrimmage. Second cas: le ballon est intercepté par un défenseur (soit juste après la passe du QB, soit après que l'attaquant l'ait lâchée). Ce défenseur tente alors de courir dans l'autre sens et d'offrir du terrain à son équipe. Le jeu s'inverse. Les attaquants adverses, mués en défenseurs, essayent alors de plaquer le porteur du ballon et de l'empêcher d'aller jusqu'à leur en-but.

Dernier point: les coups de pied. Ils sont assez rares mais ils sont utilisés dans deux cas. Premier cas: la mise en jeu (kickoff). Le kicker de l'équipe qui met en jeu balance de ballon le plus loin possible. Un adversaire le récupère. Là, deux possibilités. Primo, il tente de remonter le terrain le plus haut possible avant d'être plaqué. Secundo, il pose le genou au sol et son équipe repartira sur sa ligne des 20 yards. Deuxième cas: le punt. Il est généralement utilisé lors des quatrièmes downs, lorsque l'équipe qui attaque est trop loin de l'en-but pour tenter un field goal et craint de ne pas pouvoir atteindre la limite des 10 yards. Elle perd donc le ballon mais tente de repousser l'adversaire le plus loin possible. L'action se déroule de la même manière que lors d'une mise en jeu.

Fin de la leçon.