CYMBIDIUM

A l’état sauvage le genre Cymbidium comprend une cinquantaine d’espèces d’orchidées terrestres ou épiphytes. Les espèces cultivées sont originaires du Sri Lanka (Ceylan) et du Japon, en passant par l’Inde, la Malaisie et l’Australie.

Les Cymbidiums, en général très faciles à cultiver, s’accommodent d’une température fraîche . Ils constituent un bon départ pour les novices en culture d’orchidées. Le croisement des espèces a donné des milliers d’hybrides qui , pour la plupart, ont supplanté l’espèce. Jadis rare et coûteuse, grâce aux techniques modernes de culture, cette plante est aujourd’hui à la portée de tous.

Ils demandent beaucoup de lumière . Ils ne devront être protégés des rayons directs du soleil qu’en été. En hiver, mettez-les directement derrière une fenêtre.

Pendant la floraison maintenir le compost humide en vérifiant bien le drainage pour éviter que les racines ne pourrissent en restant dans l’eau stagnante. Vivant dans un compost artificiel ces plantes ont besoin durant la période de croissance d’un engrais complet environ tous les quinze jours.

La température est un élément capital dans la réussite des cymbidiums.. Pour former ses boutons il leur faut, l’été et l’automne, une alternance entre les journées chaudes (20°C ou plus) et les nuits fraîches (7 à 13°C). La meilleure solution est de les mettre au jardin durant cette période, dans un endroit bien abrité du vent et du soleil. On les rentrera début octobre. Sans cette fraîcheur nocturne, vous n’obtiendrez pas de fleurs.

Les inflorescences des Cymbidium peuvent compter jusqu’à trente fleurs par tige. Chaque fleur, s’ouvrant les unes après les autres jusqu’au sommet de la hampe, la floraison dure environ six semaines.

Vous pouvez acheter des plantes partout... Mais les conseils ...
pour les choisir et les conserver, vous ne les recevez pas partout!...

G.A. Monoyer Ir.A.I.Gx.

COPYRIGHT Editions du Ronfrêne, rue de la Station, 111, 7070 LE ROEULX (Belgique)


[ Retour à la page principale ]