Accueil

Classer les textes

(D'après Langue Référentiel)

 

La variété des textes est infinie. Pour mieux les lire et les composer, il est essentiel de les différencier en "familles". Quatre paramètres permettent de distinguer les types de textes oraux ou écrits.

L'intention texte informatif, injonctif, persuasif, poétique, fictionnel

L'organisation

superstructure narrative, explicative, argumentative, descriptive, dialogale
L'énonciation énonciation historique, distanciée, masquée
ou énonciation discursive, instanciée, marquée
Le genre

genres littéraires : roman, poésie, théâtre, argumentation
genres courants: curriculum vitae, exposé, débat, interview, rapport de réunion, divers genres journalistiques...

Il s'agit évidemment de catégories de classement un peu artificielles. Rares sont les textes "purs", la plupart jouent avec les limites et se présentent sous une forme composite.
Pas mal de textes sont, du reste, constitués à partir de séquences textuelles de types différents. On peut ainsi trouver des poésies dont le type est à la fois descriptif, narratif, dialogué et argumentatif (c'est le cas de la fable). A l'inverse, un texte narratif peut être représenté dans des genres différents : roman, conte, fait divers, récit de vie...

L'intention du texte

On peut classer un texte en fonction du but poursuivi par celui qui le compose.

intention poursuivie
nom
exemples
accroître les connaissances texte informatif la plupart des textes contenus dans les manuels scolaires et les encyclopédies, articles de presse, comptes rendus d'expériences, articles scientifiques...
pousser à agir texte injonctif recette, notice de montage, consignes, règlements, règles de jeu...
modifier les opinions texte persuasif publicité, critique de film, de livres, d'oeuvres d'art, éditorial, plaidoyer, dissertation, essai...
créer un univers imaginaire t. poétique l'accent est mis sur le langage, les images, les sonorités:
poème (et ses multiples formes), prose poétique, chanson, comptine, slogan publicitaire, proverbe, dicton, certains textes d'humour...
t. fictionnel

l'accent est mis sur l'intrigue, les événements, le suspens, le mystère, l' histoire... :
nouvelle, récit, conte, romans, blague, scénario, ...

Remarques :

  1. Un texte peut poursuvre plusieurs intentions.
  2. Un auteur peut masquer son intention véritable.

Les cinq superstructures

Ce terme désigne l'organisation globale du texte où des composantes obligatoires sont placées dans un certain ordre.

type de construction
nom
exemples
forme du récit (schéma narratif)
superstructure narrative
reportage (journalistique), fait divers, récit de vie, récit historique, parabole, conte, légende, roman (et ses nombreux sous-genres), nouvelle, histoire drôle...
questionnement / résolution
superstructure explicative
la plupart des textes contenus dans les manuels scolaires et les encyclopédies, articles de presse, comptes rendus d'expériences, articles scientifiques...
thèse / arguments / conclusion
superstructure argumentative
publicité, critique de film, de livres, d'oeuvres d'art, éditorial, plaidoyer, dissertation, essai...
"objet" / parties constituantes / propriétés / mise en relation
superstructure descriptive
inventaires, catalogues, guide touristique, de la description utilitaire à la description littéraire (souvent intégrée dans un autre type de texte).
ouverture / transaction/ fermeture
superstructure dialogale
conversation téléphonique, interaction orale quotidienne, débat, interview, dialogue de roman, de théâtre, de film,...

Lorsque un texte combine plusieurs de ces structures, on parlera d'une structure dominante et de structures dominées (incluses dans la superstructure plus vaste) .

énonciation

On distingue deux modes d'énonciation :

La situation de communication n'apparait pas. Le sens de la phrase apparaît indépendamment de toute référence au contexte. Le texte est autonome.
énonciation historique
distanciée, masquée
Le professeur de français a annoncé qu'à partir du 25 avril 2011, les élèves de 4e année assisteraient aux cours dans le local n° 32
La connaissance du contexte : qui, quoi, où, quand ? est indispensable pour interpréter la phrase. Le texte est embrayé, impliqué.
énonciation discursive, instanciée, marquée
A partir de demain, je vous annonce que vous assistererez aux cours dans le local d'à côté .

Les genres

Le genre est une catégorie de classement de textes définie par une tradition (par exemple, la pratique scolaire, le champ littéraire d'une époque donnée) ainsi les quatre genres majeurs: le roman, la poésie, le théâtre, le texte argumenté.

Ces genres se ramifient selon les théoriciens de la littérature en sous-genres ainsi le roman se décline en variations : roman policier, roman historique, roman sentimental, roman épistolaire ... Voir un  classement de romans sur le site Magister.

Certains genres sont littéraires on y observe une préoccupation esthétique : fable, conte fantastique, nouvelle réaliste, sonnet, essai ...
D'autres sont figés par la pratique et obéissent à une fonction d'utilité sociale : curriculum vitae, exposé, débat, interview, rapport de réunion, divers genres journalistiques...

Quelques indices utiles...

indices
type de texte

production de significations nouvelles ("écarts") à l'aide de :

  • retour d'éléments semblables : son, nombre de syllabes, structure grammaticale, mots, vers ou groupes de vers (refrain)
  • glissements de sens (métaphore...)
  • formulations (associations) inhabituelles, création de mots...
  • mise en forme graphique
  • reprise ou refonte de textes connus ou d'expressions usuelles
  • Discours direct
  • Changement d'interlocuteur.
  • Ponctuation : guillemets, tirets.
  • Formes verbales de base : impératif, infinitif, futur simple ou indicatif présent (2e pers.)
  • Organisateurs textuels chronologiques.
  • Supériorité réelle ou usurpée de l'énonciateur.
  • Histoire
    • Structure particulière
    • Personnages : nom, rôle (principal-secondaire, aidant-opposant), caractéristiques (physiques-morales)...
    • Référent réel ou fictif
    • Cadre chronologique du récit : durée de l'histoire, moment auquel l'histoire se déroule, épisodes développés ou simplement mentionnés.
    • Lieux du récit : réels ou imaginaires; précis ou imprécis...
  • Narration
    • Focalisation (point de vue) : qui raconte ?
    • Formes verbales de base :
      • - présent (et ses deux valeurs fondamentales : "ici-maintenant" - "historique")
      • - passé composé-imparfait (et plus-que-parfait)
      • - passé simple-imparfait (et plus-que-parfait)
    • Indicateurs chronologiques et pronoms
  • Réponse à une question ou à un problème énoncé au point de départ.
  • Présence d'annonces qui font apparaître le plan de l'exposé ainsi que de reprises et d'organisateurs textuels logiques destinés à guider le lecteur ou l'auditeur
  • But explicite ou non de l'auteur : il veut convaincre
  • Utilisation d'arguments et de certains organisateurs textuels logiques

Texte persuasif
et / ou
argumenté

Des livres et des sites pour en savoir davantage ?

J.-M. Adam, Les textes types et prototypes.
Thyrion F., Rosier L., Denyer M. (coord.), Langue Référentiel

Sur oasis fle, une introduction aux théories de Werlich et Adam.

mise à jour : 26.05.2014