Accueil  

Références et bibliographie

Généralités

Dresser une bibliographie

Vérifier la fiabilité d'une source
xxxx

 

références d'un site internet
références d'un document électronique
références d'une image électronique
références d'une encyclopédie en ligne

références d'une oeuvre imprimée
Cas particuliers

 

Présenter une citation
Réagir dans une citation
Intégrer une citation à son propre texte

référencer un article d'encyclopédie imprimée
référencer un
article d'encyclopédie en ligne

 

références d'une photographie
références d'une image scannée

références d'un film

 

références d'une  émission de télévision

références d'une oeuvre musicale

 

références d'un tableau

références d'une  interview  

références d'un spectacle

références d'un  article de presse  
références d'une sculpture

 

 

 

Généralités

Pour de nombreux travaux, il est indiqué de se documenter notamment par la lecture d'ouvrages spécialisés; soit qu'on les cite textuellement, soit qu'on en reproduise des extraits par photocopie, soit qu'on s'y réfère seulement.
Par honnêteté intellectuelle et pour la rigueur scientifique, il est impératif de mentionner ses sources.

L'émetteur dispose de plusieurs manières de traiter le texte-source. Il peut reprendre d'une manière littérale ou non, explicite ou non, un ou plusieurs fragments du texte source: la citation (emprunt littéral et explicite), le plagiat (littéral et non explicite), la référence (non littérale et explicite), l'allusion (non littérale et non explicite). Il peut imiter (pastiche) ou transformer (parodie, adaptation) le texte source. (Programme Fesec, 2e degré, 2002)

S'il est vivement recommandé de s'appuyer sur des citations ou des affirmations de spécialistes, cela ne peut se faire qu'en signalant ses emprunts. A défaut, l'auteur se verra accusé de plagiat, faute grave puisqu'elle lèse l'auteur authentique et donne en outre à penser que le plagieur est incapable d'élaborer un texte personnel.

Consulter une information sur la façon de citer sans plagier.

On cite ses sources selon une présentation codifiée.

Pour en savoir davantage :JUCQUOIS G., 1990.

  Présenter une citation

Dans les travaux d'analyse de texte, vous ferez fréquemment référence à un passage précis qu'on identifie par un numéro de vers, de ligne ou de page, vous indiquerez alors ce numéro entre parenthèses ("v. 14", "l. 17", "p. 48").

Si vous ne citez qu'une partie de la phrase de l'auteur, signalez votre intervention par le signe [...] et assurez-vous que la partie coupée ne modifie pas le sens de l'emprunt.

Lorsque vous citez un extrait in extenso (= en entier, dans son intégralité), présentez-le selon une typographie distincte du texte de base (retrait, caractères italiques, encre de couleur différente, etc.) afin de visualiser l'emprunt. Cet extrait sera placé entre guillemets ("..." ou «...») et suivi du numéro de référence.

Dans une analyse du Dormeur du Val d'Arthur Rimbaud, on trouvera, par exemple :

Ce sonnet à bien des égards remarquable, présente une métaphore originale et riche de sens dès le premier quatrain "[…] qui mousse de rayons." (v. 4). Lumière et douceur semblent régner en maîtres sur le lieu où repose le jeune homme.

Consulter une information sur la façon d'intégrer la citation dans son propre texte .

  Se référer à une oeuvre imprimée

Lorsque vous vous référez à un auteur ou à une oeuvre sans les citer textuellement, donnez en note au bas de la page les indications nécessaires précédée du signe "Cf.".
Si vous reprenez un extrait mot pour mot, vous n'êtes pas obligé de noter le signe "
Cf.".

Pour vous référer à une oeuvre entière, vous mentionnerez, dans l'ordre, les renseignements suivants, extraits de la page de titre (et non de la couverture qui présente quelquefois des lacunes ou des erreurs) :

Formule de base

Le nom de l'auteur suivi de l'initiale du prénom : en capitales.

Le titre : en italique .

Le lieu de publication, puis l'éditeur, puis l'année de publication, enfin la collection [et le numéro].

Exemple:
AUTEUR Y., Usages bibliographiques, Paris, Les Belles Lettres, 1998, coll. "Classiques de Poche", n°38.

Particularités

S'il y a plusieurs auteurs (ils sont habituellement indiqués dans l'ordre alphabétique), on écrit :

AUTEUR X. , ÉCRIVAIN A., et ROMANCIER Y., Titre , ...

ou AUTEUR X. ET (...), Titre, ...

ou COLLECTIF, Titre , ...

Si le lieu ou la date de publication manque, on indique "s.l." ou "s. d." ce qui signifie "sans lieu" ou " sans date".

Parfois on abrège le titre par le symbole : [...]

Le cas échéant, les indications sur la personne qui a complété le volume par des notes, un travail sur le texte, des documents, etc.

Ex: MONTAIGNE (de) M. , Les Essais, édition établie et présentée par Claude Pinganaud, Paris, Arléa, 2002.

Quand il s'agit d'une traduction, on le signale ainsi que le nom du traducteur, le titre original et les références de l'édition originale

Ex: LONDON J.,Contes des mers du Sud, nouvelles , (South Sea Tales) trad. L. Postif, P. Gruyer et R.Sctrick, préface de Y.Queffélec, Paris, Phébus libretto, 2001.

Parfois on ajoute le numéro de page (p. 17 ou p. 17 à 40 ou p. 17 sv. ou p. 17 sq., ou encore p.17-40).

Ex: DURAND X., Manuel de savoir-vivre , Bruxelles, Éd. du Lombard, 1985, p. 16.

Lorsqu'un ouvrage a déjà été mentionné, écrivez simplement :

Ex: DURAND X., op. cit. , p. 16.
(op. cit. est une abréviation de opere citato, expression latine qui signifie : dans l'ouvrage déjà cité.)

 

 

 

  Se référer à un site électronique en ligne.

Les textes disponibles sur le réseau varient, disparaissent, se transforment, changent d'adresse. Certains sites présentent des garanties de sérieux, leurs informations sont fiables. D'autres, par contre, sont fantaisistes. N'importe qui, en effet, peut publier pratiquement n'importe quoi sur le web. La preuve ?

Lorsque l'on consulte un site internet, on relève tous les éléments qui peuvent établir l'authenticité d'un document, sa fiabilité.

Ex: Les Grands Auteurs Romantiques du XIXe, site de Michel Esnault, "60 ans, Retraité de La Poste, passionné d'histoire locale, d'archéologie, de beaux-arts et de littérature. " : http://romantis.free.fr/

Se référer à un document consulté sur Internet.

Pour se référer à un document publié sur un site Web, on indique les données suivantes dans cet ordre:

  1. Le nom de l'auteur du document et le titre de la page consultée.
  2. L'adresse url complète du fichier telle qu'elle apparaît dans la fenêtre du navigateur.
  3. Le jour et l'heure de la consultation.
  4. Et toutes les indications susceptibles d'établir l'origine (et donc la fiabilité) des informations : l'identité et éventuellement la fonction du responsable du site ("webmaster, webmaistre"...), l'institution qui héberge le site.
    Ex: JRM, "Cet heureux temps n'est plus, tout a changé de face...", sur http://jiheraim-cyberland.chez-alice.fr/1-pagesd_accueildejrm/5-smiley.htm, consulté le 3 / 06 / 2008 à 21 h 11.
    (Jean-Roger Merle se présente comme professeur de lettres).

Lorsque le document est prêt à être imprimé, il suffit souvent de configurer le navigateur pour faire apparaître sur la page même son adresse http et l'heure de la consultation.

Se référer à une image électronique

Lorsque l'on utilise une image publiée en ligne, on note son emprunt de la façon suivante :

Ex:

Page de titre de la première édition
des Fleurs du Mal (1857).

http://www.poulet-malassis.com/images/poulet_malassis_baudelaire_150_ans_couverture_fleurs_du_mal_fac_simile.jpg

Pour faire apparaître cette adresse, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'image et faites-la "ouvrir dans une nouvelle fenêtre". Son adresse url précise apparaîtra dans la barre d'adresse du navigateur. 
Vous constaterez que les suffixes indiquant sont spécifiques :
    pour les images : .jpg, .jpeg, .gif, .png, .tiff, .pict
    pour les pages : .htm ou .html.

Notez bien que cette adresse url diffère considérablement de celle de la page sur laquelle l'illustration a été publiée :
http://www.poulet-malassis.com/poulet_malassis_baudelaire_150_ans_fleurs_du_mal_BAUDELAIRE_FLEURSDUMAL.htm

Se référer à un article d'encyclopédie en ligne

Attribuer une image scannée dans un livre

 

  Se référer à un film

Voici comment se présentent habituellement les références à une oeuvre cinématographique:

le titre original, le titre de la version française, le nom du metteur en scène, les noms des acteurs principaux, le pays, l'année de sortie en salles, le genre, la durée.

Ex:

Sleeping with the Enemy, (Les nuits avec mon ennemi), J.Ruben, avec J.Roberts , P.Bergin, K.Anderson, Etats-Unis, 1991, drame/thriller, 99 min.

 

  Se référer à une émission de télévision

Voici comment se présentent habituellement les références à une émission de télévision:

le nom éventuel de la rubrique, le titre précis de l'émission (souvent son sujet), le genre de l'émission, son réalisateur / animateur, le nom de la chaine qui a créé ou  diffusé l'émission, la date et l'heure du début, la durée.

Ex:

Envoyé spécial, Dany Boon, le triomphe d’un ch’ti, reportage de Vincent Lebrun, diffusé sur A2, jeudi 22 mai 2008, 20h50, 20 minutes.

 

  Se référer à un spectacle

Voici comment se présentent habituellement les références à un spectacle:

le titre , le nom de l'auteur, les noms de la Compagnie (quand il s'agit de théâtre), du metteur en scène, des acteurs principaux, la date de la représentation, le nom du lieu (de la salle).

Ex:   Roméo et Juliette, d'après William Shakespeare, par la Compagnie de la Sonnette, mise en scène de Delphine Bougard, Chorégraphie de Julie Bougard, avec Elisabeth Mouzon (Juliette) et Julien Collard (Roméo). Coproduction de la Cie de la Sonnette et du Manège. Mons / Centre Dramatique, mardi 24 avril 2007, 20 h 30, Palais des Beaux-Arts de Charleroi.

  Se référer à une oeuvre musicale

Voici comment se présentent habituellement les références discographiques (ou discographie) relatives à une oeuvre musicale :

GROUPE / ARTISTE, “ Chanson ”, Album, Éditeur phonographique et référence catalogue, année.

Ex:
musique instrumentale

Johannes BRAHMS -"Concerto pour piano n°1 en ré mineur op. 15 - III : Rondo. Allegro non troppo." Vladimir Ashkenazy, piano. Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam - Bernard Haitink (DECCA 4100092).

album de chanson
Julien CLERC, Double enfance - Album CD - Emi, 0946 3 37459 2 6 (1 CD), 2005.
chanson isolée

Alain SOUCHON, Pardon , Alain Souchon / Laurent Voulzy, (4'00) Album: Au ras des pâquerettes , CD Virgin France 7243 8486222, 1999.

(on cite d'abord l'auteur des paroles, ensuite le créateur de la musique)

D'après : Observatoire Musical Français (OMF) Université de Paris-Sorbonne 1, rue Victor Cousin - 75005 Paris, http://www.omf.paris4.sorbonne.fr/omf-articles.php3?id_rubrique=98&id_article=540.

 

  Se référer à une photographie

Les références d'une photo se notent de la façon suivante:

Le nom de l'artiste et son prénom, le titre de l'oeuvre, la date de son exécution, le lieu où elle a été prise, le détenteur des droits précédé du signe © .

Ex:

DOISNEAU Robert, Le Baiser de l'Hôtel de Ville, Paris, 1950.

ou

DIAS Carlos , Des fusiliers marins portugais de la frégate Corte Real capturent une barque  […] au large de la Somalie, 22.06.2009, © EPA/CARLOS DIAS, réf.: epa01769685.

S'il s'agit d'une image scannée à partir d'un texte imprimé :

Après la légende, mentionner (en note) l'avertissement : Illustration extraite de + Nom, Prénom, Titre, Lieu d'édition, Editeur, date, n° de page .

Ex:

La famille d'Antigone (*), 

Schéma extrait de BESSON J.-J., GALLET S., GRIVEL S., RAYMOND M.-T., DE ROECK B., ROUSSEAU V., Texto 4e, Le français en séquences, Paris-Hachette Éducation, Namur-Érasme, 2005, page 155.

 

  Se référer à un tableau

Les références d'une peinture se notent de la façon suivante:

Le nom de l'artiste et son prénom, le titre du tableau, la date de son exécution, les matières de la couleur et du support, les dimensions de l'oeuvre et le lieu où elle est conservée.

Ex:

MILLET Jean-François,(1814-1875), Des glaneuses dit aussi Les glaneuses, 1857, huile sur toile, 83,5 x 110 cm, Paris, Musée d'Orsay. 

    Se référer à une sculpture

Les références d'une sculpture se notent de la façon suivante:

Le nom de l'artiste et son prénom, le titre de l'oeuvre, la date de son exécution, la matière, les dimensions et le lieu où elle est conservée.

Ex:

RODIN Auguste (1840-1917), Le Baiser, 1888-89, marbre 181,5 x 112,3 x 117 cm, Paris, Musée Rodin.

http://media.paruvendu.fr/windil/media-pa/L080613/e4/e4/th/th_L0806132436063_1.jpg

 

  Se référer à un article de presse

S'il s'agit d'un article extrait d'un journal, d'une revue périodique on écrit, par exemple :

Le nom de l'auteur et son prénom, le titre, le mot "in" ou "dans", le titre du journal ou de la revue, le , la date.

Ex: AUTEUR X., Rédiger une bibliographie , dans La Revue Nouvelle , n° 3873, du 13 mai 1987.  
Parfois, on indique le titre de l'article entre guillemets et le nom de la revue souligné ou en italiques.

  Se référer à une interview

Les références d'une interview qu'on a réalisée soi-même se notent de la façon suivante:

Indiquer la mention "Entretien avec", la civilité (Monsieur, Madame...), le prénom et le nom de la personne interrogée, si nécessaire son titre ou sa fonction, la date de la rencontre.

Ex:

Entretien avec Mademoiselle Lucie DUPONT, étudiante 1e Bac en Lettres, réalisée le 17 juin 2008.

Lorsque l'on reprend les paroles extraites d'une interview publiée dans un magazine, un site internet ou une vidéo, on note ceci:

"Entretien avec", le prénom et le nom de la personne interrogée, si nécessaire son titre ou sa fonction, suivis de l'indication du lieu où le lecteur pourra retrouver les déclarations de la personne interviewée (= références du livre, du magazine, de la vidéo ou du site).

 

  Se référer à un article d'encyclopédie

S'il s'agit d'un article extrait d'une encyclopédie, on écrit, par exemple :

L'intitulé de l'article, le nom de l'encyclopédie, le de tome ou de volume, la page, le lieu de publication, puis l'éditeur, puis l'année de publication.

Ex: Article : Volcanisme et volcanologie, Encyclopaedia Universalis, volume 16, page 927 a, Paris, Encyclopaedia universalis,1973.
Lorsqu'on utilise une encyclopédie électronique (Encarta, Wikipedia...)
on donne le nom de l'encyclopédie, le titre de la page consultée, suivie de l' adresse url et de la date de consultation.
Ex:

WIKIPEDIA, Variété des genres et Renouveau de la Chanson française, sur la page Chanson, http://fr.wikipedia.org/wiki/Chanson#Vari.C3.A9t.C3.A9_des_genres_et_Renouveau_de_la_Chanson_fran.C3.A7aise, consultée le 7 juin 2008.

 

Dresser une bibliographie

Lorsque votre travail s'appuie sur plusieurs oeuvres, il est d'usage de placer les références en notes et de reprendre en finale l'ensemble des oeuvres citées.

On appelle bibliographie, la liste des ouvrages dont on s'est servi pour réaliser une recherche. L'usage est d'aligner ses références par ordre alphabétique des auteurs. En créant des sous-ensembles pour

  • les livres,
  • les articles de presse,
  • les sources électroniques,
  • les documents filmiques ou iconographiques...

et toute autre division établie en fonction du type de travail réalisé...

Classement par années ou classement APA.

On trouve de plus en plus souvent des références notées simplement entre parenthèses. (Auteur, 2004). Cette notation renvoie à la bibliographie placée en finale où les différents ouvrages d'un même auteur sont classés par année de publication. Ce système APA a été développé par l'Association Américaine de Psychologie et s'utilise de plus en plus. Pour plus de détails : normes APA.

Classement "américain"

Des auteurs pratiquent un système dit "américain". Ils se contentent de donner dans les notes quelques éléments d'identification, des renvois bibliographiques. On trouve par exemple la mention :

Pour comprendre les lectures nouvelles (Biblio 24)
ou FOSSION & LAURENT (Biblio 24).

Dans la bibliographie complète placée en fin de volume, les oeuvres sont numérotées par ordre alphabétique ou non. Les références y sont données dans leur intégralité :

24. FOSSION A. & LAURENT J.-P, Pour comprendre les lectures nouvelles. Linguistique et pratiques textuelles , série "Formation continuée", Bruxelles-Paris-Gembloux, De Boeck-Duculot, 1981, 168 p.

(Remarque: la mention du nombre de pages n'est pas obligatoire.)

Classement par années ou classement APA.

On trouve aussi des références notées simplement entre parenthèses. (Auteur, 2004). Cette notation renvoie à la bibliographie placée en finale où les différents ouvrages d'un même auteur sont classés par année de publication. Ce système a été développé par l'Association Américaine de Psychologie et s'utilise de plus en plus. Pour plus de détails : normes APA.

 

 

Exprimer une réaction personnelle dans une citation.

Une intervention personnelle dans un texte rapporté sera toujours encadrée de crochets afin de laisser intact le texte emprunté.

Portez la mention "[sic ]" pour signaler une erreur, soit que vous ne souhaitez pas vous la voir attribuer, soit que vous entendez la mettre en évidence. On trouve aussi fréquemment "[c'est nous qui soulignons]" ou toute autre expression nécessaire, que ce soit pour adapter grammaticalement la citation à la phrase qui l'introduit; ou clarifier un mot que la coupure a séparé de son cotexte initial.

Remarque importante:

Si on choisit un système bibliographique (par exemple souligner le nom d'une revue), on DOIT s'y tenir pour toutes les références du même type. La bibliographie doit être COHÉRENTE.

 

Dernière modification : 26.05.2014