Accueil
 
Carrefour Ressources

Petit catalogue de mots-outils

Deux remarques importantes
 D'autres ressources permettent de relier les énoncés...
Télécharger un diaporama explicatif ?   

1. Relations chronologiques :

temporalité

 
série

2. Relations logiques :

preuve, cause
 
but
conséquence et conclusion
 
alternative
restriction (concession)
 
comparaison-similitude
addition
 
comparaison-différence
condition, hypothèse
 
comparaison-antithèse (opposition)

3. Relations énonciatives :

explication

 
reformulation

citation

 
illustration

 

 

Précautions:

1. Les mots-outils ( aussi appelés connecteurs, indicateurs, signaux) sont des mots ou des groupes de mots qui relient des énoncés.

Ils sont ici groupés par catégories logiques, cela ne veut pas dire qu'ils soient interchangeables ! Il n'y a pas de synonyme en français, dit-on, assurez-vous, par conséquent, que le sens du mot correspond au sens que vous voulez donner à votre transition. La variété du style ne peut justifier l'erreur.

Ce catalogue n'a pas la prétention d'offrir un relevé complet de tous les mots-outils dans tous leurs emplois. Son objectif sera atteint s'il permet :

  1. de préciser davantage telle ou telle articulation (lecture)
  2. d'éviter de fastidieuses répétitions des mêmes termes (écriture).

2. Attention : la valeur de ces mots n'est pas fixe. Un même mot peut introduire des relations fort différentes.

Si la quantité des pluies est suffisante, la sécheresse sera évitée. (hypothèse)

Si leur quantité constitue le critère le plus immédiatement saisissable, l'étalement des pluies dans le temps est également décisif. (opposition)

1. Relations chronologiques

 

Les signaux de temporalité situent un énoncé ou une partie d'énoncé dans le temps :

alors

avant cela

désormais

par la suite

antérieurement

avant toute chose

en même temps que

plus tard

a posteriori

bientôt

ensuite

plus tôt

après (quoi)

d'abord

et puis

simultanément

a priori

dès l'instant où

maintenant

tantôt...tantôt

Les indicateurs de série classent les parties du texte et en font apparaître les étapes successives :

au préalable

avant tout

(et) d'abord

dans un premier temps

en premier lieu

(tout) d'abord

pour commencer

premièrement

à cela s'ajoute que

au reste

aussi

autre aspect (...) de

de surcroît

deuxièmement

d'un autre côté

également

et ce n'est pas tout

il en va de même

il y a mieux encore

par ailleurs

en outre

ensuite

bien plus

de même

de plus

mieux (pire) encore

et puis

en dernier lieu

enfin

d'une part...d'autre part

pour terminer

2. Relations logiques.

Les signaux de preuve ou de cause servent à établir qu'une chose est vraie :

à cause de

de ce fait

non que... mais parce que

à défaut de

en effet

parce que

à force de

en raison de

par le fait que

ainsi étant donné que puisque

attendu que

eu égard à

sous l'effet de

car en raison de sous prétexte que

c'est que

faute de

vu que

 

grâce à

 

Les signaux de conséquence et de conclusion montrent les effets de l'action ou du choix des prin-ci-pales alternatives :

ainsi

c'est pourquoi

en résumé

pour conclure

alors

de ce fait

en somme

pour toutes ces raisons

assez... pour que

dès lors

en sorte que

si bien que

à ce point que

de sorte que

en un mot

somme toute

au point que

donc

finalement

tellement que

aussi

d'où

par conséquent

tout bien considéré

au total

en conclusion

par suite

ce qui précède indique que

bref

en conséquence

partant

tout compte fait

ceci fait que

en définitive

par voie de conséquence

voilà pourquoi

c'est ainsi que

enfin

pour cette raison

 

Les signaux de restriction (concession) indiquent une limite au développement ou à une idée :

à l'exception de

du moins

malgré

toujours est-il

à tout le moins

encore que

même si

tout au moins

au demeurant

en dépit de

on doit bien admettre que

sans

bien que

en dépit du fait que

pour ... que

sans doute

ceci (cela) dit

en tout état de cause

quant à

sauf

cependant

excepté

quelque ... que

si ... que

certes

hormis

on notera que

 

de toute manière

il est vrai que

quoi qu'il en soit

 

 

Les signaux d'addition expriment un accroissement, un développement, un agrandissement :

à cela s'ajoute que

d'autre part

et même

ajoutons que

de manière (plus) générale

et qui plus est

aussi

de même

mieux encore

a fortiori

de plus

par ailleurs

à plus forte raison

de surcroît

(plus) particulièrement

d'ailleurs

du reste

(plus) précisément

dans cette optique

en outre

voire

d'autant plus que

en particulier

 

Les signaux de condition, d'hypothèse indiquent que l'existence d'un état, d'une situation ou d'un fait est indispen-sable pour qu'un autre existe :

à (la) condition de

étant entendu que

pour autant que

à supposer que

moyennant quoi

si

du moment que

pourvu que

 

Les signaux de but annoncent un objectif que l'on se propose d'atteindre ou d'éviter:

à cette fin

dans cette perspective

de peur que

afin de

dans l'intention de

en vue de

afin que

de crainte que

pour que

Les signaux d'alternative annoncent un.choix à opérer :

de deux choses l'une

ou... ou...

soit... soit...

l'un ou l'autre

Les signaux de comparaison-similitude indiquent un rapport d'équiva-lence ou de similarité :

à l'instar

comme

d'une manière semblable

ainsi que

dans la mesure où

également

au même degré que

de la même façon

en comparaison de

autant ... autant

de même que

similairement

autant que

d'une manière approchante

 

Les signaux de comparaison-différence indiquent un rapport de supériorité, d'infériorité :

autrement que

différemment de

moins

non moins que

plus

Les signaux de comparaison-antithèse (opposition) introduisent une modification radicale dans la ligne générale de la pensée

à l'inverse

en contrepartie

mais

pourtant

à l'opposé

en contrepoint

malgré

quel ... que

au contraire

encore que

néanmoins

quelque ... que

bien que

en fait

nonobstant

quoi que

cependant

en réalité

or

quoique

contrairement à

en revanche

par contre

tandis que

contre

inversement

par opposition

toutefois

3. Relations énonciatives.

Les signaux d'explication annoncent un éclaircissement, une reformulation.

ainsi

ce qui revient à dire que

en d'autres termes

à savoir

d'ailleurs

en effet

autrement dit

du reste

notamment

c'est-à-dire

en ceci que

soit

Les signaux de citation annoncent que l'énoncé n'est pas attribué à l'auteur du texte :

d'après
déclare
selon

Les signaux de reformulation introduisent une paraphrase, un énoncé semblable formuléen d'autres mots :

autrement dit

bref

en d'autres termes

Les signaux d'illustration introduisent un cas particulier, un exemple :

ainsi

par exemple

prenons le cas de...

Mise à jour : 25.05.2014