Rolando Toro
Rolando Toro, né au Chili le 19 avril 1924, était psychologue, anthropologue, poète et peintre. Professeur du centre d’Anthropologie médicale à l’école de médecine de l’université du Chili ; il a occupé la chaire de Psychologie des arts et de l’expression à l’institut d’esthétique de l’université catholique pontificale du Chili ; il était professeur émérite de l’université libre interaméricaine de Buenos Aires en Argentine. Il a successivement habité en Argentine, au Brésil et en Italie puis est retourné au Chili en 1998, d’où il coordonnait toutes les activités internationales de Biodanza.

La Biodanza - Rolando Toro Araneda

Rolando Toro a puisé son inspiration aux sources de l’anthropologie, de l’éthologie et de toutes les sciences s’intéressant au mystère de la vie et aux relations humaines. Il a réalisé de nombreuses études expérimentales sur l’expansion de conscience et sur les processus créatifs. Il était aussi poète et peintre. Il a continué à coordonner, avec beaucoup de passion, le mouvement de la Biodanza dans le monde entier, jusqu'à son dernier souffle le 16 février 2010. Lettre écrite par Rolando Toro Araneda quelques jours avant son décès :

«La formation de Professeur de Biodanza consiste essentiellement à découvrir une mission : transmettre l’état de grâce, montrer de nouveaux chemins pour exercer l’amour et éveiller la conscience illuminée. Les personnes ont souvent une fausse identité. Elles réduisent leur existence aux exigences d’un environnement appauvri, et même toxique. Si les hommes se sentent insignifiants, leurs actions sont insignifiantes. Se considérer avec infériorité crée des monstres. Beaucoup de personnes ne savent pas qu’elles ont en elles une divinité. La nature essentielle de l’humain est la célébration éternelle de la vie. Cette condition lui révèle une vision illuminée de lui-même et du monde. L’illumination intérieure n’est pas un privilège personnel. Etre illuminé pour soi ne suffit pas. Notre lumière est là pour illuminer ceux qui restent dans l’obscurité afin de pouvoir les voir dans leur essence et leur transmettre la lumière. Vivre est une opportunité très spéciale, l’opportunité de percevoir “l’humain éternel” et sentir dans son corps le plaisir de la sacralité de la vie. Il y a en nous quelque chose de plus grand et de plus merveilleux que ce que nous pensons et faisons. Si nous ne nous connectons pas avec ce fondement éternel, que nous nous sentons de pauvres mortels pleins de difficultés, notre vie devient insignifiante. Acquérir cette connexion avec la splendeur de la vie est essentielle. En réalité, l’illumination dont on parle fréquemment comme étant un phénomène exceptionnel, avec des connotations mystiques mystérieuses et occasionnelles, est une condition naturelle de tous les êtres humains. Il s’agit d’un changement de vision de nous-mêmes et de la signification de la vie. C’est une nouvelle façon de se lier aux autres et d’affronter les difficultés comme partie de notre travail alchimique, acceptant l’abondance et la beauté que génère l’amour. Nous sommes plus que nous pensons généralement. Nous sommes des créatures cosmiques capables d’aimer et de créer de la beauté. Si nous n’assumons pas la grandeur, nous nous transformons en assassins et notre vie devient insignifiante. Pour ma plus grande joie, le peuple de Biodanza de Fortaleza continue la tâche la plus élevée que puisse englober notre existence. Rendre au monde la sacralité de la vie.»

Rolando Toro Santiago du Chili, 14/02/2010

 La biodanza