L'hydrothérapie du colon

Traitement récent en Belgique, l’hydrothérapie du colon mérite d’être expérimentée, seule façon d’en apprécier les bienfaits.
Son but est le nettoyage et le retour au bon fonctionnement du colon.

Pourquoi nettoyer les intestins ? N’est-ce pas une fonction naturelle ? Ne risque-t-on pas de la troubler ?

Le colon, ou gros intestin, fait partie des émonctoires, c’est-à-dire des organes d’élimination des toxines comme la peau, les poumons et les reins.
Son rôle est d’éliminer les déchets de la digestion. De consistance liquide à la sortie de l’intestin grêle, le chyle doit perdre 86 % d’eau pour devenir une selle de consistance normale.

« Une selle normale est formée de la desquamation de l’épithélium intestinal qui se renouvelle tous les deux jours, d’une masse plus ou moins importante de bactéries, de fibres végétales formées de cellulose. Elle est homogène, exception faite des parties végétales dures et non comestibles comme la peau de raisins, d’amandes et d’aliments mal digérés, mal mâchés. » (Kousmine)

Causes du dysfonctionnement intestinal

Trois facteurs principaux entravent le bon fonctionnement intestinal :

Principaux problèmes intestinaux

Constipation, diarrhée, hémorroïdes, diverticules, fissures ou fistules anales, polypes, colites, et de plus en plus, cancer du colon

Beaucoup d’autres pathologies peuvent dériver d’un mauvais fonctionnement du colon, du manque d’élimination des toxines par l’intestin, comme certains psoriasis, polyarthrites, prostatites, cystites, vaginites, sinusites, bronchites, troubles nerveux ou simplement fatigue.

Déroulement d’une séance d'hydrothérapie du colon

Le patient s’allonge sur le dos. Le praticien lui introduit une canule dans le rectum. Cette canule a deux fonctions : un tuyau amène l’eau, l’autre, plus gros, permet l’évacuation des déchets.
Le kit, canule et tuyaux, est personnel et à usage unique pour éviter tout risque de contamination. Le thérapeute pratique des irrigations successives à l’aide d’eau douce filtrée sous pression contrôlée et à faible débit. Il peut modifier la température de 25°C à 38°C avec une grande précision.
Ces trois paramètres (pression, température, débit) permettent d’effectuer un traitement personnalisé efficace.

Pendant que l’eau pénètre, le thérapeute pratique des mobilisations abdominales qui favorisent le décollage des résidus. Lorsque le besoin s’en fait sentir, on ouvre la vanne d’évacuation. Les déchets vont directement à l’égoût et ne sont, à aucun moment, en contact avec l’extérieur, donc pas d’odeur.

Une séance d'hydrothérapie dure de 45 à 50 minutes, ce qui permet un nettoyage efficace du colon dans son entièreté (+/- 1,50 m).

Résultats

Fréquences des séances d'hydrothérapie du colon

A titre préventif, 3 à 4 séances par an, par exemple au changement de saison.

A titre curatif, le nombre de séances sera fonction de l’âge, de la pathologie, etc.

retour à la page principale