texte 6

Acquisition par retrait

13 mars 1617

Cour et justice de Rahier, vol. 1, p. 139

 

Reproduction de l'acte

texte ancien 6

 

 

Transcription littérale

Henry de nouville acquesteur
a Louy gendre henry mathieu
vendeur

La mesme led* Louy at fct* œuvre et
reportaon* d’une demy qrte* de terre giste*
el meuville et nomée* au Tilhou, Joindant
*par*desoub aud* de nouville, *par*deseur a Jan
Wathelet, Sus icelle nuemet* quictant et
renonchant au prouffict dud* henry, ses hoirs,
successeurs et ayan* cae*, *par*my une some*
de onze flx* ligx* argent francqz ;
quil confessoit d’avoir receu en plein vendaige
Au moyen de tout quoy fut aud* henry rendu
ban et Investiture arrier a nre* enseignem*,
pns* *que* dessus.  Entendu toutesfois autat*
des beuvraiges, *que* deniers *serals*.  Et
avec *pro*messes de le fe* suivre contre et envers
tous soubz obligaons* etc et *par*my payant
annuelem* douze soulz de cent ligx.

 

Transcription plus explicite

Henry de Nouville acquesteur
à Louy gendre Henry Mathieu
vendeur

La mesme ledit Louy at faict œuvre et
reportation d’une demy quarte de terre gisante
el Meuville et nommée au Tilhou, joindant
pardesoub audit de Nouville, pardeseur à Jan
Wathelet.  Sus icelle nuement quictant et
renonchant au prouffict dudit Henry, ses hoirs,
successeurs et ayants cause, parmy une somme
de onze florins liégeois argent francqz 
qu’il confessoit d’avoir receu en plein vendaige.
Au moyen de tout quoy fut audit Henry rendu
ban et investiture arrier à notre enseignement,
présents que dessus.  Entendu toutesfois autant
des beuvraiges, que deniers seigneurials.  Et
avec promesses de le faire suivre contre et envers
tous soubz obligations etc et parmy payant
annuelement douze soulz de cent liégeois.

 

 

Explication

Louis gendre de Henry Mathieu cède en retrait à Henry de Nouville une demi quarte de terre à Meuville, en lieu-dit "au Tilleul", (tiyou en wallon) pour la somme de 11 florins liégeois, plus les redevances (beuveraiges et deniers seigneuriaux). Cette terre est chargée de 12 sous de cens par an.

 

 

Notes

1.  "Là même" signifie lors de la même séance que l'acte précédent, où la date se trouve donc indiquée.

2.  L'investiture arrière signifie la récupération d'un bien (soit cédé auparavant en gage, soit vendu par un parent et récupéré par retrait lignager).

3.  "A notre enseignement" signifie quelque chose comme "sous notre autorité".

4.  "Présents que dessus" signifie que les membres de la cour présents sont les mêmes que ceux cités dans l'acte précédent.

5.  "Avec promesse de le faire suivre contre et envers tous..." : le vendeur promet que le bien vendu sera effectivement remis à l'acquéreur, quels que soient les empêchements que quiconque voudrait y mettre.

6.  Les terminaisons fréquentes "ent" et "ant" sont souvent abrégées, par exemple en omettant la lettre n, comme dans autant ou nuement ci-dessous, ou alors en omettant carrément les trois dernières lettres, comme dans enseignement :

 
autant :
 
 
nuement :
 
 
enseignement :
 

7.  D'autres mots qui reviennent fréquemment sont souvent abrégés, comme faict, quarte (mesure de superficie), gisant(e) ou cause ci-dessous :

 
faict :
 
 
quarte :
 
 
gisante :
 
 
cause :
 

 

Glossaire

cens = redevance annuelle due sur certains biens, appelés biens censaux

faire oeuvre = faire enregistrer un acte (de vente, cession, etc)

quarte = mesure de superficie valant 1/4 de journal (± 545 m2)

quitter = abandonner, se défaire de

reportation = cession