UCC: USB Control Centre
 
Le coeur de votre cockpit
 
Espace francophone - Mais a quoi sert l'UCC?
retour à l'index


L' UCC est un boitier électronique qui anime votre cockpit de simulateur. Il est capable de piloter de multiples élémnets de votre construction comme les écrans LCDs, des lampes incandescentes, des leds, des afficheurs 7 segments, des switchs magnétiques etc etc...
L' UCC est capable de piloter plus de 100 variables lumineuses, 4 afficheurs 7 segments, 3 LCDs (DED-PFD-RWR) et le panel CMDS.

Pour le moment, l'UCC a été développé pour interagir avec les simulateurs de type Falcon4. En conséquence sa philosophie est clairement orientée vers le cockpit du F-16 block50 et MLU.

Le système se décline comme suit:

1. Les sorties lumineuses:
L' UCC est capable de piloter 136 variables lumineuses en utilisant 4 circuits imprimés monté avec la puce MM5450. (140 quand on utilise une puce MM5451) Ces variables lumineuses peuvent varier du Master caution, des indexers, des lampes du glareshield (eyebrow) ou n'importe quelle variable disponible dans la mémoire partagée de Falcon.
L'UCC permet à l'utilisateur de choisir quelle type de lampe il veut utiliser. En effet, les circuits imprimés permettant une multi tension allant de 1.5 à 40V, il pourra choisir entre des leds à 5v des lampes 12 ou 24v voire même les composants de cockpits réels qui travaillent en 28v pour la plupart. cette aspect est particulièrement intéressant lorsqu'il faut interagir avec des composants réels comme des caution panels qui demande beaucoup de travail de transformation pour, par exemple, utiliser des leds de 5v. Cette même fonctionnalité permet aussi de connecter des switchs magnétiques qui doivent changer de position automatiquement en fonction dans évènement. En effet ces derniers nécessitent du 24, 28v pour travailler correctement. (Par exemple, le JFS START2 switch se désactive automatiquement quand le RPM atteint un certain pourcentage.

Le prototype final du PCB light monté avec un MM5451. Chaque PCB est identifié par des Dipswitch. Les PCB sont connectés entre eux à la chaine, permettant un placement judicieux et personnalisé dans chaque cockpit. les fils des lampes viennent se connecter sur les connecteurs gris du haut.

Voici une photo de quelques lampes interfacées avec l'UCC: Les 3 rouges du trains en mouvement, les 3 vertes du train et les lampes du TWA. Le parking brakes switch est aussi actif via l'UCC en tant que magnétique qui se désactive automatiquement quand le RPM passe au dessus de 81%.

2. les écrans LCDs:
L'UCC donne la possibilité de connecter 3 écrans LCDs; DED (data entry display - à la droite de l'ICP), PFD (pilot fault display - sur la console auxiliaire droite du block 50 - et absente sur le MLU) et bien entendu le RWR bien utile.


Le RWR pendant le beta test (erreur de symbole). Le RWR est configurable dans son affichage. L'utilisateur a le choix entre 4 possibilités: avec ou sans la grille et sur fond vert ou sur fond noir. Ci dessus, le RWR est affiché sur fond noir et sans grille, celle-ci est fournie sur l'encadrement de l'instrument.

Comme le RWR, il a y de pultiple possibilités d'affichage pour le DED et PFD. Police de caractère normale ou réalsite, fond vert ou noir et police inversée ou pas. Cette dernière options résulte d'une possibilité de montage du DED dans le glareshield. Le DED est capable d'afficher 5 lignes, comme le vrai DED et toutes les pages de F4 sont implémentées.



3. Afficheurs (7segments & OSRAM) .
Le PCB #3 peut être remplacé par un PCB spécial qui permet d'interfacer les compteurs des chaffs et flares et l'indicateur de sortie des aérofreins. Nous disposons de deux options au niveau des contremesures. 4 afficheurs 7 segments verts de 7mm de haut ou des osrams (afficheurs multiples plus petits) permettant de reproduire à l'identique le panel CMDS. Notez qu'en utilisant ce PCB, vous perdrez la possibilité de connecter 34 sorties lumineuses (35 avec le MM5451) mais ne vous inquiétez pas, il en reste bien assez sur les 3 autres PCB light pour connecter toutes les sorties de la mémoire partagée et même plus.
Au niveau de l'indicateur de l'aérofreins, vos possibilités sont multiples aussi. Soit vous interfacez un véritable indicateur speedbrake, soit vous pouvez aussi le faire via 4 diodes lumineuses.

Le compteur chaff et flare peut être implémenté avec 4 afficheurs 7 segments. Bien que cette solution soit moins onéreuse, elle ne permet pas d'afficher 3 caractères de compteurs. Or il est fort possible que le total de chaff ou flares emportée dépasse 99.

Si vous voulez la cerise sur le gateau, vous devrez considéré le panel CMDS livré complet (le panel de Kabar's + PCB + osram + connecteurrs. Dans ce cas, les 2 compteurs sont capable de monter jusqu'à 999.

4. la sortie I2C :
L' UCC dispose aussi d'une sortie I2C (Inter Integrated Circuit) mais qui n'est pas encore active; Au départ, elle a été prévue pour éventuellement interfacer des interrupteurs mais nous nous sommes très vite rendu compte que d'autres possibilités facilement disponibles sur le marché remplissaient cette fonction bien plus rapidement que l'I2C: Xkeys, Gammaray,...
Toutefois nous avons décidé de garder cette possibilité dans l'idée d'un jour interfacer le panel UHF et sa possibilité de basculer les fréquences radio dans F4 (in game radio coms) ou encore via Teamspeak ou même Roger Wilco. mais nous n'en sommes pas encore là.


Copyright UCC group 2006-2009