Histoire et patrimoine  

09/01/05

Accueil
Je me présente
Fiscalité
Sites Web favoris
Ma ville
Egypte
Chronologie
Photo

 

La présence humaine est attestée sur ce territoire bien avant l'arrivée des troupes romaines. Plusieurs sites comme le Cheslé de Bérismenil témoignent de cette présence. Diverses fouilles ont également mis au jour de nombreux vestiges anciens. 
Le Moyen-Age va être une "période faste" pour la région rochoise. Ainsi, au milieu du XIIème siècle, le comté de La Roche passe aux mains de Henri de Namur, comte de Luxembourg. Par une charte de 1331, Jean l'Aveugle confirme les franchises de la cité. La Roche a le droit de se fortifier et peut, dès lors, porter le titre de ville.
Le comté de La Roche-en-Ardenne va s'étendre sur une très grande partie de la région (Marche, Bastogne,...) et connaître son apogée politique. 

Avec l'arrivée des troupes de Louis XIV (XVIIème siècle), le château, qui est étroitement lié à l'histoire de la région, va subir de nouvelles mutations. Pour résister à l'artillerie, les Français couvrent le castel de plusieurs tonnes de terre. 
La domination autrichienne (XVIIIème siècle) va marquer le début d'une période de déclin pour la contrée, la ville et son château. Ce dernier est déserté et sert de carrière aux habitants de la région.  


"LA ROCHE est le centre d'un panorama splendide qui se grave ineffaçablement dans la mémoire de celui qui a eu le bonheur de le contempler. Jamais je n'ai quitté, qu'avec un sentiment de vif regret, cet endroit charmant favorisé par les dons les plus variés de la nature et où il fait si bon de se délasser."

Le Pasteur Perk

 

La Roche et sa région font partie, sous le régime Napoléonien, du département de Sambre-et-Meuse. Après la domination hollandaise et la signature du Traité de Londres, La Roche-en-Ardenne devient belge.
Si la population de la région n'a pas ou peu souffert lors du premier conflit mondial, l'offensive Von Rundstedt (1944-1945) plongera la ville dans une véritable apocalypse : les bombardements américains vont détruire celle-ci et faire de nombreuses victimes civiles. Très vite rétablie de ce cataclysme, la ville va reprendre son leadership dans le domaine touristique. 

 

De nombreuses campagnes de fouilles ont été lancées dans les années 1960. Elles ont mis à jour plusieurs vestiges,  à Hives et Beausaint. 

La commune possède  des sites remarquables. Par exemple le Hérou, commun avec la commune de Houffalize, les Blancs cailloux de Mousny, la Croix de Jérusalem à Beausaint ou encore les Crestelles à Bérismenil.

Le petit patrimoine populaire est pourtant le reflet de la mentalité et de la vie des gens d'autrefois. Potales, chapelles, croix de finage  renferment les aspects religieux du passé. Puits (Mierchamps, Ronchamps), bacs abreuvoirs (Beausaint), semblent marquer un système utilitaire et agricole révolu.

  


Accueil | Je me présente | Fiscalité | Sites Web favoris | Ma ville | Egypte | Chronologie | Photo

La dernière mise à jour de ce site date du 04/12/04