Hommage à l'abbé Jean-Charles le 13 octobre par le C.C.B - Centre Culturel du Bicentenaire d'Haulchin

Hommage à l'abbé Jean-Charles ce jeudi 13 octobre pour son 100eme anniversaire par le C.C.B. Centre Culturel du Bicentenaire d'Haulchin. La messe chantée par la chorale les Poly'Sons d'Estinnes a été suivie de la pose de la plaque commémorative et de la projection du film "hommage populaire" - diaporama photos de L. Estienne et C. Verlinden.

Soirée Jeux au salon communal le samedi 30 juillet - C.C.B

La soirée a tenu ses promesses:
JOUER sans relâche de 19h30 à minuit ...
Du plaisir à se mesurer à soi-même et aux autres.
Des rencontres inattendues
Une chaude rumeur de cordialité et de rires
Et un heureux gagnant de 2 beaux jeux de société, Aaron Déombrun d'Haulchin merveilleusement surpris de gagner. 
Bravo Aaron et bon amusement.
MERCI A SEBASTIEN LAMBERT qui nous offre ces soirées magiques.
On recommencera l'année prochaine.

Source: Facebook - C.C.B

Exposition " La Bataille de Verdun " de René Catherine au salon communal d'Haulchin les 26 et 27 mars 2016

Verdun raconté par René CATHERINE

« Mes premiers contacts avec la guerre sont ceux que ma grand-mère me racontait en 1...931.
J’avais 4 ans et j’étais fasciné et effrayé à la fois par son récit des guerriers allemands, les Uhlans, surgissant à cheval sur la place du Waressaix et qu’elle observait, terrifiée, par le soupirail de la cave.
Longtemps, je lui ai demandé de retourner voir le trou par lequel elle avait vu les redoutables cavaliers.
Sans doute cette trace émotive maintint-elle en éveil ma curiosité sur la guerre et les guerriers.

Mon second contact fut précis et détermina définitivement mon intérêt et ma fascination pour Verdun et son champ de bataille où mon frère aîné m’emmena en 1951. J’avais 24 ans.

J’ai ressenti un immense émoi devant les lieux dévastés où je marchais en silence et qui me faisaient prendre la mesure de l’horreur et de la souffrance des hommes qui y étaient tombés.
La compassion, le respect et le désir de comprendre l’histoire de la bataille de Verdun, m’ont rappelé cinquante fois sur les lieux que j’ai parcourus par chemins, ravins, forts et mémoriaux.

Et depuis lors, sans trêve ni relâche, j’ai visité, rencontré, interrogé, lu, consulté, rassemblé, étiqueté, classé, partagé, expliqué, montré...
J’ai examiné chaque fait, chaque situation. J’ai confronté mes observations et mes connaissances à de nombreuses lectures, hypothèses et commentaires journalistiques et scientifiques.
J’ai rencontré de nombreuses personnes partageant le même intérêt que le mien et qui m’ont apporté de nombreux témoignages.
Collection et passion font bon ménage.

Aujourd’hui je dispose d’une documentation de quelque 4700 pièces sur Verdun.
Il s’agit de cartes postales, de photos, d’extraits de livres, revues et journaux, d’affiches, de correspondances, de reproductions de peintures et d’objets.
J’ai acheté de nombreux livres de guerre dans les brocantes et les salles de vente.
Les documents sont répertoriés et classés chronologiquement et thématiquement. (Animaux, stratégies, voie sacrée, tranchées, grands faits d’armes...)
A cela il faut ajouter les documents relatifs aux autres pays. Citons la Belgique (9000), la France (16300), Verdun (4700), Allemagne (2700), Balkans (1700), Danemark (900), Grande-Bretagne (42 Suisse (160), Guerre aérienne (2700), journaux de 1914 (150), usines de guerre (300) et caricatures (310).

source : Facebook C.C.B

Vif succès pour le concert annuel du C.C.B, le dimanche 13 décembre 2015 à l'église d'Haulchin

Ce fut une soirée exceptionnelle ce dimanche à l'église d'Haulchin pour le concert annuel du Centre Culturel du Bicentenaire. 

Une très belle soirée tous ensemble autour de la belle musique, bien jouée parce que bien aimée, bien écoutée parce que bien jouée.

Les virtuoses de l'Ensemble des Cuivres de Belgique ont ravi un public très chaleureux venu nombreux pour l'occasion

Samedi 24 janvier 2015 à Haulchin, un hommage exceptionnel ...

Haulchin le samedi 24 janvier 2015, le Centre Culturel du Bicentenaire a rendu un hommage à Michel Jaupart, devant quelque 150 personnes.

Quand le pinson se tait...il y a un vide. Voilà un an que Michel Jaupart nous a quittés. Mais, nous le savons tous, les disparus sont des oiseaux migrateurs... Ils reviennent toujours.

Hier soir, Michel s’est posé à Haulchin ... Et nous allons l’avons retrouvé comme nous l’aimions, VIVANT – RASSEMBLEUR – RIEUR – SERVITEUR – Nous l’avons retrouvé avec des images, des paroles et des mots.

Photos Leon Estienne - Christian Verlinden

Le film, a été réalisé par Betty Richelet et Nicolas Pourtois avec des extraits de vidéos et des photos de famille prêtés par Irène. C’est avec  les témoignages de Bailleux Marie-Claire, Beaucamp Jean-Paul, Boudart Noël,  Deneufbourg Patrick, Deroy Isabelle, Godefroid Willy, Grande Carla, Hugé Marie-Christine, Larcin Jean-Marie, Leclercq Yvon, Maertens Edmond, Maertens Louise, Pot Stéphane, Quenon Etienne, Saintenoy Marcel et Tourneur Aurore que fut reconstitué  le parcours de Michel et fut racontée son histoire.

Ces témoignages sont des perles d’affection et d’admiration. Ils donnent toute la mesure de l’attachement à Michel. Nous avons voulu rendre hommage à Michel Jaupart parce que

-     Michel est une figure emblématique d’Haulchin. Il a creusé le même sillon que Jean Charles et Lucien De Ligne...et on pourrait remonter le temps. Il fait partie de la monarchie d’Haulchin

-     Michel a fait de sa vie une œuvre de cordialité bâtie sur 3 actions : rassembler, unir et servir.

-     Michel a fait vivre le mot « cordialité » en étant vrai bien loin des simulacres ou simagrées           

-     Michel a redoré le blason du vivre ensemble

-     Michel a montré comment on fabriquait de la belle vie collective, joyeuse, chaleureuse, généreuse.

-     Michel a démontré que nous étions tous responsables de la qualité de la vie de village en en faisant une discipline personnelle

-     Michel est un exemple qui est l’antidote des divisions, des soupçons et des exclusions

-     Et c’est pour toutes ces raisons qui n’en font qu’une parce que NOUS L’AIMONS

Oui, nous l’aimions. Oui, il nous manque. Oui, nous l’avons retrouvé. Oui, nous avons chanté. Et nous n’étions plus tristes...

Michel, pinson, rossignol, oiseau migrateur mais aussi colombe comme l’a rappelé la Maire d’Haulchin France qui nous embarqua dans le chant des mille colombes.

Nous avons chanté avec Michel et Marc Hanappe au pipeau « du temps d’m grand mée ». Nous avons chanté, emmenés par notre Bourgmestre l’air de Michel, « c’est la fête au village ». Et la soirée se termina fort tard. Encore une fois, grâce à Michel, nous avons vécu des moments de légèreté et d’élégance qui étaient sa marque.

Nous avons ressenti sa présence car il y avait dans l’air de la CULTURE, de la FETE, DE LA COHESION SOCIALE.

Il y avait de la FRATERNITE ! Et on s’est quitté en se promettant bien se de revoir et de recommencer cette belle soirée.

Les gens d’Haulchin et de Givry  iront raconter « Les riches heures de Michel » aux gens d’ Haulchin France. Pourquoi pas ?

B.R