Sommaire: le Soleil

Mort de notre étoile

Les réactions nucléaires produisent aussi l’énergie qui permet à notre Soleil de résister à sa propre force de gravité et d’ainsi s’effondrer sur lui-même, dans 5 milliard d’années, ayant transformé pratiquement tout son hydrogène en hélium, les réactions nucléaires et par conséquence la production d’énergie s’arrêteront. La gravité prendra le dessus et le cœur du Soleil se contractera, l’hélium restant sera comprimé et s’échauffera, me cœur du Soleil atteindra vite 100 millions de degrés et enclenchera alors une fusion de l’hélium en carbone, l’éclat du Soleil sera multiplié par 10000. Cet intense rayonnement lumineux fera gonfler l’enveloppe (uniquement l’enveloppe) du Soleil tout en se refroidissant, la lumière émise par le Soleil passera du jaune au rouge, il sera devenu une géante rouge, gonflant toujours inexorablement, son enveloppe atteindra l’orbite du Jupiter, quand à Mercure, Vénus, La Terre et Mars, elles seront certainement absorbées et carbonisées, le Soleil deviendra alors une nébuleuse planétaire, où il restera au centre une petite étoile blanche chaude et brillante d’un rayon d’environs 1000 km (le Soleil aura rétréci par 100) composée d’un mélange d’hélium, de carbone, et peut-être de l’oxygène produit dans une phase de fusion du carbone. L’évolution de notre Soleil n’ira pas plus loin, entouré des planètes rescapées, cette petite naine blanche refroidira lentement, et au bout de 10 milliard d’années, ne sera plus qu’une naine noire, minuscule et froide.