L'Univers: Sommaire

 LE BIG-BANG

1.    Le Big-Bang en quelques lignes

Le Big Bang (grand boum initial) est en fait, au départ, une terme de dérision utilisé par l'astronome britannique Fred HOYLE suite à la note de l'abbé Georges Lemaître publiée en 1927 sur un Univers en expansion.

Pour F. Hoyle, l'Univers est immuable et son évolution est régie par les lois de la Relativité d'Albert EINSTEIN.

L'Univers n'a pas de début, n'aura pas de fin

Il se renouvelle lui-même selon un processus de création spontanée de matière ce qui lui assure une densité constante au cours de son expansion.

                                       fred hoyle.jpg (3563 octets)                            einstein.jpg (7146 octets)

                                       Fred HOYLE                                  Albert EINSTEIN

D'un autre avis, le chanoine physicien belge Georges LEMAITRE (1894-1966) émet dès 1927 l'hypothèse d'un Univers changeant, en expansion à partir d'une explosion initiale: c'est le théorie de l'ATOME PRIMITIF. Ainsi l'Univers a un commencement et il a donc une histoire au cours de son expansion.

"Nous pouvons concevoir que l'espace a commencé avec l'atome primitif et que le commencement de l'espace a marqué le commencement du temps"

Georges LEMAÎTRE

La théorie de l'expansion est également est également proposée par le mathématicien russe Alexandre Friedmann suite à ses travaux et calculs sur les équations d'Einstein.

La théorie d'un Univers en expansion , c'est celle aussi suggérée en 1929 par l'astrophysicien américain Edwin P. HUBBLE (1889-1953).

En étudiant étoiles et galaxies à travers le premier grand télescope américain, Hubble n'en croit pas "ses yeux". Il fait deux découvertes capitales en observant un décalage vers le rouge de la lumière émise par les corps célestes:

la vitesse de fuite est d'autant plus grande que l'astre est plus lointain

Si on imagine las galaxies collées à la surface d'un ballon que l'on gonfle, celles-ci s'éloignent les unes des autres à une vitesse donnée par la loi de Hubble: v = H .d où H est la constante de Hubble et v la vitesse de récession des galaxies. On comprend qu'à temps égal, si le rayon du ballon a doublé, il aura fallu des petites vitesses pour doubler les petites distances et de grandes vitesses pour doubler les grandes distances. L'Univers présente la même image quelque soit le lieu d'observation (Principe cosmologique dit d'uniformité) .

La fuite des galaxies ne se produit pas dans un espace statique, c'est l'espace lui-même qui se dilate!

animation_big_bang.gif (24651 octets)

Notre univers est né d'une explosion initiale, le Big-Bang. Avant, rien... le néant absolu.

Ce qu'il y avait avant le Big Bang est une question scientifique vide de sens (?) puisque la Physique commence avec le Big Bang, événement créant matière et lumière, espace et temps. On peut dès lors s'intéresser à ce qu'il s'est passé ... APRES !

C'était il y a 15 milliards d'années. En quelques fractions de seconde, l'énergie devient matière. D'une densité inouïe: tout notre univers condensé dans un minuscule point!

Une température inimaginable: plusieurs milliards de milliards de milliards de degrés. Sous l'effet de l'explosion, la matière commence à se disperser, à s'éloigner du point initial. C'est l'expansion de l'Univers...

big bang1.jpg (12352 octets)  big bang.jpg (12214 octets)

Certains pensent que cette expansion n'aura pas de fin. D'autres, que la force d'expansion, née du Big-Bang, ne sera plus assez forte pour contrebalancer la force d'attraction qui s'exerce entre les galaxies. Dans ce cas, notre Univers se contractera, s'effondrera sur lui-même. Ce sera le Big-bang à l'envers: le "Big-Crunch".

Il restera toujours la seule vraie question: