Sommaire

Astéroïdes et Comètes

Comètes  Astéroïdes

Ces gros rochers primitifs qui foncent dans l'espace sont ceux qui n'ont pas pu s'agglomérer pour former une planète, ils ont jadis bombardé sans relâche les corps du système solaire; aujourd'hui, ils sont plus rares, et ils se sont rassemblés dans "la ceinture d'astéroïdes" entre Mars et Jupiter. Sur les millions d'astéroïdes qui s'y trouvent, seuls quelques milliers sont répertoriés, dont Cérès, un astéroïde de 913 km de diamètre.

L'énorme masse de Jupiter aurait protégé la Terre pendant son premier milliard d'années en empêchant ces petits bolides rocheux de s'écraser sur notre planète.

Parfois, un astéroïde se fait éjecter de la ceinture d'astéroïdes, et se retrouve sur la trajectoire d'une planète, ou parfois même de la Terre, (environ 300), la trajectoire de ceux-ci est évidemment surveillée de très près.

On pensait que la ceinture d'astéroïde avait été les restes d'une planète située entre l'orbite de Mars et de Jupiter, et qui aurait littéralement explosé sous les distorsions de la planète géante Jupiter. Cette idée a été abandonnée, et il semblerait plutôt que la ceinture d'astéroïdes serait en fait les restes d'une planète dont le processus de formation aurait été perturbé de quelque manière que ce soit par Jupiter et ainsi "annulé".

Les astéroïdes sont donc les objets les plus anciens de notre système solaire, puisqu'ils sont l'une des matières premières pour former les planètes, ils renferment de précieux renseignements sur nos origines.

Les astéroïdes ne sont pas les seuls à nous renseigner sur le lointain passé de l'espace. En effet, les comètes nous informent sur les confins du système solaire.

Une comète est une énorme "boule de neige sale", noyau compact composé de glaces et de poussières, voyageant dans l'espace, sur une orbite très elliptique (très allongée) autour du Soleil. Quand elle en est loin, le noyau de la comète reste froid, solide; mais quand elle se rapproche du Soleil, la comète commence à se réchauffer et passe de l'état solide à l'état de vapeur, les poussières qui étaient prises dans les glaces sont libérées, le noyau de la comète s'entoure d'un cocon de gaz et de poussières qui peut atteindre 100000 km appelé chevelure (ce qui donne a la comète un aspect brillant). La comète est suivie d'une traînée lumineuse appelée la queue (toujours déployée à l'opposé du Soleil) composée de gaz, bleutée, rectiligne, entourée de poussière, un peu plus sombre, de couleur jaunâtre, d'une trajectoire plus incurvée, cette queue peut s'étirer sur plusieurs centaines de millions de km. La comète continuera ainsi son long voyage, et finira par s'éloigner de l'influence du Soleil. Alors, elle diminuera d'intensité, et redeviendra une boule de neige sale, froide et inerte pendant des centaines ou des milliers d'années, ou elle repassera alors à proximité du Soleil, pour à nouveau se réchauffer et se déployer. La comète repassera ainsi tant qu'il lui restera de la matière.

Les comètes peuvent ne pas avoir une orbite autour du Soleil et simplement passer par là avant de continuer un voyage aux confins de l'univers qu'elles n'atteindront sans doute jamais, ou passer trop près du Soleil et se désintégrer, ou s'écraser sur une planète.

Après le passage d'une comète, le gaz et la poussière qui composent sa queue se regroupent en un "essaim météoritique". Lorsque la Terre croise la route d'un de ces essaims, les poussières qui le composent vont entrer dans l'atmosphère terrestre et donner ainsi lieu à une pluie d'étoiles filantes.

Les comètes viennent de la ceinture de Kuiper-Edgeworth, une espèce de réservoir de comètes situé bien après l'orbite de la dernière planète de notre système solaire, et s'étendrait ainsi jusqu'à une distance de 500 ua (unité astronomique, 1 ua est égal à 150 millions de km).

Encore plus loin, entre 50000 et 100000 ua, existerait encore un autre réservoir, plus vaste, sous la forme d'une coquille atmosphérique entourant tout le système solaire, c'est le nuage de Oort, qui renfermerait des centaines de milliards de noyaux cométaires qui, de temps à autre, sous l'influence d'une étoile proche, plongeraient dans le système solaire interne.

Et encore plus loin, vers 150000 ua, l'attraction gravitationnelle du Soleil est contrebalancée par les effets de marées galactiques. C'est là que se situe la frontière du système solaire et, au-delà l'Univers dans toute son immensité.

Le système solaire s'étendrait donc environ sur  22.500.000.000.000 km. Pourtant, il reste toujours un grain de poussière dans notre galaxie, elle-même insignifiante dans l'Univers.

Comètes Astéroïdes

© http://www.cedonline.be - la reproduction des documents n'est pas autorisée.