La psychothérapie psychanalytique (PIP) s'inspire de la méthode psychanalytique.
A la différence de celle-ci, il s'agit d'une thérapie de courte durée qui n'engage pas la personne dans un questionnement global.
Cependant, elle peut dans certain cas, se poursuivre par une psychanalyse.
Le psychanalyste par une écoute active et empathique, en face à face, va permettre à la personne de comprendre les difficultés affectives, relationnelles et professionnelles rencontrées.
Celui-ci l'aidera à les surmonter et y remédier.
Cette démarche vise à donner un sens à un mal être se manifestant par des symptômes tels qu'angoisses, troubles alimentaires, troubles compulsifs et dépression...
La psychothérapie s'achève lorsque les symptômes ont disparu et que la personne a suffisamment d'outils pour gérer sa vie quotidienne.