Voyance par le feu

 

Si le voyant regarde l’eau et le flot mouvant des images, le prophète regarde le feu. Ce n’est pas une divination par le feu, dont nous avons de nombreux exemples. Les devins bédouins utilisaient le crépitement du feu pour confirmer ou infirmer la divination prononcée dans la transe.

Les Tibétains étudiaient la flamme d’une lampe à beurre tous les 8e ou 10e jour du mois ou dans les nuits de pleine lune ou de demi-lune. Ils posaient des questions et lisaient les réponses dans la forme, la couleur, le comportement et l’odeur de la flamme. Le prophète, en revanche, regarde le feu et est transporté, élevé dans un état exalté, hors de lui. Il sens le besoin de parler avec la voix du dieu le plus puissant et avec le royaume le plus élevé de l’esprit. Il en révèle le message et la volonté. Dans les cultures monothéistes, nous retrouvons la figure du prophète reprenant des fonctions divinatoires à partir d’autres méthodes de divination.

Le prophète est différent du devin ou du médium car son seul souci réside dans l’élévation de l’âme vers le paradis. Il parle de valeurs universelles. Le prophète donne des conseils pour la santé spirituelles. Le prophète donne des conseils pour la santé spirituelles d’une nation, met en garde face à une catastrophe imminente, et transmet la volonté de Dieu. Ses déclarations sont révolutionnaires; il essaye de bouleverser l’ordre ancien et de le remplacer par une nouvelle vision. Il parle de destruction, de la colère de Dieu, d’apocalypse, de jugement, et de l’espoir en un monde nouveau. Ceux qui parlent de prophétie l’opposent généralement à la divination et à la voyance, qui, elles, s’occupent de problèmes individuels. La prophétie dit des vérités générales; elle ne relie qu’aux royaumes d’esprits purs.

La tradition juive a donné naissance à de nombreux prophètes, dont les liens directs avec Dieu ont éliminé toute autre forme de divination. «S’il y a un prophète parmi vous» disait Dieu «Je me montrerai à lui en vision». Ces figures bibliques sont celles qui nous viennent à l’esprit quand nous pensons à la prophétie. Elles ont défié l’ordre politique avec leur exigence de justice et de réforme spirituelle et ont été le relais du message de Dieu. Au fil des siècles, elles ont cherché Son image afin de représenter ce qui ne peut pas l’être. Leur ton apocalyptique et de défi a atteint son paroxysme avec le prophète Jean de Palma, l’auteur du Livre des Révélations, qui prédisait la fin du monde et le jugement dernier.

Cet aspect millénaire de la prophétie est un appel au renouveau du monde basé sur un royaume de joie, de paix et de justice qui durera des milliers d’années. Joachim da Fiore, par exemple, à redéfini l’apocalypse dans l’Europe médiévale, divisant l’histoire en différentes époques: l’Age du Père, ou la loi; l’Age du Fils ou l’évangile; et l’Age du Saint Esprit, imminent sur terre. Des milliers de personnes on eu la vision, errant à travers l’Europe pour attendre le nouvel âge. De la même façon, à la fin du XIXe siècle, Karl Marx proclamait une vision apocalyptique de l’histoire qui finirait avec l’établissement du paradis des travailleurs après la destruction de la société corrompue. A plusieurs reprises dans l’histoire chinoise, des mouvements prophétiques associés au taoïsme et au retour à un âge d’or agricole ont déferlé sur le pays, menant à de violents conflits et répressions. Cette vision millénaire est très forte dans les déclarations prophétiques, du retour du Roi dormant de la mythologie prophétique britannique aux prophéties actuelles du Retour de la Déesse.  

 

 

Pour une voyance 

 

 

Astrologie          Voyance           Paranormal             Numérologie

 

Retour chez Asmarystro