La mort du père

La Wallonie


Elle repose sur une terre de travail et d’histoire.
Elle a vécu des heures de misère et de gloire.
Elle voisine une terre qui ne veut pas de partage.
Pourtant , dans son ciel, volent les mêmes nuages.
Sa vie fut des années durant, le monde du charbon.
Sa vie fut pour ses hommes, le travail du fond.
Une terre de souffrance, de courage et de labeur,
Qui fit vivre des générations de travailleurs !
Elle vit la manifestation, la naissance
Du socialisme, du travail, la reconnaissance.
Aujourd’hui, elle essaie toujours de survivre
Alors que des voisins ingrats veulent la détruire.
Des voisins qui lui doivent leur prospérité
Alors que pendant des années, ils en ont profité.
J’ai connu des gueules noires, des mains calleuses
J’ai connu des hommes que ce pays avaient détruits.
Qui luttaient pour obtenir de leur travail le fruit !
Terre wallonne, homme de Wallonie soyez fiers,
Par les corrompus, ne vous laissez pas faire
Luttez pour montrer à vos voisins à l’esprit obtus
Que vous pouvez de votre terre tirer vos revenus
Etudiez, travaillez, pour, au monde pour montrer,
Que vous savez produire, réussir, travailler !
Souvenez-vous à ce que la Belgique, vous doit.
Souvenez-vous d’un jour quand vinrent les Liégeois,
Et ses hommes qui dans le monde lui donnèrent un nom
Qui tant de la Wallonie que la Belgique firent le renom.
Aujourd’hui terre de toutes les nationalités.
Terre de vie pour ceux qui veulent sa prospérité
N’abandonnez pas à vos voisins du nord
Vos privilèges, les bénéfices des siècles d’efforts.
Ne vous laissez pas trahir par des arrivistes
Avides de pouvoirs, qui écoutent les séparatistes.
Montrez par votre volonté et votre courage
Que vous saurez défendre vos droits avec rage.


Clickez sur: Retour à la sélection d'une poésie
pour revenir à la page menu:
pour revenir à la page d'accueil:



Ecrivez-moi