Retour liste
 
   
Photos
   
  télécharger fiche technique  
 

16 mm - 54 minutes - 1992

Réalisation :
Richard Olivier
Image : Jean-François Boucher
Son : Frans Wentzel
Montage : Pilar Morales

Synopsis

Wilchar, fils d'ouvrier, forte tête, anarchiste par générosité, révolté perpétuel de toutes les injustices, lithographe au talent violent et libertaire, artiste autodidacte, poseur de bombes, a été déporté à Breendonck (camp d'internement allemand en Belgique). Ces mois-là ont définitivement fracturé sa vie. Ce qu'il a vu, ce qu'il a subi et dont témoignent ses dessins et son œuvre posent inlassablement le problème de la perte de l'humain.
Wilchar, qui dans tout ce qu'il est et ce qu'il fait, a toujours lutté pour le respect des hommes et le bonheur du monde. Non seulement on ne peut l'oublier, mais il vient ici avec toute la force de son émotion, de son indignation qui ne se calmeront jamais, nous le donner et nous le faire partager.
Jacqueline Aubenas


Revue de presse

Superbement réalisé et au beau titre " Wilchar, les larmes noires " est tendu par cette sensibilité de vieux lion fatigué qui rugit encore. Moment d'émotion intense : à Breendonk, Wilchar craque en pensant au chant funèbre des juifs conduits à la mort." Moustique "

Ce film grave et bouleversant est une rencontre avec l'ancien résistant, Wilchar, un homme hors du commun.
" Le Soir "

Il fallait le talent, la magie et la sensibilité de Richard Olivier pour nous faire connaître et aimer Wilchar.
" Ubu. "

La série " Traces " ne faillit pas à sa mission : fixer sur pellicule notre mémoire collective.
" Le Ligueur "

Portait poignant de cet anarchiste ouvrier et artiste méconnu.
" L'Instant "