Dans le DORSODURO,

aux entours

"Degli  Incurabili"

Ce quartier occupe la partie centrale de l'île comprise entre le Rio della Fornace et le Rio delle Toresele. Sa structure urbaine est composite  avec des constructions mineures de caractère typiquement populaire

 

L'appellation "degli Incurabili" qui caractérise toute cette zone, dérive de la présence de l'Ospedale degli Incurabili fondé là où en 1522, dans une maison voisine, Maria Malipiero et Marina Grimani avaient porté secours à trois femmes de San Rocco affectées de maladies vénériennes considérées alors comme incurables.Au début, seulement destiné aux malades , le lieu devint très vite une institution vouée à abriter les orphelins et les enfants qu'on voulaient diriger vers la doctrine chrétienne ou les arts et métiers.

"Légendes vénitiennes et histoires de fantômes"

Alberto TOSO FEI

 

Calle delle Mende

Ces petites maisons alignées sur deux étages constituent un des plus heureux exemple du genre dans l'architecture mineure vénitienne du XVIIIe siècle pour l'équilibre des rapports entre les vides et les pleins et pour la vivacité plastique des masses. ici, le langage figuratif typique de l'époque ( bandes horizontales de rattachement, baies à architraves, cadres plats des fenêtres, corniches très simples) donne un équilibre de rapports et une composition agréable

Les maisons typiques de la Calle delle Mende sont un des plus beaux exemples d'architecture domestique du XVIIIe siècle. La simplicité s'allie à la finesse des proportions. Hélas......rien n'échappe aux  vandales !

Calle Navaro & Salizzada del Forno

Cette maison joliment fleurie fait partie d'un groupe de 16 habitations mitoyennes du XVIIIe siècle, réparties en deux bâtiments séparés par un jardin collectif

491 Salizadda del Forno

Vue sur le Rio delle Toreselle

 

447 Calle del Navaro

La façade de cette maison de 1681 ( la date est gravée sous l'image du Christ ) a toutes les caractéristiques de cette époque: bande de marcapiano répétées sans cesse autour de l'édifice, pièces carrées et encadrements plats.

 

 

 Cette maison de la Calle del Navaro est pour ainsi dire la plus vieille boutique de Venise. Elle a joué , dans l'histoire de la ville, un rôle tout-à-fait particulier...que je soulignerai de noir...

Personne n'a oublié...

Cette maison est une ancienne boulangerie celle qui fut à l'origine d'une épidemie de peste. Elle est située à proximité du Campiello (et Ramo) drio (dietro) agli Incurabili avec, à chacun de ses angles les statuettes du Christ ressuscité en dessous d'un "baldaquin" en forme de coquille.

 

Une date est gravée sous les statuettes : 1681

 

 

 

 

Sur le petit campo en face de la maison, un chapiteau dédié à la Vierge

"Cette aube est celle du 28 août de l'an 1576, et la lumière du levant inonde Venise d'une poussière d'or.
O la splendeur de Venise en ce jour si funeste !
En cet instant, une gondole quitte le ponton d'un palazzo, à Biri Grande, et glisse sur un canaletto vide de navigation.
Le gondolier est revêtu, de la tête aux pieds, d'une casaque noire goudronnée, ses mains sont enfouies dans d'énormes gants. Deux hommes, eux aussi entièrement mis de noir et masqués, sont assis à l'arrière, immobiles. Debout à l'avant, face nue, un prêtre lit son missel. Au centre de la gondole repose la masse sombre d'un cercueil.
Mes yeux vous dépeignent tout cela parce que, du séjour éternel où Dieu m'a admis après mon rappel à Lui, le regard embrasse la Cité posée sur les eaux et ce monde de mortels qui fut longtemps le mien."

Gilles Hertzog
Le séjour des dieux

 439 .Campiello ai Incurabili ( altro)

Références: 

*Découvrir l'architecture de Venise. Walter BARICCHI & Léon DE COSTER.Edition Casterman. ISBN 2-203-60511-1

*Venise. Guide de l'architecture mineure. Egle TRINGANATO. & Renzo SALVADORI. Canal Editions.ISBN: 2-911493-06-0

Retour: Carnets vénitiens

Retour: Venise mineure

Enigme III: Questionnaire de Ticha!

un compteur pour votre site