Le BOWLING - Comprendre pour Mieux Jouer (11)

Page Last Updated on

30-mars-2013 11:21

Précédente Accueil Suivante

TROISIEME PARTIE - Pour l'Amateur ASSIDU :
 

 

Nous situerons l'amateur assidu comme le joueur qui est devenu apte à se mesurer aux autres après plusieurs mois de pratique.

 

C'est un joueur qui contrôle correctement ses lancers et sait ce qu'il fait lorsqu'il modifie ses positions et lignes de visée.

 

C'est le joueur qui a atteint le stade de la réalisation et qui sent un besoin très fort de passer au stade de la confrontation qui lui permettra de se mesurer aux joueurs chevronnés et surtout de pouvoir jouer en leur compagnie.

 

MOYENNE - SCRATCH – HANDICAPS

 

Les règles de l'ABC (American Bowling Congress) qui parlent de la Moyenne (Average) sont :

 

Rule 118a (Average How Determined - Comment Déterminer)

Rule 118b (Average How Established - Comment Etablir)

Rule 118c (Changing Delivery – Changement de bras de lancer)

 

D'autres règles en parlent également et chacun qui est intéressé pourra s'informer auprès de son club ou sa fédération

 

Les joueurs se définissent donc par leur moyenne.

La moyenne est calculée pour le droitier ou pour le gaucher, un joueur qui joue des deux bras ne peut mélanger les lancers dans un concours.

Dans certaines ligues, un nombre minimum de parties est requis pour le calcul d'une moyenne.

 

Si un joueur participe à plusieurs concours de ligue, il a plusieurs moyennes.

Sa Plus Haute Moyenne est évidemment celle qui est le plus haute de tous les concours et sa Moyenne Composée est la moyenne générale sur l'ensemble des lignes de tous les concours.

 

Moyennes par l'exemple,

Un débutant aura une moyenne de 100 à 130

Un joueur régulier aura une moyenne de 160 à 200

Un bon joueur sera à 220 ou plus

Un pro du circuit PBA (Prof. Bowling Assoc.) sera à 240 ou 260.

 

La moyenne se recalcule après chaque tournoi ou autre compétition.

Un joueur pourra donc avoir plusieurs moyennes en fonction du nombre de compétitions différentes auxquelles il participe.

Pour la Ligue nationale, il pourra jouer à 160 et pour les tournois de son club se trouver à 200.

 

Pour calculer la moyenne, il faut connaître le nombre de parties (lignes) jouées, car nous allons voir qu'un 160 de moyenne sur 6 lignes sera moins stable que le 156 sur 24 lignes.

La méthode de calcul est donc une moyenne arithmétique simple, les résultats sont arrondis vers le bas.

 

Exemple : Marcel joue actuellement une série en compétition et totalise 613 quilles sur trois lignes.

Avant le tournoi, il avait une moyenne de 167 après 123 lignes.

Sa nouvelle moyenne est ((167 x 123) + (613)) / 126 = 167.88 soit 167.

Donc son 204 de moyenne sur 3 lignes, ce soir, n'a pas fait monter sa moyenne générale.

Et s'il avait joué 3 lignes à 100 quilles, il serait redescendu à 165.

 

Autre exemple : Albert, ce soir, a totalisé 543 (181 de moyenne sur la série)

Sa moyenne générale était de 151, mais sur 42 lignes.

Elle devient : ((151 x 42) + 543)) / 45 = 153.

543 à fait monter de 2 quilles la moyenne d'Albert alors que 613 n'ont pas fait progresser celle de Marcel.

Marcel aurait également augmenté de 1 s'il avait été à 151, il serait à 152, ce qui est encore plus fort, car avec 70 quilles de plus, sa moyenne n'augmenterait que de la moitié de celle d'Albert

La moyenne devient donc de plus en plus stable au fur et à mesure des parties.

 

Albert à une moyenne de 181 ce soir et de 153 pour la tournée des tournois du canton.

 

La moyenne, c'est donc une façon de classer les joueurs les uns par rapport aux autres au cours d'une saison ou plus.

 

Il se peut, que pour faciliter les calculs, lors d'une compétition portant sur plusieurs mois, le calcul ne tienne pas compte du nombre réel de lignes jouées et que chaque joueur voie sa moyenne recalculée comme s'il avait joué toutes les parties depuis le début de la compétition (Si c'est défini ainsi dans le règlement de la ligue).

Le joueur qui interrompt le concours pendant plusieurs semaines a ainsi une moyenne qui s'affermit de semaine en semaine.

S'il a joué 36 lignes, avec une moyenne de 160, il sera considéré comme ayant 160, mais sur 72 lignes et 160 sur 72 est bien plus stable que sur 36.

 

Mais, en plus de son utilité de classement, la moyenne permet également dans certains tournois (avec handicap) de permettre aux joueurs moyens de défendre valablement leur chance en face de joueurs chevronnés, car, nous le verrons plus avant, le système introduit une égalisation des scores et ainsi, on met tout le monde sur le même pied (ou presque).

 

LES HANDICAP (Belle invention !)

 

Comme, dans la vie, il y a moins de surdoués que de doués et que de sous-doués, il y a un moment ou les joueurs moyens se tournent vers la belote au lieu de participer aux tournois.

Mettons-nous à leur place, si c'est pour participer dans le seul but d'apporter sa contribution à la constitution du Prize Monney et n'avoir aucune chance, par avance, d'en profiter, il semble logique qu'ils en arrivent à la conclusion que autant réaliser des collectes de fonds et les allouer aux bons joueurs et eux, ils joueront entre eux, et puis, comme ce sera aussi souvent les mêmes qui gagnent, il y en aura de moins en moins et voilà comment on tue un sport.

Ou plutôt voilà comment les champions perdent les occasions de s'enrichir quand il y a peu de public pour payer les entrées ...

 

Alors, comme pour tout concours sportif, il y a les catégories, les concours open ou toutes catégories (scratch) et les handicaps.

Et pour le concours où on accorde à tous la possibilité de gagner, il a été pensé un système de calcul de compensations.

 

HANDICAP - METHODE INDIVIDUELLE

Choisir une valeur scratch plus haute que toutes les moyennes de chaque joueur et déterminer quel pourcentage de cette valeur est accordé en guise de handicap.

Le handicap de chaque équipe sera alors la somme des handicaps de chaque membre.

 

Exemple : 90% de 180      H = (180 – Moy) x 90%.
       
Moyenne actuelle   Moy. Diff.   Handicap 90% de 180
Albert   130 50 45
Marie    140  40 36
Louis  125 55 49
Marcel 135 45 40
Sophie 170 10 9
Handicap de l'équipe     179

 

HANDICAP - METHODE PAR EQUIPE

Choisir une valeur scratch plus haute que toutes les moyennes de chaque équipe et déterminer quel pourcentage de cette valeur est accordé en guise de handicap.

La moyenne de chaque équipe est la somme des moyennes de chaque membre.

Le handicap de l'équipe est alors calculé par la méthode décrite ci avant.

 

Exemple : 90% de 800   H = (800 – Moy) x 90%.  
       
Moyennes actuelles      
Equipe A   Equipe B  
Albert 130 Jules 137
Marie 140 Rose 130
Louis 125 Victor 131
Marcel 135 Marc 120
Sophie 170 Ursule 167
       
Moyenne de l'équipe 700 Moyenne de l'équipe 685
Différence 100 Différence 115
       
Handicap 90 Handicap  103

 

Calcul :

Equipe A :        (800 – 700) x 90% = 90

Equipe B :        (800 – 685) x 90% = 103.5 soit arrondi : 103

Ces valeurs seront ajoutées à chaque partie pour l'équipe. (C'est le calcul d'Handicap Absolu)

 

On peut aussi concevoir un Handicap Relatif :

L'équipe la plus faible est créditée de x% de la différence avec la moyenne de sa rivale.

Dans notre cas L'Equipe B aurait reçu : (700 - 685) x 90% = 13.5 (soit 13)

Nous remarquons que quelle que soit la méthode, le résultat est le même (103 - 90 = 13).

 

La première méthode - Handicap Absolu - a pour avantage que l'on calcule l'Handicap de chaque équipe une seule fois pour toute la compétition

 

REMARQUES

Le pourcentage le plus élevé entraîne l'égalisation la plus équitable.

Plus le pourcentage est faible, moins l'équipe la plus faible est avantagée.

 

Ne vous faites pas trop d'illusions ...

Sous la pression des équipes fortes (dans lesquelles jouent aussi les organisateurs ou leurs copains) la tendance est de faire glisser le pourcentage plus vers 75 ou 80 que vers 90 ...

 

Les petits resteront donc bien toujours les sponsors des grands.

Mais ils n'ont qu'à mieux jouer, après tout !

 

LA COMPETITION
To be continued
LES LIGUES
To be continued
LES TOURNOIS
To be continued

Précédente Accueil Suivante

Comments welcome mailto:TOMCat.Sublogic@skynet.be