Les multi-tools :

 
   
Le menu :
Photo :
   

 

Multi tools

Le prodimex (multi-tools 2)

Dans notre vie quotidienne nous utilisons des instruments de première nécessité et plutôt que de passer notre temps à chercher une lime à ongle, une râpe, un perçoir à cigare, il eut été plus facile de rassembler ces éléments entre eux et de les avoirs immédiatement sous la main.

Au XVIII e siècle, après les accessoires pour armes à feu tels que le tire-balle, l’aiguillon ou le cure-fusil, ce sont les fumeurs et les buveurs qui eurent le privilège d’utiliser le tire-bouchon accompagné d’un cure-pipe, d’un tasse-pipe et à d’autres accessoires.

C’est au XIX e siècle que l’on exploite beaucoup plus la combinaison de différents instruments qui n’ont aucun point commun si ce n’est que la présence d’un tire-bouchon. Ces instruments sont généralement de petite dimension car ils sont prévus pour être placés dans la poche .

Le tire-bouchon en harpe (voir Les Poches) reçu très vite un vaste assortiment d’accessoires (jusqu’à 16 éléments différents).
Toutes les combinaisons sont imaginées tel que le tire-bouchon / sifflet ou le tire-bouchon / cuillère notamment pour la prise de médicaments.

Nous trouverons le tire-bouchon / râpe à muscade (XVIII e siècle) extrêmement rare.

Les américains exploitèrent, plus que les autres, la possibilité d’assembler plusieurs accessoires pour n’en faire qu’un seul. C’est le cas du "Andress Tool et Pat. Aug. 24’75" muni d’une roue coupe-verre et de brise-vitres.

Le plus remarquable instrument et le plus significatif est le modèle breveté par E. H. Nylin en 1909. Il possède sur une seule poignée comme le "Andress Tool" des clés à tubes, arrache-pointes, un casse-noix, un ouvre-boîte, un tournevis, un aiguise-couteau, un marteau et bien sûr un tire-bouchon.

L’apparition de la bouteille de "Codd" en Angleterre obligea l’inventeur de créer un accessoire permettant d’ouvrir cette bouteille. Le principe était de placer une bille en verre dans le goulot de la bouteille et qui venait se caler dans le haut de celle-ci et maintenue par la pression du gaz contenu dans le liquide. Il faut donc pouvoir repousser cette bille pour évacuer le breuvage. C’est Hiram Codd qui déposa un brevet le 10 mai 1872 pour un tire-bouchon / ouvre-bouteille (voir Codd).

Il est impossible de citer tous les accessoires qui ont entouré le tire-bouchon mais voici encore quelques exemples : le cure-dent, la pince à épiler, la paire de ciseaux, la lime, l’outil à déjanter les pneus, le perçoir, le repousse-bille, le décapsuleur, le pic à glace, le coupe-ficelles, etc....

 

 
   
Editeur : Nigiro
Webmaster : t@rpan
Copyright © All right reserved