Les figuratifs :

 
   
Le menu :
Photo :
   

 

Figuratifs

Le Volstaed bis (figuratif 5)

Dès le XVIIIe siècle, les artisans se sont attachés à réaliser des tire-bouchons associés à des éléments figuratifs. L’extrême dureté des métaux rendit le travail difficile et peu précis. Les tire-bouchons en « T » et les tire-bouchons de poche furent les premiers à recevoir un motif décoratif.

C’est au cours du XIX e siècle que l’on exploita beaucoup plus l’élément figuratif grâce à l’utilisation de matériaux plus malléables tels que le laiton, le bronze et l’argent. Très vite, la poignée disparaît pour céder sa place à l’art figuratif. L’aspect fonctionnel du tire-bouchon est parfois relégué au second plan. C’est d’ailleurs, pour cette raison, que les collectionneurs ce sont moins intéressés aux modèles figuratifs et ce sont attachés essentiellement aux exemplaires mécaniques, spécialement étudiés pour faciliter l’extraction du bouchon.

On peut trouver des spécimens figuratifs à mécanisme qui sont extrêmement rares.

Jusqu’aux années ’50, une multitude d’exemplaires décorés de personnages, d’animaux sortirent des usines américaines, françaises, italiennes, allemandes, scandinaves, etc.…

Dans la seconde moitié du XIX e siècle, les français fabriquèrent des modèles érotiques, les allemands produisirent des modèles de poche tels que les jambes de dames en celluloïd*, et bien d’autres…

Dès le XXe siècle, avec l’apparition de l’Art nouveau et de l’Art Déco, les entreprises exploitèrent beaucoup plus la décoration jusqu’à en oublier l’essentiel : la fonctionnalité de l’objet, à tel point que la mèche dépourvue de son fût devient une ajoute au décor. Certains tire-bouchons sont tout à fait inefficaces. Nous trouverons, en grande quantité, des tire-bouchons simples décorés de motifs animaliers fortement exploités en Angleterre.

L’étain est aussi utilisé car très malléable et ce sont les manufactures scandinaves qui seront pionnières en ce domaine (navire viking, poisson, coq, etc.).

L’Amérique ne sera pas en reste avec la période de la prohibition imposée par le sénateur Volstaed interdisant la vente d’alcool. Sénateur caricaturé cachant sous sa veste le tire-bouchon coupable. La Syracuse Ornamental réalisa de nombreux modèles en bois reconstitue (Syroco Wood)(voir photo).

En Italie, l’aluminium est utilisé pour la fabrication d’une série de double leviers produit en 1959 et dessinés par Carlo Gemelli (voir photo).

De nos jours, les entreprises ne délaissent l’aspect décoratif mais essaient de garder la fonctionnalité réelle du tire-bouchon.

* Méfiez-vous des copies car il existe des modèles récents.

 

 

 
   
Editeur : Nigiro
Webmaster : t@rpan
Copyright © All right reserved