Bienvenue sur le site

L´association vous propose

Un nouveau vidéomontage  -  

Des plages les plus mythiques de Rio aux favelas les plus sordides de Recife, en passant par Olinda, Bahia, ... découvrez un Brésil différent. Sur simple demande, nous allons dans votre classe, votre club avec notre nouveau vidéomontage. Parler du Brésil est notre passion! Pour plus de renseignements, cliquez ici.



S´investir dans un projet humanitaire  -  

Si vous êtes passionné par le Brésil, si vous habitez la région de Guérande et que vous voulez vous investir dans un projet humanitaire ponctuel sympa (création d'une ludothèque pour les enfants des rues) prenez contact avec melandwinnie@yahoo.fr.



Les dernières nouvelles

  • Projection vidéo-montage [ Vendredi 17 novembre, 18h30 ]

    L´association «Les Enfants de la rue-Brésil» vous invite à la projection de son nouveau vidéo-montage.
    «Les Enfants de Lula», un regard sans complaisance sur le plus beau mais aussi le plus injuste pays de la planète: le Brésil.
    La projection sera suivie des témoignages de Roger Beeckmans, grand reporter et cinéaste, et de Demetrius Demetrio, éducateur de Rue è Recife.

    Vendredi 17 novembre, 18h30, Auditorium de l´Institut Don Bosco, 63 Bd Léopold 7500 Tournai
    Entrée gratuite
    Renseignements au 069 233886 ou bresilconnexion@hotmail.com
  • Moins d'enfants qui travaillent [ samedi 20 mai 2006]

    «Pour la première fois, selon un rapport de l´Organisation Internationale du Travail (OIT), le nombre d´enfants qui travaillent dans le monde a diminué de 11% entre 2000 et 2004, reculant de 246 millions à 218 millions. C´est en Amérique latine que le déclin est le plus important et notamment au Brésil bien que 2,2 millions d´enfants y travaillent encore»

« Dans les rues du Brésil, l´un des pays les plus riches de la planète, j´ai vu des enfants croupir dans la misère la plus insoutenable. Je les ai vu fouiller dans les poubelles pour trouver de quoi se nourrir et disputer cette nourriture aux chiens et aux rats.

J´ai eu connaissance par des photos et des témoignages irréfutables de cas de torture et de mort violente perpétrés dans la plus grande impunité par les escadrons de la mort.

Des enfants m´ont raconté face caméra, malgré la peur des représailles, comment les policiers les avaient emmenés dans des terrains vagues, les avaient violés, volés, torturés. De ceux qui sont morts, il ne reste que les photos de leur cadavre. J´ai vu les photos d´un adolescent plongé dans un bain d´acide lors d´une scéance de torture dirigée par un policier promu ensuite à un grade supérieur. »

Roger Beeckmans, réalisateur et grand reporter.
(extrait de « Lettre ouverte contre la torture »)