L'affaire Natalie Wood : accident ou assassinat ?


    Depuis 1981, la mort de l'actrice Natalie Wood, retrouvée noyée au large de Los Angeles, vêtue d'une chemise de nuit, évoque le mystère.  Plusieurs pistes furent évoquées : accident, suicide, meurtre....  Officiellement considérée comme un accident, l'affaire connut un rebondissement spectaculaire en 2012...

Les origines



    Natalia Nikolaevna Zakharenko est née à San Francisco, le 20 juillet 1938, dans une famille d'origine russe.  Sa mère était danseuse et son père décorateur de cinéma.

    Alors qu'elle était âgée de cinq ans, sa mère convainquit le réalisateur Irving Pichel d'engager l'enfant pour figurer dans le film "The Moon Is Down" (1943).
Trois ans plus tard, sous le pseudonyme de Natalie Wood, elle donna la réplique à Orson Welles dans "Demain Viendra Toujours" (1946), du même Pichel.  Un an plus tard, elle incarna la fille de l'actrice Gene Tierney dans le film de Joseph Mankiewicz "Aventure de Madame Muir".  A la même époque, une voyante lui fit entrevoir une carrière exceptionnelle.

    Lors du tournage d'une scène dans "The Green Promise" (W. Russel, 1949), Natalie dut traverser un pont conçu pour s'effondrer à son passage.  Elle était ignorante de cette situation, sa mère ayant demandé au réalisateur de ne pas la prévenir.  Lorsque le pont s'effondra, la fillette fut projetée dans un torrent tumultueux où elle fut laissée, en panique, le temps de terminer la prise.  L'expérience fut à ce point traumatisante que Natalie garda depuis lors une peur viscérale de l'eau.  Elle garda également une déformation du poignet gauche, brisé dans la chute, et que sa mère cacha volontairement de peur de voir sa fille remplacée par une autre actrice.  L'absence de soins rapides entraîna une déformation durable de l'os...

    A l'âge de 14 ans, une autre voyante attira son attention sur les dangers de l'océan.
Un an plus tard, en 1953, au cours du tournage de "La Star" (Stuart Heisler), elle fit une crise d'hystérie lors d'une scène aquatique.
Outre sa relation avec une mère abusive qui avait fait de sa fille l'instrument de ses ambitions personnelles, Natalie subit l'alcoolisme de son père, contraint à abandonner son travail; Natalie devient le soutien financier de la famille dès l'adolescence.

    A 16 ans, elle fut violée  par un acteur « bien installé » à Hollywood.  Sa mère la dissuada de porter plainte...
Des rumeurs affirmèrent que l'auteur était Kirk Douglas, lequel traînait une réputation sulfureuse et que Natalie évita ensuite comme la peste.  La soeur de Natalie Wood, Lana, promit qu'elle révélerait l'identité de l'auteur après son décès.

    Natalie Wood obtint son premier grand rôle dans "La Fureur de Vivre" (Nicholas Ray, 1955) et reçut sa première nomination aux Oscars.  Les deux acteurs du film connaîtront une fin tragique :
  • James Dean mourut dans un accident de voiture au lendemain de la sortie du film,
  • Sal Mineo fut assassiné en rentrant chez lui, en 1976, par un toxicomane à la recherche d'argent.

    Suivront d'autres succès comme "La Prisonnière du Désert" (John Ford, 1956), "West Side Story" (Robert Wise; 1958), "La Fièvre dans le Sang" (Elia Kazan, 1961).  Natalie Wood était alors au sommet de sa carrière mais un long déclin allait commencer.

    Désormais, elle ne décrochera plus beaucoup de bons rôles et fera les titres de la presse du fait de sa vie sentimentale mouvementée.
Mariée à 19 ans à l'acteur Robert Wagner, elle divorcera en 1962.  Ils contractèrent un nouveau mariage en 1972, l'actrice ayant auparavant multiplié les aventures avec Raymond Burr, Robert Vaughn, Frank Sinatra, Michael Caine, Elvis Presley, Warren Beatty, Steve McQueen...  Cette période fut également marquée par plusieurs tentatives de suicide.
Les drogues et l'alcool l'empêcheront de retrouver le succès au cinéma.  Les grands rôles des  années 70 lui échapperont au profit de nouvelles stars comme  Faye Dunaway.
Natalie Wood


La fin



    A 7h30, au matin du 29 novembre 1981, un hélicoptère de la police repéra un corps flottant au large de l'île de Santa Catalina, à une cinquantaine de kilomètres des côtes californiennes.  L'actrice Natalie Wood venait d'être découverte, morte noyée.
Les circonstances du drame interpellèrent les enquêteurs : sous un anorak rouge, l'actrice portait une chemise de nuit et ses pieds n'étaient pas chaussés.  D'autre part, elle n'avait visiblement pas tenté d'utilise un dinghy  retrouvé à proximité de son corps; les rames du canot étaient encore attachées au flanc et la clef du démarreur était en position "off".

    Le mari de la décédée, l'acteur Robert Wagner, avait signalé sa disparition vers 1 heure 30, après avoir constaté sa disparition du yacht sur lequel ils se trouvaient...

La reconstitution de la journée fatale



    Le couple Wagner-Wood avait décidé de passer le week end de Thanksgiving sur son yacht, le "Splendour".
Le 28 novembre 1981 après-midi, le yacht avait jeté l'ancre au large de l'île Catalina et les acteurs étaient descendus à terre en compagnie de leur invité, l'acteur Christopher Walken.
Le trio consomma plusieurs bières et alcools avant de regagner le bateau vers 21 heures.  L'annonce d'un orage avait effrayé Natalie Wood et avait refusé de prendre le dinghy et son mari avait parlementé avec elle une heure durant avant de la convaincre.
Après un dîner arrosé pris à bord, une nouvelle dispute survint au sujet de la carrière déclinante de l'actrice.
Lorsque Wagner suggéra de déplacer le navire vers des eaux plus calmes, il fut raillé par son épouse qui se moqua de son mal de mer.
Une dispute serait alors survenue entre Wagner et Walken, le premier suspectant le second d'avoir des vues sur son épouse.  Cette dispute se serait poursuivie hors du salon.
Vers 23h15, Wagner tenta de se réconcilier avec son épouse mais celle-ci quitta le salon.  L'acteur resta dans la pièce, à boire avec le capitaine.
Lorsqu'il voulut rejoindre sa cabine, vers minuit, il fut surpris de ne pas y trouver Natalie.  Il constata alors que son épouse ne se trouvait plus à bord et que le dinghy était manquant.
Persuadé que l'actrice avait regagné la terre, il ne s'inquiéta pas outre mesure mais, finalement, donna l'alerte à 1 heure 15

La thèse de l'accident



    Selon une hypothèse répandue, Natalie Wood, lassée des disputes incessantes, aurait voulu quitter le bord à l'aide du dinghy, bien qu'étant pieds nus et seulement vêtue d'une robe de chambre.
Ou elle aurait tenté de fixer le dinghy qui ne cessait de frapper contre la coque en produisant un bruit qui l'empêchait de dormir.
Elle serait alors accidentellement tombée à l'eau, peut être du fait de son état d'imprégnation alcoolique.
Le vent aurait poussé le dinghy hors de portée et l'actrice n'aurait pas eu la présence d'esprit de rejoindre le bord par l'échelle du yacht, ni d'enlever sa vareuse qui se gorgeait d'eau.

    Dix heures après la découverte du corps, le médecin légiste Thomas Noguchi, qui avait pratiqué l'autopsie du corps de Marilyn Monroe, près de vingt ans auparavant, fit part de ses conclusions.
Il affirma que l'actrice s'était noyée du fait du poids de sa vareuse doublée de duvet et dont le poids avait fini par atteindre dix-huit kilos.
Il précisa également que l'actrice présentait un taux d'alcoolémie important : 1,4 gramme par litre de sang...  Elle était également sous l'influence de médicaments contre le mal de mer et d'anti-douleurs qui auraient pu aggraver l'état d'intoxication alcoolique.

    Le 12 décembre 1981, deux semaines après les faits, les enquêteurs retinrent la version de l'accident.  Des traces de coups, visibles sur le corps, furent négligées car pouvant être la conséquence de chocs contre la coque lors de la chute.

La thèse criminelle



    Les circonstances étranges de la mort de Natalie Wood eurent tôt fait d'alimenter certaines rumeurs.  Des proches de l'actrice estimèrent peu probable qu'elle ait tenté de rejoindre la terre ferme en chemise de nuit.
La soeur de la disparue, Lana Wood, estima impossible que Natalie soit montée seule, en pleine nuit, dans un dinghy, elle qui n'osait pas utiliser la piscine de sa résidence tant sa crainte de l'eau était grande.
Il apparut aussi que Wagner et Walken avaient des versions quelque peu divergentes de la soirée tragique.

    Avec le temps, Lana Wood laissera clairement entendre que sa soeur avait été poussée à l'eau par Wagner à la suite d'une dispute et sur fond d'ivresse générale.  Si elle admit que Wagner n'aurait pas eu d'intention homicide, elle l'accusa ouvertement d'être resté sans réaction suite aux faits et d'avoir laissé l'actrice se noyer.
L'acteur, qui avait dans un premier temps nié l'existence de la moindre querelle, a finit par reconnaître cette dernière mais a affirmé que la dispute n'avait joué aucun rôle dans le décès de son épouse.
En 1994, un journaliste britannique, Peter Rydin, sous-entendit pour sa part que Wood pouvait avoir été assassinée par Christopher Walken.

    Les accusations les plus féroces émanèrent du capitaine du "Splendour", Dennis Davern qui, dans un premier temps, avait pourtant confirmé la version de Robert Wagner.
Peut-être par esprit de lucre, il donna des interviews payantes à des organes de presse et confirma l'existence de disputes entre Wagner et Wood d'une part, entre Wagner et Walken d'autre part.  Il accusa Wagner de l'avoir empêché, une heure et demie durant, d'appeler les secours après la constatation de la disparition de l'actrice.  Il déclara aussi que Wagner lui avait interdit d'allumer le projecteur de recherche du yacht. 
Davern sous-entendit même que Wagner, fou de jalousie et supposant que sa femme avait une liaison avec Christopher Walken, avait accidentellement bousculé Natalie, provoquant sa chute à la mer et se serait abstenu de lui porter secours.  Il déclara avoir entendu, un quart d'heure durant, des bruits d'objets ou de corps lancés contre un mur puis, lorsque le calme fut revenu, s'être rendu sur le pont pour y trouver, sur la plage arrière, un Robert Wagner hébété et en sueur qui lui aurait dit "Natalie n'est plus là"...

    Selon Robert Wagner, il n'aurait rien vu, rien ­entendu, et aurait appelé les secours dès qu'il avait constaté l'absence de sa femme.  Les enquêteurs locaux l'interrogèrent brièvement et estimèrent qu'il disait la vérité.  Il n'a jamais été examiné pour constater d'éventuelles traces de griffures ou de coups et n'a pas subi d'alcootest.

    Pourtant, les passagers d'un yacht qui mouillait près du "Splendour" entendirent distinctement des bruits de dispute émanant de personnes alcoolisées se trouvant à bord de ce dernier.  La dispute ne semble pas faire de doute et du verre brisé fut retrouvé sur le sol d'une cabine du "Splendour" par des enquêteurs.  Wagner se justifia en parlant d'objet renversés du fait d'une forte houle.
Plus inquiétant encore, une passagère d'un yacht, Marilyn Wayne,  entendit des appels au secours provenant d'une femme tombée à l'eau et entendit aussi une voix d'homme crier "On vient te chercher".  La passagère tenta de contacter les autorités du port local mais n'obtint pas de réponse; elle composa ensuite le numéro du shérif local qui promit d'envoyer un hélicoptère... qu'elle n'aperçut jamais.  Lorsque les cris cessèrent, le témoin pensa qu'il s'agissait d'une mauvaise plaisanterie provenant d'ivrognes.
Davern, Wagner, Wood, Walken,
les protagonistes du drame




    Le 17 novembre 2011, la police criminelle de Los Angeles reprit l'enquête après avoir été contactée par plusieurs témoins, dont Dennis Davern.

    Un nouveau médecin légiste, le docteur Sathyavagiswaran, se pencha sur les documents de l'autopsie précédente et fit état "d'ecchymoses sur l'avant-bras droit de l'actrice, mais aussi au poignet gauche et au genou droit, ainsi que des égratignures sur le cou, et une éraflure superficielle sur son front".
Selon le légiste, ces blessures seraient antérieures à la chute dans l'eau et suggéreraient une origine "non accidentelle".
En conséquence, il modifia la cause officielle du décès de "noyade accidentelle" en "noyade et autres facteurs indéterminés".
En résumé, selon ce rapport rendu public en 2012, l'actrice aurait pu avoir été violentée avant de tomber à l'eau.
Le rapport mentionna aussi l'absence d'examen des ongles de l'actrice.

    Les enquêteurs ont entendu une centaine de témoins, Walken inclus.  Pour sa part, Robert Wagner, largement octogénaire, a refusé de collaboré avec les enquêteurs.
Faute de preuves, l'enquête fut à nouveau classée en janvier 2012.  Officiellement, rien ne remit en cause la thèse de l'accident.

    Début 2018, s'appuyant sur de nouveaux témoignages, la police se pencha à nouveau sur l'affaire.
Un témoin aurait ainsi rapporté avoir entendu des cris et des bruits sourds en provenance de la cabine du couple.  D'autres plaisanciers, ancrés près du yacht du couple auraient évoqué une dispute ensuite entre un homme et une femme à l'arrière du bateau.  Ils auraient estimé qu'il s'agissait des voix de Natalie Wood et Robert Wagner....
Si Walken a pleinenement collaboré avec les autorités, Wagner si refuse toujours, estimant avoir déjà répondu à toutes les questions.  Son mutisme n'a jamais plaidé en sa faveur.
Robert Wagner est actuellement considéré comme "personne d'intérêt", stade qui préside une désignation formelle comme suspect....

Un mystère éternel ?



    Ces nouveaux éléments apportent plus de questions que de réponses et il est probable que le mystère de la mort de Natalie Wood ne soit jamais éclairci.

    L'actrice, décrite comme particulièrement instable par de nombreux témoins lors de sa dernière journée, a-t-elle tenté de rejoindre le continent en chemise de nuit ?  Cela semble peu probable vu sa phobie de l'eau mais pas impossible au vu de son état d'ivresse.
Est-elle tombée à l'eau en tentant de fixer le dinghy ? C'est encore plus plausible.

    Si l'existence d'une dispute violente entre Robert Wagner et Natalie Wood semble attestée, les accusations de diverses personnes proférées contre l'acteur n'ont jamais rencontré la moindre preuve.
D'ailleurs, à ce stade, personne n'a jamais été inculpé et personne n'est considéré comme suspect.  L'enquête, faute d'éléments, est dans une impasse.

    On pourrait peut être reprocher à l'acteur d'avoir tardé à avertir les secours mais cela aurait-il sauvé Natalie Wood ?  Rien n'est moins sûr.  Selon le rapport d'autopsie, l'actrice serait décédée vers minuit mais, selon d'autres sources, dont les sauveteurs ayant retrouvé le corps, la rigidité cadavérique n'avait pas fait son oeuvre et l'actrice aurait survécu longtemps dans l'eau.
Le refus de Wagner d'appeler les secours avant 1 heure 15, puis son hésitation à faire appel aux gardes-côtes, mieux équipés en matière de recherche en mer, ont peut être pesé lourd dans la balance.  Au final, les gardes-côtes furent avisés à 5H11, deux heures seulement avant la découverte du corps.
Selon le capitaine Davern, Wagner aurait passé deux heures à boire et à pleurer le départ de son épouse.  Il aurait refusé d'appeler les secours par crainte d'écorner "son image".  Lorsqu'il se décida, il signala que "quelqu'un était manquant à bord", sans préciser de qui il s'agissait.  Un sauveteur, monté à bord du "Splendour" après la découverte du corps affirma pour sa part avoir entendu Wagner dire : " Je pensais qu'elle baisait ailleurs."...

    Reste que l'on ne dispose pas d'une heure de décès précise ni d'explications cohérentes concernant les marques de coups retrouvées sur le corps de l'actrice.  Coups portés avant le décès ?  Blessures occasionnées par des chocs contre la coque lors de la chute ?  Aucune hypothèse ne peut-être formellement établie mais, selon un nouveau rapport médico-légal, révélé début 2013, le couple et Walken étaient saouls et les ecchymoses trouvées sur le corps n'étaient peut-être pas accidentelles.

    Mais que penser du témoignage de Marylin Wayne qui, la nuit du drame, a entendu les appels au secours d'une femme et la voix d'un homme répondre "On vient te chercher" ?  La même Marylin Wayne qui, trois jours après le décès de l'actrice, déclara avoir reçu une lettre de menaces libellée comme suit : "Si vous tenez à votre vie, gardez le silence sur ce que vous savez."...

Epilogue



    Dans les années qui suivirent le décès de son épouse, Robert Wagner connut le succès avec la série "Pour l'amour du risque".
Il n'a jamais cessé de parler d'accident, tout comme les deux filles de Natalie Wood qui appuient sa version.
Wagner s'est remarié, quelques années plus tard, avec l'actrice Jill Saint John.

    Le yacht Splendour, racheté en 1986, a été vendu en 2014 par son nouveau propriétaire qui se plaignit de manifestations surnaturelles. L'homme affirma avoir senti une présence s'asseoir sur son lit et, à d'autres moments, avoir été giflé par une présence invisible ou avoir fait des chutes inexplicables.
Le bateau servait en 2015 à transporter les touristes à Hawaii.  Il restait dans son état de 1981.

    Courtney Wagner, la fille de Natalie Wood, fut arrêtée en 2013 pour détention de cocaïne et d'héroïne...…

L'AFFAIRE NATALIE WOOD


Nom : Pas de suspect

Victime : 1

Lieux : Ile de Catalina, Californie (Etats-Unis)

Date : 29 novembre 1981

Moyens : Noyade

Mobile : Thèse récurrent, homicide involontaire provoqué par la jalousie

Verdict : Pas de procès.  Thèse accidentelle retenue malgré des zones d'ombre.


Rejoignez-nous sur Facebook