Un bébé en couveuse

Il n'y a pas de sentiment plus désespérant que d'être séparée de son bébé
quelques heures, quelques jours ou quelques mois après sa naissance.
Qu'il soit malade ou né prématurément,
c'est un véritable manque physique qui s'ajoute à l'angoisse
sur son avenir, sur son état de santé.

Après ma césarienne, voici mes premiers contacts avec le centre néo-natal
où mon bébé a dû séjourner 7 longues semaines.
Je vous raconte mon désespoir, puis mon combat contre le monde médical,
ses protocoles et règlements, souvent aberrants.