Poésie mon amie

Ligne de pied  

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

Ce texte présente cette curiosité que les lettres sans jambages sont tombées sous la ligne de pied, tracée en gris, sur laquelle s’appuient encore le ou le par exemples.  
Vous pouvez masquer cette ligne de pied si vous le souhaitez.

   bientôt      clins      condescendues      hune      le      lettre      leurs      loin      même      saisissant      sans      seul      sombré      soudain      sur      voir   
C’est neuf et : mes lettres sans jambages
Se sont laissées aller*, je l’écris ambages :
Sous la ligne de pied on voit œils coquins
Provoquer le lecteur et lui faire des .
Et dressées des jambes qui ne pendent plus,
Les autres, haut perchées, jettent un œil
Supérieur sur leurs sœurs enfin :
Les hampes des n’ont plus le dessus !
 
Et l’on est pris d’un mal de mer étrange
Devant l’horizon où chaque se range.
Un  g  fait sa quille mais l’ a plongé ;
Un  p  a quitté l’eau, l’œil du a  !
L’  f  italique comprend hampe et jambag;
L’  f  de ce style nargue un peu du  j  point
Comme s’il lui disait le surpasser de  :
De sa , un gabier surveille le parage !

Votre serviteur (01/09/18)