Poésie mon amie

En marchant le matin

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   aurore      aventure      côté      d’éclore      doux      firmament      fontaine      l’horizon      maison      nature      nous      obscurité      plaine      s’éveille      vaguement      vermeille   
  Puisque là-bas s’entr’ouvre une porte ,
Puisque l’aube blanchit le bord de ,
Pareille au serviteur qui le premier
Et, sa lampe à la main, marche dans la ,

Puisqu’un blême rayon argente la ,
Puisqu’à travers les bois l’immense
Jette une lueur pâle et calme que la
Regarde ,
Puisque le point du jour sur les monts vient ,
Je m’en vais dans les champs tristes, vivants et  ;
Je voudrais bien savoir où l’on trouve une
Pour cette sombre nuit que nous avons en  !

Que fait l’homme ? La vie est-elle une  ?
Que verra-t-on après et de l’autre  ?
Tout frissonne. Est-ce à moi que tu parles, ,
Dans cette  ?

Victor HUGO (1802-1885), Les quatre vents de l’esprit