Poésie mon amie

Port d’un nouvel espoir    

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   araignée      boa      café      clé      corbeau      doute      équerre      grand-père      gril      lionne      moi      mort      niveau      outil      pâtée      pas      port      prière      régulière      roi      rose      route      suppose      téléphone   
  Un chat qui pourrait être le mien ne l’est  ;
Le chien que je n’ai pas ignore sa  ;
Ni perroquet, ni canari, aucun
Sous mon modeste toit – même pas d’ !
Ici, ni vers à soie ni abeilles à  ;
S’il est une fourmi, ce n’est que moi, nul  !
Dans ma bibliothèque, aucun rat mais un  ;
Le papillon en poche, je l’ai pris en  !
Nulle girafe, aucun éléphant même  !
La pince crocodile est un modeste
Les mules, je les porte au pied, on le
Quant à la caille tendre, elle cuit sur le .
Nul besoin d’un bélier pour entrer : j’ai ma  ;
Ailleurs sonne un coucou à heure  ;
Dans un crapaud m’assois, canard dans le  ;
La puce est dans l’ordi, la souris à l’.
Dans mon arche     perchée au troisième ,
En guise de colombe, veille un  ;
Ni renard ni cheval ni mouton ni
Ni coq ni écureuil ni cheval ni .
Mais, car j’ai le bonheur d’être deux fois ,
Je veux que tourne encor le monde après ma    :
Que ma fin ne soit pas – et telle est ma  !
La fin des temps mais d’un espoir nouveau le .

Votre serviteur