Poésie mon amie

Cent neuf *

Chaque vers du poème ci-dessous présente un mot masqué. Replacez ces mots eu égard à la rime, au nombre de syllabes et à d’autres indices que vous ne manquerez pas d’observer.

   bière      blanche        cœur      cerise      chapeau      écrit      enlumine      enthousiasme      la      manière      noblesse      occasions      pas      redonne      renouveau      routine      sens      site      surprise      travail   
Votre serviteur  —  



Bérénice  —  



Votre serviteur  —  
Le voici le cent neuf *, qui irrigue le ,
Qui lui rend l’ de ses premiers pas,
Qui lui vie comme à l’espoir l’invite,
Le voici le cent neuf * : ne l’attendiez-vous  ?
Pour être une surprise, c’est une  !
Que dis-je ? Un … une révolution !
Comme sur le gâteau la confite  !
Du le lapin blanc qui fait illusion !
C’est un cent neuf * qui donne à la matière, 
Par lequel on comme chante l’oiseau,
Par lequel on s’entraîne* de bonne ,
Qui illumine le d’un jour nouveau. 
Ensemble  —   Voilà que notre ouvrage à nouveau s’,
Que sa ancienne reprend des couleurs
Et qu’une allure neuve brise la  ;
Derechef notre bat sous les meilleurs heurs !    
Marquons donc cette date d’une pierre  :
Ne fallait-il pas que nous célébrassions ?
Buvons donc une blanche qui étanche,
Débouchée seulement aux grandes .

Votre serviteur (01/08/16)