Le dialogue

Tout est lié    

M. BACKELJAU, Objets connectés, avez-vous une âme ?  

Pour rendre au dialogue sa cohérence et sa gradation, déplacez dans le bon ordre les éléments de la colonne droite vers ceux de la colonne gauche. La typographie est un indice.

« Les objets connectés intelligents se multiplient et se diversifient tendant à s’intégrer dans un système holistique. » (Ordiphone   de votre serviteur)

« J’ai toujours rêvé que mon ordinateur soit aussi simple à utiliser que mon téléphone ; eh bien, ce rêve est devenu réalité : je ne comprends plus comment utiliser mon téléphone. ยป (Bjarne STROUSTRUP 

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
« Bonjour, Monsieur Ival. Bienvenue dans cet ascenseur mis aux normes.
—   Hum ! ça sent le neuf ! Mais… comment savez-vous qui est ici dans cette cabine ?
—   Vous oubliez, Monsieur Ival, le dispositif de reconnaissance faciale embarqué par le gestionnaire informatisé de cette machine.
—   J’ai bien fait de me donner un coup de peigne… Et les boutons de commande, je les trouve où ?
—   Ils apparaissent à l’écran quand se tourne la page d’accueil. Mais vous pouvez aussi bien dicter vos consignes à la reconnaissance vocale.
—   Eh bien : je descends acheter le journal.
—   Nous le savons : vous avez délaissé votre téléviseur en fonctionnement alors qu’il se calibrait sur le flux d’actualités de votre choix…
—   Je ne vois pas en quoi cela vous regarde, ni d’ailleurs d’où vous tenez cette information.
—   Et, la veille, c’est votre ordinateur dont vous coupiez intempestivement l’alimentation électrique…
—   Dites, vous faites garçon d’ascenseur ou bien concierge aussi ?
—   Nous vous parlons de vous, Monsieur Ival, et nous ne rendons pas compte des faits et gestes de vos voisins…
—   Dommage ! Vous remplaceriez avantageusement les gazettes que je sors acheter.
—   Vous n’êtes pas encore sorti de la cage, Monsieur Ival…
—   Comment ? Je ne vous suis pas bien…
—   Les services de motorisation de la cabine et des portes ont cessé de fonctionner. Veuillez patienter… Nous cherchons une solution…
—   La télé ne peut se passer de vous mais vous, vous allez passer à la télé, je vous le garantis ! »