Your browser doesn't support sound

     

CLICKER TRAINING




Ajoutez cette page à vos favorites

 

a) Conditionnement Opérant et Clicker trainingb) Le clickerc) Test de la récompensed) Timinge) Jeuf) Conditionnement du clickerg) Obtenir un comportement     - ciblage     - modelageh) Types de comportement (théorie)     - avec accessoire     - sans accessoire     - "savoir vivre" (au quotidien) i) Journal de bord

 


Conditionnement Opérant et Clicker training

C'est Karen Pryor qui, la première a utilisé le terme de clicker training et l'a défini comme l'utilisation de renforcement positif et de punition négative dans le développement et l'aisance de comportements.

Même si le clicker training contient des recettes, il ne s'agit pas d'une méthode.
Il s'agit plutôt d'une technologie visant à modifier le comportement.
S'il est utilisé avec compétence, il pourra fonctionner pour tout animal (apprivoisé ou non), capable mentalement et physiquement d'apprendre.

Le clicker training est à la fois une technologie pour entraîner des animaux et une philosophie d'entraînement. En tant que technologie, le clicker training repose sur le renforcement positif pour amener l'animal à reproduire plus souvent un comportement dans le futur et sur l'extinction (rarement sur la punition négative).
En tant que philosophie, le clicker training met en application les principes du Conditionnement Opérant, non seulement pendant les séances d'entraînement mais aussi avant et après.
Voilà pourquoi il ne s'agit pas d'une méthode mais d'une approche composée de recettes "pas à pas " pour aboutir à un comportement.

Comme le clicker training utilise un renforceur (nourriture, caresses, applaudissements, etc.), il faut déterminer en premier lieu quel est le renforceur que l'animal a défini dans une situation particulière.
Ce point est primordial et il ne faut jamais le perdre de vue : c'est l'animal qui décide de ce qui est un renforceur et non l'entraîneur.

Lors d'une séance d'entraînement, il faut pouvoir renforcer le plus souvent possible. La nourriture est dès lors généralement considérée comme un très bon renforceur (mais dans certaines circonstances, votre animal préférera, peut-être, une caresse. Soyez donc toujours vigilant).

Une fois le test de la récompense fait, vous pourrez commencer à utiliser le clicker.
Ce petit "outil " vous sera très utile pour fixer le comportement au moment précis où il se présente. Il sert de pont entre ce moment et le renforceur (la récompense).

Le timing du clicker est très important (surtout lorsque vous travaillez au tout début d'un nouveau comportement).
Il doit permettre à l'animal de comprendre que ce qu'il fait à ce moment précis est le comportement attendu.
Cliquer trop tôt ou trop tard peut amener la confusion dans l'esprit de votre animal.

Le clicker est un petit outil qui émet un son sec, très distinct des bruits environnants et qui a l'avantage d'être toujours identique, quelle que soit la personne qui entraîne (ce qui n'est pas le cas de "Bien", par exemple)

Le clicker, au départ, est neutre mais très vite il sera associé à la récompense. Il acquiert ainsi des qualités de renforcement.

Son pouvoir n'est pas aussi puissant que la récompense elle-même mais il peut marquer l'événement au scalpel ; il est capable de modeler de façon très précise certains comportements.

Certaines personnes trouveront que le clicker training comporte trop de théorie. Elles ont simplement envie de suivre un livre de recettes à appliquer à leur animal.
Peut-être !
Mais, en agissant de la sorte, elles parviendront à faire exécuter quelques exercices à leur animal mais elles ne feront pas de véritables entraîneurs.
Le clicker training ne se limite pas à utiliser un clicker pour entraîner un animal.
Il s'agit d'une façon différente de penser, une façon d'avoir des relations avec un animal, qui créent un partenariat mutuellement renforcé et agréable.

En tant que philosophie, le clicker training est le fruit des travaux de Karen Pryor, Jean Donaldson, Bob et Marian Bailey et d'autres qui croient qu'il est possible d'entraîner un animal - ou élever une famille ou mener une vie réussie - en utilisant les principes du renforcement positif au lieu de la coercition ou de la force.

TOP

Le Clicker

Le clicker est un petit objet composé d'une lame métallique.
Il vous permet de marquer le moment à renforcer par un son sec, différent de tout bruit ambiant et unique (ce qui n'est pas le cas lorsque vous dites " Bien !", par exemple.
Vous devez toujours utiliser le même niveau sonore, le même timbre de voix, la même durée et si quelqu'un d'autre entraîne l'oiseau, le " Bien !" sera différent du vôtre).






Voici quelques sites où vous pourrez voir et même commander un clicker - http://perso.wanadoo.fr/le.chien.un.loup.civilise/animalin.html(site français avec historique de la méthode) - http://www.clickandtreat.com/body_page6.htm pour voir des modèles de clicker.

Si toutefois vous ne trouviez pas de clicker dans votre région, vous pouvez aussi utiliser un stylo à bille fonctionnant avec un poussoir ou un mousqueton. Sur la photo ci-dessous, vous les verrez en compagnie d'une cible.


Photo de Caro (Québec - Canada)


Voici un article écrit par Melinda Johnson, Administrateur de la liste de Discussion BirdClick http://groups.yahoo.com/group/Bird-Click/

" Le clicker est un outil de communication ". Il fournit l'information à votre animal en marquant une nano-seconde en temps et en disant à votre animal "Voilà CE QUI te procure un renforcement, et voilà L'ACTION que tu dois répéter si tu veux plus de renforcements ! ".
Ainsi, le clicker rend le travail de L'ANIMAL (et le vôtre) plus facile à bien des égards. Pensez-y comme une meilleure façon de dire : "Tu es un bon animal ! ".

Il est important de noter que le clicker est seulement utilisé pour enseigner de NOUVEAUX comportements, et qu'une fois que le comportement est acquis, le clicker n'est plus utilisé car le timing précis n'est plus nécessaire pour comprendre l'idée que nous voulons transmettre à l'animal.

Les Clicker trainers enseignent certaines choses avec clicker et d'autres sans, mais toujours en utilisant les aspects positifs du Conditionnement Opérant dans tout ce qu'ils font. Quand décidons-nous de l'utilisation ou non du clicker ?

Quoi que vous enseigniez, si le timing est important dans votre capacité de communiquer avec votre animal, l'entraînement se passera de façon plus douce, plus rapide et plus facile si vous utilisez un pont. Le clicker est généralement reconnu comme le pont de choix pour de nombreuses bonnes raisons."

TOP

Test de la récompense

Comme le comportement de votre oiseau est récompensé, il est primordial de savoir ce que votre oiseau estime, LUI, être sa récompense favorite.
Il ne faut surtout pas négliger ce point essentiel. Un oiseau non motivé ne progressera pas.

Voici comment procéder : donnez différents augets contenant différents types de nourriture saine, incluant fruits, légumes, noix, graines, etc.

Regardez ce qu'il mange en premier lieu, en 2ème et 3ème de chaque auget et prenez-en note.

Enfin, faites un mélange des aliments favoris, et notez ce qu'il mange en 1er, 2ème, 3ème lieu. Prenez-en note.

Voilà maintenant votre meilleure liste de récompenses pour l'entraînement de votre oiseau.

Souvenez-vous que les récompenses non alimentaires peuvent aussi être utilisées (comme les caresses ou les applaudissements). Dans certains cas, votre oiseau préférera plutôt une récompense primaire (nourriture), dans d'autres, une récompense secondaire (caresses, par ex.).

TOP

Timing

Le timing du click est important car c'est le "click" qui communique à votre oiseau pourquoi il est récompensé. Le " click " lui dit ce que vous voulez et lui dit comment il peut être récompensé. Un " click " hors timing de temps à autre ne sera pas dramatique parce que le click training pardonne beaucoup. Cependant, si votre timing est constamment inapproprié, cela ralentira beaucoup la possibilité pour votre oiseau de comprendre ce que vous attendez de lui.

Voici un exercice pour vous entraîner : Demandez à une personne de lancer une balle en l'air et de la rattraper de façon répétitive.
Entraînez-vous à cliquer au moment précis où la balle atteint le sommet de son arc juste avant qu'elle ne commence à tomber.

Quand vous travaillez avec votre oiseau, utilisez votre clicker comme si vous preniez une photo. Cliquez juste au moment où l'attitude est à son pic de perfection.

TOP

Jeu : Pourquoi ne pas jouer à un jeu en famille ?

Nous, les adeptes du clicker nous l'appelons "le jeu du clicker training ", et il vous aidera vraiment à cliquer au bon moment, en comprenant quand il est nécessaire de cliquer et ce que votre oiseau ressent quand vous l'entraînez. C'est un jeu sympa à faire à plusieurs et aussi quand les enfants s'ennuient les jours de pluie. Que se passe-t-il réellement ? Le formateur dirige son "élève" à adopter un comportement particulier. C'est assez sympa et un bon moyen d'entraînement pour ceux qui veulent devenir des clicker-trainers.

LE JEU DU CLICK TRAINING

L'OISEAU : sélectionnez une personne qui sera "l'oiseau "

LE FORMATEUR : sélectionnez une personne qui sera le formateur. Cette personne aura le clicker et un bol de friandise pour "l'oiseau ". Si vous n'avez pas de clicker, vous pouvez claquer des doigts ou avec la bouche, à partir du moment où tout le monde peut l'entendre.

LES FRIANDISES : Vous pouvez prendre des bonbons. Si vous faites ce jeu à plusieurs, en classe par exemple, vous pouvez utiliser des petits morceaux de papier où vous inscrivez des lots plus conséquents pour les participants, comme des stylos, des blocs note … etc.

LES REGLES DU JEU : Demandez à "l'oiseau" de quitter la pièce et assurez-vous qu'il ne puisse pas vous entendre.

Les autres participants décident de l'action qu'ils veulent faire exécuter à "l'oiseau". Mettez-vous d'accord sur quelque chose de facile, comme par exemple s'asseoir sur une chaise, sauter sur place, allumer une lampe. Il ne faut pas que ce soit trop difficile, comme par exemple écrire une lettre à sa grand-mère ou vous risquez d'y passer la journée ! Il ne faut pas non plus que ce soit embarrassant pour "l'oiseau".
Une fois la décision prise, invitez "l'oiseau" à vous rejoindre dans la pièce. Le rôle de "l'oiseau" est maintenant de se déplacer dans la salle, de toucher des objets, d'essayer différentes postures et actions, d'essayer différents comportements, dans l'espoir d'être cliqué.

La seule personne dans la pièce qui puisse communiquer avec "l'oiseau" est le formateur (bien que les autres ricaneront sûrement !) La seule manière que le formateur a pour communiquer, c'est d'utiliser le clicker.

Chaque click conclut le comportement, juste comme vous le feriez lors d'un véritable entraînement. "L'oiseau", après avoir entendu le click, va vers le formateur pour recevoir une friandise, puis retourne affiner ses options encore et encore. C'est un peu comme le jeu du "chaud et froid" que nous jouions enfants mais beaucoup plus amusant.

Supposons que le but pour "l'oiseau" est de s'asseoir sur la chaise jaune. Le formateur cliquera une première fois quand "l'oiseau " regardera dans la direction de la chaise jaune. Le click suivant devrait être quand "l'oiseau " s'approchera de la chaise jaune. Le suivant quand "l'oiseau" touchera la chaise jaune et ainsi de suite jusqu'à ce que l'oiseau s'installe finalement sur la chaise jaune.

Quand "l'oiseau" a effectué l'action attendue, le jeu est terminé.

Sélectionnez une autre personne pour être le formateur et une autre pour être "l'oiseau". Vous pouvez jouer à ce jeu à deux ou avec autant de participants que vous le souhaitez.

Vous apprendrez beaucoup en pratiquant ce jeu et en plus vous vous divertirez.

Amusez-vous bien !

Copyright 1998 Melinda Johnson (clicker@izap.com)
Administrateur de la liste de discussion BirdClick sur Yahoo.
http://groups.yahoo.com/group/Bird-Click/
(traduction : Sylvie Gouverneur, avec l'autorisation de l'auteur)

TOP

Conditionnement du clicker

Une fois le test de la récompense effectué, vous passez au conditionnement du clicker.
Cet exercice apprendra à votre oiseau à comprendre que le "click" signifie qu'une récompense suit.

Faites sonner le clicker une fois et donner à votre oiseau une récompense.

Répétez de 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce que votre oiseau n'ait plus faim pour être encore intéressé par une récompense.

Voilà, c'est tout.

TOP

Obtenir un comportement

Nous pouvons utiliser deux façons différentes pour obtenir un comportement :

        a. le ciblage
        b. le modelage

a. ciblage

1° Le choix de la cible

Utilisez un bâton, une aiguille à tricoter, un chop stick, une paille, etc. Taillez la cible à la taille de votre oiseau. Il vaut mieux choisir une cible que vous pouvez tenir fermement. Une cible longue, fine, en forme de bâton fonctionne le mieux pour apprendre des comportements.

Si votre oiseau a peur d'un bâton quand il est dans votre main, essayez de cacher la plus grande partie du bâton dans une manche de sorte à ne lui laisser voir que la pointe. Si ce procédé ne fonctionne pas avec votre oiseau, essayez une balle ou un jouet favori pour commencer. Vous pourrez toujours revenir à un bâton, plus tard, lorsqu'il s'amuse déjà au ciblage.

NOTE: N'utilisez pas un perchoir comme cible pour ne pas amener de confusion dans l'esprit de votre oiseau qui essaiera de grimper dessus. Votre cible est un outil d'entraînement, pas un perchoir, ni un jouet.






2° Mesure du succès

Ne vous en faites pas du nombre de petites séances d'entraînement nécessaires à votre oiseau pour " piger le truc ". Chaque oiseau est un individu et évoluera à son rythme propre. Faites autant de séances que nécessaire.

- Soyez sûr d'utiliser un motivateur (renforceur) solide. Avez-vous faire le test des récompenses ?

- Avez-vous essayé l'entraînement au moment propice de la journée où votre oiseau a envie de récompense ?

- Vous souvenez-vous de faire des séances d'entraînement courtes, de bon cœur et agréables ?

- Quel est votre timing avec le clicker ? Plus vous pouvez cliquer au moment " exact " où le bec de votre oiseau touche la cible, plus vite, il apprendra.

- N'amenez pas votre oiseau à courir derrière la cible. Là où vous placez la cible, ne la bougez absolument plus en attendant que votre oiseau la touche.

- N'amenez pas la cible vers votre oiseau. Votre oiseau doit apprendre à venir vers la cible.

Prêt ! Allons-y !

ENTRAINEMENT DE LA CIBLE

1.) Si votre oiseau n'a pas peur de la cible, maintenez la cible SANS BOUGER à quelques centimètres de lui et directement face à son bec et attendez qu'il la touche.
OU
Si votre oiseau a peur de la cible, commencez avec la cible beaucoup plus loin de lui de sorte qu'il se sente à l'aise. Cliquez une fois ou deux s'il regarde la cible. Ensuite, cliquez et récompensez pour chaque pas qu'il fait vers la cible. Vous devrez peut-être commencer avec la cible couchée sur une surface plate et ensuite la prendre en main. Votre but ultime est de tenir la cible en main et qu'il la touche doucement ou qu'il morde le bout de la cible avec son bec.

2.) Soyez prêt ! Cliquez au moment exact où son bec touche la cible. Maintenant abaissez la cible (hors d'atteinte) et récompensez-le. Attendez qu'il ait terminé de manger et répétez cette étape. Répétez cet exercice max. 5min. et terminez l'entraînement de façon positive (si c'est possible). N'oubliez jamais de donner le " jackpot " à votre oiseau s'il a fait un grand pas en avant (belle progression).

Ne l'autorisez pas à tirer la cible de votre main - serrez fort. Il ne doit que toucher la cible. Je préfère que mes oiseaux donnent un petit coup de bec au bout de la cible, cela m'aide pour des exercices ultérieurs lorsqu'il faut apprendre à prendre des objets dans le bec. S'il essaie régulièrement de prendre la cible, essayez de cliquez juste " avant " qu'il ne touche la cible avec son bec. Un oiseau qui "attaque " la cible, comprendra très vite qu'il suffit simplement de la toucher ou de la mordiller car il est bien plus amusant de recevoir une récompense que de mâchouiller la cible.
Si vous continuez à avoir des problèmes, essayez différentes cibles. Un oiseau qui essaie de mordre la cible en bois travaillera peut-être mieux avec une cuiller en métal, par exemple.

Continuez l'entraînement en petites séances. Cliquez toujours lorsque le bec touche la cible. Donnez toujours la récompense aussitôt après le click. Restez calme quand il réfléchit à quoi faire, ensuite félicitez après le click.

3.) Une fois qu'il touche la cible volontairement et de façon répétitive, amenez-le à toucher la cible un peu plus haut, de sorte qu'il doive un peu s'étirer pour la toucher. Lorsqu'il devient " expert " dans cette étape, passez à la suivante (Souvenez-vous : faites autant de séances d'entraînement que nécessaire).




Photos de Caro (Québec - Canada)



4.) Ensuite, amenez-le à toucher la cible en bas, de sorte qu'il doive se pencher pour la toucher. Lorsqu'il devient expert, passez à l'étape suivante.

5.) Ensuite, tenez la cible de sorte qu'il doive se tourner un peu vers la droite pour pouvoir la toucher. Lorsqu'il est expert pour la droite, passez à l'étape suivante.

6.) Ensuite, faites de même pour la gauche. Passez à l'étape suivante.

7.) Quand il peut se dresser, se pencher, se tourner à droite, à gauche, pour toucher la cible, vous refaites tout le processus en le faisant avancer d'UN pas.

8.) Lentement et graduellement, travaillez de sorte que votre oiseau doive faire plusieurs pas dans toutes les directions pour toucher la cible. Pour que votre oiseau n'ait pas la sensation qu'il devient de plus en plus difficile d'obtenir le clic et la récompense, variez le nombre de pas qu'il doit faire pour obtenir son clic et sa récompense. Par exemple, vous pouvez demander un pas, ensuite deux, puis un, puis trois, puis deux, etc.

Vous ne devez pas ajouter un mot au comportement du ciblage. La présentation de la cible est suffisante en soi pour que l'oiseau la touche. Cependant, si vous souhaitez ajouter un mot, vous le pouvez.

Le clicker n'est utilisé que pour travailler sur de nouveaux comportements : une fois qu'un comportement est acquis, on n'utilise plus le clicker (on peut éventuellement le remplacer par un mot d'ordre (cue) mais il n'est pas nécessaire).

Melinda Johnson - Copyright 2000 clicker@izap.com
Adminstrateur de la liste de discussion sur Yahoo, BirdClick
http://groups.yahoo.com/group/Bird-Click/
Traduction : Diane Desimpel (avec l'autorisation de l'auteur).

TOP

b. modelage

Lorsque votre oiseau aura réussi son premier exercice grâce au ciblage, il serait bon de passer à une autre façon de travailler : le modelage.

Pour ce faire, nous n'utilisons pas de cible mais nous allons amener l'animal, rien que par le clicker, à avoir un comportement.

Supposons que nous désirons que l'animal prenne un objet dans son bec, nous allons cliquer et récompenser pour un regard vers l'objet, puis un pas vers l'objet, puis une touchette de l'objet et enfin pour l'objet pris dans le bec.

Cette façon de faire demandera sans doute plus de temps à être comprise par l'animal que le ciblage. Soyez donc patient et surtout veillez à un timing parfait, dans ce cas.

Rappelez-vous du jeu familial.

TOP

Types de comportement (théorie)

Il existe essentiellement trois types de comportements offerts par les animaux, qui vont pouvoir être mis en valeur et/ou modifiés.

Lorsque nous débutons le clicker training avec un animal, il est bon, après avoir travaillé le ciblage, de travailler sur un comportement avec accessoire, grâce au modelage.

Pourquoi l'accessoire : l'animal ayant besoin de l'accessoire pour exécuter le comportement ne pourra pas développer un comportement de demande (typique des comportements sans accessoires).

En effet, si vous commencez par enseigner un comportement sans accessoire (ex. ouvrir les ailes, dire oui ou non de la tête, la propreté, etc.), vous risquez de vous retrouver avec un animal qui, pour attirer votre attention, exécutera le comportement sans cesse (peut être très néfaste, par ex., dans le cas de la propreté. L'oiseau refuse de déféquer tant qu'il n'a pas obtenu ce qu'il souhaitait).

Pourquoi le modelage : cette approche est la plus souvent utilisée pour travailler/modifier des comportements. On a remarqué qu'un animal garde de façon très ancrée, le premier comportement appris.

Voici quelques exemples de comportements à travailler.

avec accessoire

Grimper à une échelle (avec ciblage ou modelage), sonner une cloche, combiner les deux, jouer au basket-ball, jouer au bowling, mettre des anneaux sur un piquet, prendre un objet dans le bec et le déposer dans la main ou un autre contenant, mettre de la monnaie dans une tirelire, etc.

sans accessoire

Ouvrir grandes les ailes (Big Eagle), opiner du chef, faire la révérence, se coucher sur le dos, faire la chauve-souris, chanter sur signal, dire bonjour avec la patte, etc.

TOP

"savoir vivre" (au quotidien)

Grimper sur un perchoir ou sur la main, rappel, donner la patte pour limer les griffes, ouvrir l'aile pour la taille si nécessaire, se coucher, jouer avec un essuie, sortir et rentrer dans la cage, la propreté, etc.

TOP

Journal de bord

Il est essentiel de garder un journal de bord si nous souhaitons vraiment progresser dans notre enseignement.
Ce journal doit comporter EXACTEMENT ce que nous attendons d'une séance : ex. mon animal garde l'objet dans son bec durant deux secondes et ce cinq fois d'affilée.
Ainsi, si la séance ne se déroule pas exactement comme nous l'aurions souhaité, nous pouvons comprendre plus facilement lequel des critères est trop élevé et revenir une étape en arrière.
Gardons toujours en mémoire de travailler par de toutes petites étapes à la fois et à ne jamais modifier les critères en cours de séance.

TOP

 

Cette page a été visitée

fois depuis mai 2003.