vti-vogel.JPG Le Stade de France (1)

Exercice de lecture

  

Choisissez la bonne réponse... lisez aussi le commentaire que vous donne l'ordinateur!

Le Stade de France

stadedefrance3.JPG En 1992, la Fédération Internationale de Football décidait d’attribuer l’organisation de la Coupe du Monde 1998 à la France. Le cahier des charges imposait, parmi les infrastructures nécessaires, l’existence d’un stade de 80 000 places destiné à accueillir la finale. Maracana, Nou Camp, Santiago Bernabeu, ces noms magiques ont fait la gloire du monde de football pendant des années.. Il manquait à la France un endroit mythique, digne d’accueillir les plus grands événements sportifs et culturels: Le Stade de France . Vitrine architecturale et technologique, ses lignes pures et sa conception originale ne sont pas ses seuls atouts. Fidèle à une tradition remontant aux arènes antiques, il est également un objet urbain, ouvert sur la ville et participant à son développement. La construction du Stade de France a permis de restructurer le quartier de La Plaine situé à 3 km au nord de la porte de la Chapelle : l'industrie lourde a été remplacée par un équipement sportif, l'accès en transport en commun a été facilitée, un nouveau quartier de logements et d'activités est créé.

Conçu par les architectes Macary, Zubléna, Regembal et Costantini, le Stade de France dépasse la fonctionnalité d’un complexe sportif classique. Son concessionnaire et constructeur, le CSF (Consortium Stade de France), composé des groupes Bouygues, GTM et SGF, l’a pensé comme un lieu événementiel qui combine le sport et le spectacle. Le résultat est une construction originale et polyvalente : capacités modulables, confort, sécurité, équipement, infrastructure : tout est réuni pour accueillir dans les meilleures conditions le public, bien sûr, mais également les sportifs, les artistes, la presse, et les partenaires des plus grandes manifestations à venir... L'événement le plus connu jusqu'ici, c'est évidemment la Coupe du Monde de football 1998. La finale entre la France et le Brézil (3-0 pour le pays organisateur) marquera encore longtemps la mémoire de la ville de Paris Saint-Denis. Mais Paris est aussi ville-candidate pour les jeux olympiques en 2012, et la présence du Stade de France forme un avantage considérable.

Financement :
Le stade aura finalement coûté 412 millions EUR (Etat : 47%, Consortium : 53%). Il doit être géré par une société privée jusqu'à 2025. Une très grande partie du budget était destinée à amélioror l'accessibilité (stationnement, transport en commun, ...) du stade. Malgré toutes les améliorations, le faible nombre de places de parking (6000) reste un très grand problème à résoudre dans le futur. A cela s'ajoute que le Stade de France n'est pas devenu le stade résident d'une équipe de football... Paris-Saint-Germain joue toujours dans le Parc de Princes. Il y aura donc moins de matchs que prévu, et probablement pas assez d'autres événements pour couvrir les 17.5 millions EUR du coût d'exploitation annuel (salaire des 70 personnes à temps plein et des 2000 vacataires, frais d'électricité, ...). Après la coupe du Monde '98, l'avenir du Stade de France n'est pas encore sûr...

stadedefrance2.JPG

Chiffres
80 000 spectateurs en version football - rugby
75 000 spectateurs en version athlétisme
105 000 spectateurs en version spectacle
40 000 plans nécessaires
800 000 m3 de terrassement
180 000 m3 de béton
15 à 20 grands événements internationaux par an
150 journées séminaires, congrès, expos en année courante
320 m x 280 m en long et en large
46 m de hauteur par rapport à la pelouse
274 m & 234 de diamètre
500 000 tonnes : poids total évalué
13 000 tonnes: le poids tu toit (ou 1.5 fois la Tour Eiffel)
454 projecteurs installés dans le toit, 731 au total
500 km de câble pour les travaux d'électricité
17 hectares : superficie totale du Stade et de l'enceinte
37 km de gradins