COMMENT

  FAIRE ? ...

Un plan de matière Un graphique de qualité

Un travail de recherche

Un rapport de laboratoire Préparer et occuper l'espace-laboratoire Préparer une session     d'examen

 

COMMENT EFFECTUER

un PLAN DE MATIERE ...


   

Remarque

 

Ne confondez pas plan de MATIERE avec un plan de TRAVAIL (cf "Préparer une session d'examens"). Un plan de matière doit être réalisé de sorte qu'il vous permette de localiser rapidement les réponses à des questions de connaissance, de compréhension, d'application et de synthèse. Il doit également pouvoir vous aider à développer et à fixer aussi bien des compétences verticales (la même branche d'année en année - sommation des connaissances - ) que des compétences horizontales (interdisciplinaires).


1

La STRUCTURE GENERALE de la matière ...

 

Rien de bien compliqué dans cette étape ; il suffit de repérer et de "recopier" les titres de chapitres, de paragraphes et sous-paragraphes en laissant de la place pour réaliser les autres étapes ou ... en les réalisant simultanément. Ceci ne devrait poser aucune difficulté si la prise de notes a été correctement réalisée et avec soin et si ... le cours est lui-même structuré.


2

L'inventaire des MOTS-CLES ou/et IDEES-CLEES ...

 

Pour chacune des rubriques citées (chapitres, paragraphes, sous-paragraphes), on notera avec soin les mots-clés et ou idées maîtresses en veillant à respecter les séquences logiques lorsqu'elles se présentent.


3

Les LIENS VERTICAUX ... ou les compétences verticales

 

On placera ensuite, par exemple entre parenthèses, pour les mots-clés et/ou idées maîtresses repérés les références d'autres paragraphes et/ou chapitres dans lesquels ces fondements interviennent.


4

Les LIENS HORIZONTAUX ... ou les compétences interdisciplinaires

 

On travaillera de manière analogue, si nécessaire, pour établir des liens avec d'autres matières auxquelles il faudrait faire référence.


Epilogue

Il apparaît évident qu'un tel travail ne prendra valeur réelle que s'il est exécuté dès le début du cours et que s'il est régulièrement mis à jour.

COMMENT EFFECTUER UN TRAVAIL DE RECHERCHE, de COMPILATION et de DOCUMENTATION en SCIENCES


Ces suggestions ne sont ni exhaustives, ni absolues ; d'autres modalités peuvent être mises en oeuvre (cf autres cours ?).

Tout travail peut s'articuler sur base de plusieurs étapes :

1. Une parfaite compréhension du thème ; s'agit-il d'un thème "strict" ou "ouvert" ?

2. Une phase de recherche d'informations de tous ordres ; textes, images, diagrammes,...

3. Avant le point 2 ou simultanément, la recherche d'une structure du développement,

4. Fixation (peut-être non définitive) du plan du travail,

5. Le choix du(des) point(s) qui sera(seront) développé(s),

6. Un projet (=brouillon) d'une compilation structurée des différentes informations,

7. Une évaluation critique du rapport structure/volume/finalité,

8. Amendement(s) éventuel(s) et réalisation du produit final.

 

 

 

 

 

Une remarque préliminaire (déjà découverte lors de la synthèse d'articles)

 

Un travail de compilation ne doit pas consister en une succession de petits résumés correspondant, chacun, à la lecture d'un articles ou texte. Cette synthèse sera effectuée après lecture de tous les éléments appartenant au dossier et ne devra donc pas nécessairement répondre à une structure réplique exacte de celle qui serait découverte dans les articles ; innovons, ne plagions pas !

1

Savoir DEFINIR ...

 

 

 

Il est essentiel de bien percevoir, et très rapidement, si le thème tel qu'il est proposé est suffisamment défini ou s'il faudrait d'emblée lui imposer des restrictions. Il n'est donc pas impensable de définir des limites tout en s'assurant que ces restrictions ne conduisent à un travail incomplet. Ce problème est généralement clarifié lors de la recherche des informations répondant à priori au thème.


2

Savoir RECHERCHER les INFORMATIONS ...

 

 

 

 

 

Une recherche d'informations doit actuellement être de type "multimédia". Les bibliothèques (fournissant des ouvrages de références) du collège et communale ne seront pas négligées ; des organismes s'occupant d'écologie seront approchés ; n'oublions pas la grande presse (les quotidiens tels que La Libre Belgique, Le Soir, La Dernière Heure, ...) qui possède, bien souvent, sa propre bibliothèque (fournissant des informations dites "de terrain" ou "d'actualité" récente ou passée) ou qui a réalisé des dossiers pédagogiques ; les plus entreprenants découvriront des informations et/ou références via "Internet" ; ... Souvent, un premier contact avec une institution ou un ouvrage renverra à d'autres contacts, institutions, informations.


3

Etablir une STRUCTURE de TRAVAIL ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'établissement d'une structure de travail constitue l'étape préalable à une organisation structurée des informations. Il permet d'obtenir une vision globale par laquelle on peut mieux organiser les successions et interactions rigoureuses entre informations théoriques et pratiques ; entre textes, données numériques et illustrations ; entre données compilées et commentaires personnels. On est amené à constituer, en fonction des informations collectées, une structure au travail dont les détails seront définis en établissant le plan du travail. Différents aspects seront abordés dans ce travail ; ils sont donc imposés, mais ... vous simplifient la tâche puisque cette précision définit et limite votre travail. Ces aspects seront :

Le point de vue historique qui évoquera les aspects liés à la découverte (Savant, période, anecdote, contexte historiquo-scientifique, ...),

Les fondements (généralités) scientifiques,

L'importance du(des) point(s) de vue industriel, économique, commercial,

Les aspects sociaux, humains et/ou éthiques,

Quelques chiffres qui choquent, c'est-à-dire qui sont significatifs, étonnants, inattendus,

L'impact dans l'actualité via des articles de presse, des revues scientifiques, des publications telles qu'hebdomadaires, mensuels, WEB,...


4

Concrétiser le PLAN de TRAVAIL ...

 

 

 

 

Le plan de travail marque donc la fin (provisoire peut-être) des démarches de recherche et d'organisation des informations. Il s'agit maintenant de fixer, par une succession de "titres significatifs", un développement logique et rigoureux du sujet. Cette partie importante de la démarche permet de visualiser clairement l'ensemble des points abordés et, le cas échéant, d'apporter les amendements qui s'imposeraient (ajout, suppression, remplacement ou déplacement d'informations).


5

Réfléchir à l'AMPLEUR ...

 

 

On peut alors décider, en fonction des informations dont on dispose et surtout de l'importance scientifique relative d'un ou de plusieurs points particuliers, de développer plus particulièrement certains aspects pour autant qu'ils répondent à un des buts qu'on s'est fixé (cf point n°1).


6

Mise en FORME du travail ... la première rédaction ...

 

 

Il s'agit tout simplement d'une "première rédaction" du travail où l'on prendra temps et courage pour réellement créer une image-brouillon par photocopies, découpage, collage,...


7

Une première AUTO-EVALUATION ...

 

 

 

 

Cette étape est un temps d'arrêt ; on réfléchit à ce qui est réalisé ; on demande à des proches, parents, ami(e)s, professeur(s) des avis, des suggestions,... Le travail répond-il aux questions fondamentales qu'on s'était posé ? ... La structure choisie constitue-t-elle un fil conducteur conduisant rigoureusement et le plus rapidement possible aux réponses, sans égarer le lecteur dans des détails intéressants mais ... accessoires ?


8

En route pour la VERSION DEFINITIVE ...

Cette dernière étape constitue une réponse à l'étape précédente et ... se passe de commentaires!


Une remarque pour conclure

 

Est-il besoin de préciser qu'un tel travail sera dactylographié et s'accompagnera d'un titre judicieusement choisi, une table de matière (les pages seront donc numérotées), d'un index, des références bibliographiques et, éventuellement, d'un lexique (tous les mots et expressions utilisés doivent être parfaitement compris).

 

Bien évidemment, une présentation ORIGINALE du travail (par exemple sous forme de planches) se traduirait également par une modification de ces dernières exigences, lesquelles devraient s'adapter à la présentation. Votre professeur se tient à votre disposition pour de plus amples précisions.


  Vers la page SUIVANTE