La cellule photoélectrique

  

Fabriquons une CELLULE PHOTOÉLECTRIQUE    


    Voilà une "bonne occasion" d'associer la lumière et la chimie pour "créer" de l'électricité. Cette association est actuellement déjà fort utilisée comme source d'énergie moderne et ... propre !

Pour les élèves du Collège,

cette expérience est en démonstration

à la demande ... Profitez-en !

  La cellule PHOTOELECTRIQUE

Une cellule photoélectrique est un dispositif qui produit le courant électrique quand il est exposé à la lumière. Ces dispositifs trouvent leur application dans des caméras, des systèmes de sécurité et des télévisions. Les dernières télévisions emploient des cellules photoélectriques pour ajuster automatiquement leur brillance et contraste pour que le téléspectateur obtienne la meilleure qualité d'images. Des caméras automatiques emploient des cellules pour déterminer la quantité de lumière  disponible et déclencher automatiquement le flash quand la lumière est faible.

  

  Le MATÉRIEL

  • Un petit récipient en verre de 250 ml
  • Une petite plaque de cuivre et une plaque de plomb de même dimension
  • De l'acide nitrique
  • Du nitrate de plomb
  • Un multimètre ou galvanomètre sensible
  • Deux fils de cuivre isolés (p. ex. pour petits montages électriques)
  • Deux bornes électriques
  • Une petite latte de bois ou de plastique (ou toute autre matière isolante)
  • Deux trombones ou pinces crocodile
  • Une lampe de table (petite halogène p. ex.)
  • Un bec bunsen ou un "camping gaz"

  

  La CONSTRUCTION

  • Chauffer la plaque de cuivre sur le bec Bunsen en employant une paire de pincettes jusqu'à observer de l'oxyde de cuivre et des tournures noires en couleurs.
  • Laisser refroidir cette plaque et la plonger ensuite dans l'acide nitrique. Après quelque temps, vous observerez une couche rouge d'oxyde de cuivre.
  • Mettez une solution de nitrate de plomb dans le récipient.
  • Plonger les plaques de plomb et de cuivre dans cette solution en les suspendant à deux bornes fixées dans une petite latte de bois ou de plastique.
  • Connecter les deux bornes au galvanomètre.
  • Allumer la lampe et dirigez-la sur la plaque de cuivre.
  • Le dispositif est fonctionnel ; vos observations peuvent commencer.

 

Bon bricolage et

bonne chance !

Le galvanomètre réagira et lorsque la lumière est éteinte l'aiguille de galvanomètre reviendra à sa position initiale. Cela prouve que le courant électrique est produit lorsque   la lumière éclaire l'oxyde de cuivre. 

  

Nous avons réalisé une cellule photoélectrique ; la lumière active un processus chimique qui produit du courant électrique.

 

Schéma

et/ou photographie

en

 préparation

 

  

  L'EXPLICATION ... pour les chimistes !

On lira avec intérêt l'article publié par Renaud de la Taille dans Sciences & Vie n° 858 de mars 1989 page 138 dans lequel il fournit historique, fondements et la réalisation d'une pile photoélectrique simple. Un autre site, plus théorique, définit et explique également les fondements de l'effet photoélectrique.

  

  

  


  Une QUESTION...     une REMARQUE ...

Pour obtenir d'autres informations, détails de réalisation ou pour formuler une remarque, laissez-moi vos coordonnées et demandes en m'envoyant un e-mail en cliquant sur l'icône ci-contre.
  
Christian Loockx - Collège Roi Baudouin  Av. Félix Marchal, 62  1030  Bruxelles.
Copyright © 2000 Vers. 1.00 [Chr. Loockx]. Tous droits réservés.
Version originale en anglais sur le site : education.eth.net
Révision : 12 août 2002 23:43:54 +0200 .