Hypolaïs bottée
Hippolais caligata


Taxonomie et nomenclature

Espèce monotypique.
Anciennement traitée comme conspécifique de l'Hypolaïs rama (ou Hypolaïs de Syke) H. rama, qui n'a jamais été identifiée avec certitude en Belgique.

Des analyses phylogénétiques moléculaires portant sur le groupe Acrocephalus / Hippolais ont été incapables de mettre en évidence deux lignées évolutives reflétant la classification traditionnelle de ce groupe en deux genres - au lieu de cela, elles ont révélé cinq lignées évolutives assez bien définies, auxquelles ont été assignés des noms de sous-genres :
• Hippolais s.s., correspondant aux Hippolais "jaunes" (de type Hypolaïs ictérine H. icterina) ;
• Iduna, correspondant aux Hippolais "grises" (de type Hypolaïs bottée H. caligata et pâle H. elaeica) ;
• Acrocephalus s.s. correspondant grands Acrocephalus (de type Rousserolle turdoïde A. arundinaceus) ;
• Notiocichla, correspondant aux petits Acrocephalus unis (de type Rousserolle effavatte A. scirpaceus) ;
• Calamodus, correspondant aux Acrocephalus rayés (de type Phragmite des joncs A. schoenobaenus).
Les relations liant ces différentes lignées les unes aux autres ne sont pas clairement élucidées, mais certaines données suggèrent qu'Iduna et Acrocephalus s.s. sont plus proches l'un de l'autre qu'ils ne le sont chacun des autres lignées dont ils sont traditionnellement congénériques. Cette hypothèse n'a pas un bon support statistique, mais elle invaliderait l'arrangement traditionnel de ces oiseaux en deux genres.
En 1998, espérant pallier à ce problème, le
CSNA (Commission de systématique de l'avifaune néerlandaise) a officiellement fait basculer toutes les Hypolaïs "grises" (sous-genre Iduna) du genre Hippolais vers le genre Acrocephalus, une décision qui a été appliquée par la CH et le BAHC pendant la période précédant la publication des recommendations taxonomiques de l'AERC TAC (Taxonomic Advisory Committee).
Le TAC n'a pas suivi la décision du CSNA, estimant qu'il n'était pas clair que cette modification améliore réellement la situation, et qu'il vallait donc mieux préserver la stabilité. Il s'est contenté de recommender une modification dans la séquence des espèces de ce groupe, la nouvelle séquence plaçant côte à côte les Hypolaïs "grises" et les grandes Rousserolles.
Les cinq sous-genres cités ci-dessus sont parfois élevés au niveau de genre.

Historique du statut d'homologation

L'Hypolaïs bottée est soumise à homologation sur l'ensemble du territoire belge depuis la création de la CH.

Statut actuel : Homologation nationale
(A homologuer dans toute la Belgique)


Mentions homologuées (relevant de la Catégorie A) et publiées par la CH
(Ceci n'est pas une liste exhaustive des mentions belges de cette espèce.)

• 3 oct. 1993, Wetteren (O) : 1 H1, capturé et bagué (Rapport 1993).
• 5 oct. 1993, Wetteren (O) : 1 H1, capturé et bagué (Rapport 1993).
• 15 sep. 1994, Zeebrugge (W), avant-port, môle ouest : 1 H1 (Rapport 1994).
• 16 oct. 1996, Bambrugge (O) : 1 ex., bagué (Rapport 1996-97).
• 26 - 27 sep. 1997, Zeebrugge (W), Vandammesluis : 1 H1, observé puis bagué (4077860) (Rapport 1996-97).
• 19 sep. 1999, Heist (W) : 1 H1 (Rapport 1998-2003 / 2) .
• 30 août 2000, Elversele (O) : 1 H1 capturé et bagué (Rapport 1998-2003 / 2).
• 1 sep. 2000, Brugge (W), Zeebrugge, avant-port : 1 H1 (Rapport 1998-2003 / 2) .
• 17, 18 sep. 2000, Brugge (W), Zeebrugge, avant-port : 1 H1 (Rapport 1998-2003 / 2) .



Mention homologuée comme Hypolaïs bottée ou rama Hippolais caligata / rama (relevant de la Catégorie A) et publiée par la CH

• 9 sep. 1990, Knokke (W), Zwin : 1 H1, bagué (3810971) (Rapport 1996-97).


Page d'accueil