LA GROTTE

La grotte du bois du Caillou-qui-bique se trouve sur le territoire d'Angre. Elle fut découverte le dimanche 18 novembre 1883 par Théodore BERNIER et un groupe de jeunes de Valenciennes. Ayant remarqué une fissure comblée de terre argileuse, ils eurent la témérité de pénétrer en rampant dans ce réduit.

Ce gisement du caillou-qui-bique, qui appartient au Paléolithique moyen -environ 100.000 ans avant J-C, est de même nature géologique que le caillou dinantais dont il serait un affleurement.

Voici comment Th. Bernier décrit la grotte en 1886: "Eclairée par un jour pâle léchant les parois cristallisées, la l ère salle présente un spectacle magique. A droite, une belle et grande stalagmite ayant la forme d'une madone est entourée de beaucoup d'autres. Derrière se trouve une grande pierre plate en forme de tombeau, enveloppée de concrétions variées et singulières.

La seconde salle, à droite de l'entrée est décorée de 2 colonnes ressemblant à 2 arbres fossiles. Dans le fond, à gauche, une galerie remontant vers la surface sur une longueur de plus ou moins 10 mètres est couverte de jolies stalactites; au fond, l'infiltration des eaux a produit une stalagmite ayant l'aspect d'un mouton recouvert d'une toison jaunâtre. Une galerie comblée parait s'enfoncer dans le sol"

Cette grotte a 40 mètres de profondeur. Elle a été fermée par une épaisse porte de bois et une modique rétribution était perçue comme droit d'entrée.

Entrée de la grotte
Caillou-qui-bique - Entrée de la grotte.


Les fouilles pratiquées sous la direction de Mr Bernier ont mit à jour des couteaux en fer forgé qui on du appartenir aux romains qui exploitaient une carrière toute proche. Il est fort possible que des hommes de la préhistoire aient vécu dans cette caverne.

Après la disparition de la porte d'entrée au début du siècle, la grotte est devenue un lieu de curiosité et comme un sentier en forte pente y conduisait tous ceux et celles qui se promenaient dans le bois montaient voir la grotte. On la visitait avec des bougies, des lampes de poche et même des bouteilles dans lesquelles on faisait fondre du carbure. Les gosses prenaient du plaisir à grimper sur le dessus de l'entrée où il y avait une petite plate forme. Certaines personnes appellent même cette grotte du nom de " Moneuse " car selon la rumeur publique, le brigand et sa bande qui écumaient la région vers la fin des années 1700 y auraient établi leur quartier général (ce qui n'a jamais été prouvé, le bandit habite Saint Waast-La-Vallée) Ce lieu a été ouvert gratuitement au public jusqu'en 1965.

C'est alors qu'une troupe de scouts spéléologues de Quaregnon, sous la conduite de l'abbé ATTOUT, qui participa à de nombreuses explorations souterraines, ont entrepris de fouiller l'endroit. Cette année là, les garçons creusèrent un puits à 45 mètres au fond de la grotte (endroit le plus profond ) sur environ 2 mètres de diamètre. Ils sont revenus l'année suivante et creusèrent un couloir de 6 mètres de long sur le lit d'une ancienne rivière souterraine. C'est en basculant une grosse pierre qu'ils ont découvert une petite galerie complètement bouchée de 8 à 9 mètres de long. Il leur a fallu toute une journée pour dégager celle-ci et y percer un passage d'homme. Le 8 avril 1966 alors qu'épuisés par tant d'effort, ils allaient remonter à la surface, ils ont eu la chance de découvrir une salle en forme de croix ( 13 mètres de long sur 10 de large et 1 à 4 de haut ) remplies de stalagmites intéressantes. Comme c'était le vendredi Saint, ils baptisèrent celle-ci de salle de la Résurrection.

Les scouts de Quaregnon dans la grotte.
ROISIN - Les scouts de Quaregnon dans la grotte.


Depuis, la grotte est fermée; seuls les bourgmestres d'Angre et de Roisin, Mrs ABRASSART et PAYEN ont eut le privilège de voir cette salle après les scouts.

Il est regrettable que la prospection n'ait pas continué car sous l'entrée, il doit y avoir aussi des salles. En me promenant avec mon épouse en 1956-1957 et nous reposant à l'entrée, une fissure dans les rochers attire mon regard. Je pris alors des petits cailloux et les jetai dans la fente. Quelques secondes plus tard, j'entendis seulement les cailloux tomber plus profondément. J'ai recommencé à plusieurs reprises l'expérience et chaque fois, je dus attendre un moment avant d'entendre les cailloux tomber.

Dans la grotte, il y a une salle découverte par de jeunes courageux mais, malheureusement, personne de ma génération ne la verra jamais et la grotte est fermée pour le plus grand regret des amoureux de jolis coins du bois d'Angre.

L'intérieur de la grotte
ROISIN - L'intérieur de la grotte.


L'intérieur de la grotte


[Haut de la page]