Bienvenue sur le Site du Carillon 

de la Ville de Wavre

 



Sommaire

1.Historique
1.1.L'église Saint-Jean-Baptiste
1.2.La tour et son carillon
1.3.La visite de la tour
1.4.Le clocher de l'église et ses cloches

2.Agenda
 7e Festival International de Carillon

3.Autres informations

 

1. Historique

1.1. L'église Saint-Jean-Baptiste  

Wavre avait déjà son église en 1086, mais, de ce bâtiment primitif, il ne reste rien d’apparent.

Certaines parties de l’église actuelle datent du XVème siècle ; à cette époque, l’église fut partiellement reconstruite après l’incendie de 1489 lorsque la moitié des habitants du bourg qui s’y étaient réfugiés y périrent brûlés vifs. Si l’on peut ajouter foi aux cartes figuratives du géographe de Venter, en 1560, la tour était surmontée d’un bulbe à plusieurs pans et un flèche élancée s’élevait à la croisée du transept.

En 1627, Wavre qui appartenait alors au diocèse de Namur était sur le point de devenir une ville décanale ; pour donner plus de prestige à leur cité, les habitants résolurent de rehausser la tour de l’église, puis de la surmonter d’une flèche originale. Ils s’adressèrent à l’architecte FRANCKAERT qui fit les calculs et la flèche fut terminée en 1631. Le grès ferrugineux utilisé fut tiré des carrières de Limal et Ottembourg.

L’ensemble atteignait une hauteur de près de 80 mètres. Malheureusement la flèche s’écroula, en 1695, dans un gigantesque incendie qui détruisit l’église et plus de 200 maisons.

Ce jour-là, la cité perdit toute sa splendeur et, ruinée, végéta dans la médiocrité.

1.2. La tour et son carillon

En 1951, le Syndicat d’initiative de la ville, reprenant un projet vieux de trois siècles, décida de doter l’église Saint-Jean-Baptiste d’un carillon. Ce projet fut accueilli favorablement et grâce à l’effort généreux des autorités communales et des habitants, on entreprit immédiatement l’aménagement de la tour et l’achat des cloches.

La tour qui n’avait que 5 étages en a maintenant 6. On a exhaussé la flèche de 6 mètres, on y a placé des abat-sons, on y a mis de solides planchers de béton là où il n’y avait que des bois vermoulus, enfin, on a remplacé les échelles par des escaliers en fer.

Le projet initial était d’avoir 32 cloches de carillon qui auraient été accordées aux trois grosses cloches de l’église. Une entente cordiale a permis en réduisant le volume des cloches d’église, de fondre un total de 49 cloches qui se font suite.

Toutes furent fondues par la maison MICHIELS de Tournai, leur accord fut vérifié au moyen d’appareils électroniques récents pour l’époque, ce qui donne une grande qualité  harmonique à cet ensemble. 

Les 49 cloches firent leur entrée à Wavre le samedi 6 mars 1954. Ce fut la grande liesse dans toute la ville. Elles arrivèrent par la chaussée de Bruxelles, passèrent par Basse-Wavre, où les cloches de Notre-Dame saluèrent au passage leurs jeunes soeurs. Elles gagnèrent ensuite, par la chaussée de Louvain,  le Sablon où elles furent très entourées.

Aussitôt arrivées devant l’église, elles furent débarquées sous l’œil admiratif de nombreux spectateurs, puis disposées dans l’église.

Les 6 cloches d’églises furent consacrées le dimanche 7 mars par Mgr Suenens, tandis que les autres furent bénies.

Bientôt toutes les cloches furent mises en place, suspendues dans la tour et l’inauguration solennelle du carillon eut lieu le dimanche de Pâques 18 avril 1954 et à cette occasion, on joua pour la première fois le « Jeu de Jean & Alice » sur le parvis de l’église.

1.3. La visite de la tour 

La cage qui renferme l’escalier de la Tour fut construite en 1621. Il y entra 70.000 briques ; des marches en pierre d’Ohain conduisaient aux étages. Après l’incendie de 1695, on remplaça les marches de pierre par des marches en bois à partir du premier étage.

Au premier étage (27 marches) se trouve le jubé de l’église. On y voit un buffet d’orgues « Loret » du XVIIIème siècle. Les orgues ont 15 jeux, un double clavier de 56 notes chacun et un pédalier de 25 notes. Ces orgues ayant subi de très gros dégâts lors de la dernière guerre, ont récemment fait l’objet d’une complète restauration par le facteur d’orgues Bernard Couvreur. De 1951 à 1964, l’organiste titulaire fut Albert Boon, par ailleurs, premier carillonneur de la ville de Wavre. La titulaire des orgues est actuellement Maximilienne Ghyssaert.

Au second étage (39 marches - 66), se trouve la grande salle de la Tour. On y distingue encore les anciens pignons de la tour du XVème siècle. Le grès ferrugineux rougi par l’incendie de 1695 s’émousse facilement. L’épaisseur des murs à cet étage est de 95 cm.

A droite se trouve l’entrée des combles de l’église.

A gauche, on voit encore les traces de l’ancienne cheminée de la grande salle. Cette cheminée fut bouchée lors des travaux de 1951

En levant les yeux, on voit les anciens sommiers (XVIIème siècle) qui supportent une partie de l’étage supérieur.

Au troisième étage (34 marches - 100) aboutit l’escalier de la petite tour et l’on débouche dans la chambre des grosses cloches (cloches d’église). Il y en a six, elles sont au service de l’église, c’est pourquoi elles sont montées pour sonner par balancement.

Tandis que les supports modernes sont en métal, on peut encore voir l’ancienne charpente en gros madriers de chêne. Ce beffroi date du XVIIIème siècle.

Les cloches actuelles ne sont plus mises en branle par une traction à la corde, mais bien par un moteur électrique commandé à partir de la sacristie.

Dans trois coins de cette salle se trouvent de doubles échauguettes percées de meurtrières.

Au quatrième étage (29 marches - 129), nous nous trouvons à la hauteur du cadran de l’horloge. Le cadran a 4 mètres de diamètre. Les aiguilles du cadran sont entraînées par une réceptrice à servo-moteur commandée toutes les minutes par la pendule mère de la sacristie qui régit l’ensemble carillon-cadran-sonnerie heure et demie ainsi que l’arrêt du carillon la nuit avec maintien des sonneries heures et demies.

A la demie, l’horloge sonne les coups de l’heure à venir sur la cloche n° 5 et à l’heure les coups sont frappés sur le bourdon de 1820 kg.

Nous montons au cinquième étage (14 marches - 143) où se trouve la cabine du carillonneur.

Elle est une des plus spacieuses et des plus élégantes d’Europe. Fort bien conçue, elle est joliment façonnée, en chêne, et ornée de vitraux d’art exécutés par Mr. Van de Capelle de Namur, sur les dessins de l’architecte Hottat.

Le clavier du carillon est formé de chevilles de bois que le carillonneur frappe avec le poing tandis que les grosses cloches sont commandées par le pédalier.

Les commandes sont mécaniques et exigent un réglage minutieux afin de tirer tous les effets des trilles. Dans la cabine se trouvait également le tambour électrique qui jouait les ritournelles aux heures et demi-heures. Ce tambour, mis en marche par l’impulsion de l’horloge électrique qui se trouve à la sacristie, entraînait une feuille de laiton percée d’orifices correspondant à la partition musicale et déclenchant les relais électriques commandant les battants extérieurs des cloches. Ce tambour a  été remplacé par un système informatique très précis.

Les vitraux de la cabine sont inspirés par l’histoire de la cité. On y voit nos géants Jean & Alice, héros wavriens, souvenirs des anciens seigneurs qui octroyèrent la charte de la liberté à la ville en 1222. Un spectacle composé par le Docteur A. Brassart-Capart et mis en musique par Mr. Auguste Dupont Delsart, retrace cet épisode de notre histoire.

Le «JEU DE JEAN ET ALICE » est joué tous les cinq ans devant le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste. Il exige une mise en scène très onéreuse et mobilise plus de 400 exécutants. A chaque édition, le jeu est suivi par une grande foule et attire nombre d’étrangers à Wavre.

La prochaine édition aura lieu durant le week-end de l’Ascension 2007.

Au sixième étage  l’étage supérieur (16 marches - 159) se trouvent toutes les petites cloches, il y en a quarante-trois, ce qui porte le total des cloches à quarante-neuf).

La plus vieille cloche de l’église, qui date de 1696, a heureusement échappé aux réquisitions militaires qui depuis la Révolution Française, pesèrent sur nos cloches. Toutefois, elle a dû céder la place au jeune carillon. Recueillie par le comité des fêtes de Wallonie, elle a été placée parc Houbotte en face de la gare, où l’on peut encore la voir aujourd’hui.

1.4. Le clocher de l'église et ses cloches   

Les cloches d’église

No

Poids en Kilos

 

Note

Parrains & marraines

1

1,820

 

RE

Mr. Jean Van Hamme, Révérend Doyen             et Mlle Agnès Van Hamme, sa sœur

2

960

 

FA

M Christain Boon et Mme Claudine Hanut    Alberte, le nom lui fut donné                              en hommage a notre Roi Albert II                      en mémoire du carillonneur Albert Boon             en l’année du jubile du doyen Albert Pirson          a qui ses paroissiens et amis l’ont offerte.

3

650

 

SOL

Mme Maria Huyberechts,                           Epouse de Feu Alfred Leurquin, Sénateur-Bourgmestre

4

490

 

LA

Mme Jeanne Van der Massen , épouse Maurice Biquet

5

430

 

SI bémol

Mme Philomène Gysemberg, épouse de Feu Alphonse Bosch, Bourgmestre, mort pour la patrie 

6

370

 

SI

Raymond De Coninck et Danielle Van Dormael, Communiants de l’année

7

310

 

DO

Famille le Hardy de Beaulieu 

 

 

 

 

 

 

5.030

 

 

Cloches de volée ou d’église




Quelques cloches du carillon

 Les cloches de carillon       

No

Poids en Kilos

 

Note

Parrains & marraines

8

260

 

DO

Aux martyrs 1830, 1914-1918, 1940-1945

9

210

 

RE

Sacerdotes Wavrienses

10

185

 

RE Dièze

A.G.P.W.

11

160

 

MI

Enfants des écoles

12

140

 

FA

Mlle Jeanne Vygen

13

120

 

FA Dièze

Les Ediles de la ville de Wavre

14

100

 

SOL

Union Commerciale & Industrielle

15

90

 

SOL Dièze

Mr. & Mme Pirapre-Leclercq

16

80

 

LA

Mr. & Mme Raucent-Martens

17

70

 

LA Dièze

Mr. & Mme Demanet-Devroye

18

60

 

SI

Mr. & Mme D’Août-Hottat

19

50

 

DO

Mme Matagne-Charlier

20

45

 

DO Dièze

Mr. Naveau-Jamar

21

40

 

RE

Mr. Theys-Devaux

22

35

 

RE Dièze

Mr. Jean Van Hamme, Révérend Doyen

23

30

 

MI

Mr. Léon D’Août-Hottat

24

25

 

FA

Mr. Fernand Bourdon

25

22

 

FA Dièze

Famille Alsteens-Sterckx

26

20

 

SOL

« Wavre sans chagrin »

27

18

 

SOL Dièze

Le Dr. & Mme Albertella-Paulus

28

17

 

LA

Mr. & Mme Magnée-Marcq

29

16

 

LA Dièze

Famille Lintermans-Kempeneers

30

15

 

SI

Mlles Honorine Fourneau & Adolphine Renglet

31

14

 

DO

Famille Lambert-Anciaux

32

13

 

DO Dièze

L.C.F.C.

33

12

 

RE

Famille Carnaille-Cremers

34

11

 

RE Dièze

Famille Pensis-Hancotte

35

10

 

MI

Mr. Jean Marchal-Droumart

36

10

 

FA

Famille Boulangier-Groven

37

10

 

FA Dièze

Mr. E. Bricart-Charette

38

10

 

SOL

Mme Lepage-Englebert

39

10

 

SOL Dièze

Famille Tasnier-Gérard

40

10

 

LA

Famille Somville-Delforge

41

10

 

LA Dièze

Famille Wattiez-Delpierre

42

10

 

SI

Le Dr. J. Bourdon-Flament

43

10

 

DO

Mr. R. Lambert-Demomlder

44

10

 

DO Dièze

Famille Van Cutsem-Donnay

45

10

 

RE

Famille Demolder-Delroy

46

10

 

RE Dièze

Mr. Fernand Denuit

47

10

 

MI

Mme Th. Lehman-Corin

48

10

 

FA

Ecole moyenne de Filles de Wavre

49

10

 

FA Dièze

Athénée Royal de Wavre

50

10

 

SOL

Famille Tassignon-Robberechts

 

 

 

 

 

 

2.018

 

 

Cloches de carillon

 

 

 

 

 

 

7.048

 

 

Masse totale

Le clavier du carillon est raccordé par des tiges métalliques et un système de levier aux 50 cloches.

Le balancement des cloches d’église (« volée ») est commandé par des armoires relais développées par « clock-o-matic » et commercialisés dans le monde entier sous le nom de « movotron »

Chaque cloche est dotée d’un marteau électromagnétique et peut être frappée automatiquement pour jouer, par exemple, les ritournelles d’annonce de la demi-heure et de l’heure.

Un système informatique intégré, installé dans la sacristie, gère le balancement automatique des cloches et les ritournelles. Egalement de conception belge, ce système développé par « clock-o-matic » est commercialisé sous l’appellation de «appollo ».

Pour l’étude, la réalisation et le contrôle de l’installation d’Alberte (en 2002-2003) la Fabrique d’église, a été assistée et conseillée par: - Christian Boon, carillonneur officiel de la ville de Wavre                    

                    - Thibaut Boudart, président de l’Association Campanaire Wallonne.

Les travaux ayant été confiés à :

                -          l’architecte Christian TANT, Wavre

                -          l’ingénieur conseil A. & J. Escarmelle, Wierde

                -          Clock-O-Matic sa, ingénierie campanaire et travaux, Holsbeke

                -          Royal Eijsebouts, fonderie de cloches, Asten (Pays Bas)

                -          Champion Construct scrl, entreprise générale , Profondville

La Fabrique d’église a également reçu un soutien essentiel de :

                -          Monsieur Charles Aubecq, bourgmestre de la ville de Wavre

                -          Monsieur Marcel Godfroid, président du Syndicat d’Initiative de la ville de Wavre

et des services techniques et de la police de la ville de Wavre.

 

 

2. Agenda    

 

7ème FESTIVAL INTERNATIONAL DE CARILLON

LES 9, 10 et 11 SEPTEMBRE 2005

 

 

PROGRAMME

 

 

vendredi 9 septembre de 14h à 18h

Animation dans la ville sur le Carillon Ambulant de Prague (Tchéquie)

 

 

 

 

 

 

samedi 10 septembre       

10h00     Concert d'ouverture donné par 

                                    Charles Dairay (Orchies et Saint-Amand-les-Eaux - France) 

                                    & Christian Boon (Wavre - Belgique) au carillon de la tour

 

11h05    1ère rencontre internationale d'aspirant carillonneurs

                                    prestations de 20 étudiants de carillon 

                                                     de 3 nationalités différentes 

                                                     sur 2 carillons différents 

                               carillon de la tour et carillon ambulant de Prague

                                                     jusqu'à 18h00

 

 

20h00     Concert Exceptionnel

               Carillon ambulant de Prague 

                                    &

                L'académie de musique de Wavre qui fête ses 50 ans 

                (carillon - choeur (sous la direction de Mme. Vansamillet) - instruments)

 

 

dimanche 11 septembre         Concert sur carillon de la tour

12h15     Ana Lucia Elias (Portugal) & Eddy Mariën (Belgique)

13h30     Pascaline Flamme (Tournai - Belgique)

15h00     Peter Bremer (Pays - Bas)

16h15     Gilles Lerouge (Saint-Amand-les-Eaux - France)

17h30     Aimé Lombaert (Bruges - Belgique)

 

 

 

 

Durant tout le week-end, visites gratuites de la tour                                             

Accueil place de la cure

 

 

Renseignements 

 

 

Syndicat d’initiative  010/ 23.03.55                                                          

Carillonneur Christian Boon 0475/27.29.76

carillon.wavre@skynet.be

 

 

 

 

3.Autres informations

 

 

 

Concerts de carillon par le carillonneur officiel de la ville de Wavre, Christian Boon:

 

 

- les mercredi de 11h00 à midi

- les samedi de 11h00 à midi

- veille de Noël de 17h00 à 18h00

- Participation à la journée 'Place aux Enfants'

 

 

Visite du carillon possible durant les concerts et sur rendez-vous