Recherche :AlterFocus.com : un autre regard sur les images d'actualitéGoogle EducWeb  

(Page créée le 8 mars 2001, et mise à jour pour la dernière fois le 24 février 2002, lorsque l'enlèvement d'Ingrid fut annoncé. Elle a été à l'origine de la création, le 25 février 2002 de www.Betancourt.info  - initialement conçu comme une "page spéciale d'AlterFocus", qui a été à la base du mouvement international de soutien à Ingrid, à sa famille et aux 3.000 autres séquestrés de Colombie)

Ingrid Bétancourt 

Ingrid Betancourt : une femme seule contre la mafia en Colombie


Savoir plus

Beaucoup de liens repris sur la page de 2002 sont maintenant obsolete, je les ai conservés pour information. 
Ceux qui sont encore actifs (juillet 2017) sont précédés d'un triangle rouge

Ingrid Betancourt

Profil d'Ingrid Betancourt, écrivain et candidate (Le Monde - février 02) + nombreux liens sur la situation actuelle en Colombie
Ingrid Betancourt : espoir de la Colombie (Fraternet)
Ingrid Betancourt, une femme d'honneur (questionsdefemmes.com)
Pour les Colombiens, ce n'est pas la femme providentielle (ColombiaWeb.net 04/01)
Ingrid Betancourt, don Quichotte de Colombie (Radio Canada - novembre 01)
Ingrid Betancourt  (le site officiel d'Ingrid)

Le livre d'Ingrid : "La rage au Coeur", Éditions XO
Décembre 96... (extrait de "La Rage Au Coeur")

La campagne électorale pour mai 2002

la Colombie : violence et élections (dossier RtbF)
Interview d'Ingrid Betancourt par Damien Cave (salon.com - 15 janvier 02)
Le site de campagne d'Ingrid (en espagnol)
Ingrid's campaign web site (automatic translation to "approximative" english)

Mafia et corruption en Colombie

Pêche miraculeuse dans les ports de Colombie (Le Monde Diplomatique - 02/00)
Ingrid Betancourt défie la narcomafia (Le Soir magazine 03/01)
Trafiquants et corrompus (Le Monde Diplomatique 06/01)

La Colombie

Trente ans de guerre contre la coca (Radio Canada)
Les ravages d'une catastrophe humanitaire (Le Courrier International 06/02)
La coca : fumigation et arrachage ? (Le Courrier International 06/02)
La Colombie en guerre avec elle-même (L'express - mars 02)
50 ans de guerre en Colombie (Les cahiers du Monde Diplomatique)
La Colombie (fiche pays du Courrier international)
La situation en Colombie en 2001 (L'express 01/01)
La femme en Colombie (Fraternet 11/00)
Colombie : à la recherche du temps perdu (Espaces Latinos 03/01)
Dossier Colombie (Dossier du Monde Diplomatique)
Personnes déplacées en Colombie (Dossier UNHCR)
Fiche d'information sur la Colombie (MSF - septembre 01)


Questions, commentaires

entrer un commentaire ou une question relative à son enlèvement : voir www.betancourt.info 


Les autres pages d'AlterFocus 

dernière mise à jour le 24 février 2002

    

L'image : Ingrid Bétancourt

Automatic translation : click here for automatic translation

Maschinelle Übersetzung :

Peu d'Européens la connaissaient sans doute avant qu'elle ne fasse la "une" de l'actualité à cause de son enlèvement. Née en 1961, mariée et mère de deux enfants, Ingrid Betancourt est née à Bogota (en Colombie), et a fait ses études à Sciences Po (Paris).  Elue députée au Parlement colombien en 1994, elle devient en 1998 la sénatrice la mieux élue du pays à la tête de sa liste "Oxygène". Elle est la bête noire de pas mal de politiciens dans son pays, en raison du courage et de la ténacité avec lesquels elle mène une lutte implacable contre la  corruption. Elle était (et reste malgré sa détention ?) candidate aux élections présidentielles de mai 2002. 

L'événement : en mai 2002, élections préseidentielles en Colombie

23 février 02 : Ingrid Bétancourt a été enlevée par les FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie) lors de sa tournée électorale dans une zone non-controlée par le gouvernement. 

AlterFocus suivra l'évolution des événements au jour le jour via une page spéciale, accessible également en direct à l'adresse Internet http://www.Betancourt.info 

26 mai 2002 : élections présidentielles en Colombie

L'histoire derrière l'image : en Colombie, une femme se bat contre la Mafia

En Colombie, une femme courageuse risque sa vie pour éliminer la corruption.

04/03/02 : Il y a juste un an cette semaine, je publiais cette page à l'occasion de la Journée Internationale des Femmes. Depuis lors, beaucoup de choses ont changé. Tout d'abord pour les femmes en Afghanistan, puisque c'était là le point de départ de mes commentaires à l'époque (la destruction des Bouddhas de Bamiyan - voir plus bas). Et aussi pour Ingrid Betancourt.

Pratiquement au même moment où j'écrivais cette page, elle a publié son livre : "La rage au coeur" qui a contribué de manière significative à la faire connaître en Europe, principalement dans le monde francophone. Paradoxalement, son succès a été bien plus grand à l'étranger que dans son propre pays (voir dans "en savoir plus" l'article de ColombiaWeb.net dont il est difficile de savoir s'il représente une opinion minoritaire ou majoritaire, et dont on ne sait pas très bien qui le soutient. Mais il est un fait qu'elle ne dispose pas d'un soutien massif de la population en Colombie). 

Elle a continué son combat et a fait campagne pour les élections présidentielles de Mai 2002. Pas besoin de dire qu'elle s'est heurtée à une contre-campagne bien financée par ses adversaires.... 

Son enlèvement par les FARC le 24 février a de nouveau attiré l'attention sur cette femme courageuse et surtout sur la situation dramatique que vivent des centaines de milliers de Colombiens qui parviennent à peine à survivre dans un pays qui semble être devenu une zone de non-droit, et où la démocratie paraît de plus en plus confisquée par un certain nombre politiciens corrompus.

Mes commentaires du 11/03/2001

Le 8 mars, nous avons célébré la Journée Internationale des Femmes. 

Les sujets ne manquent pas pour entamer une réflexion sur la Journée Internationale des Femmes. J'aurais pu vous faire part de mon indignation et de ma révolte au sujet de la situation de la femme en Afghanistan, au moment ou le monde semble enfin s'émouvoir par ce qui se passe dans ce pays. Hélas, il semble que le sort de quelques monuments historiques (les Bouddhas de Bamiyan, inestimables au demeurant) soit plus "porteur" pour l'émotion collective que le sort des femmes Afghanes maintenues dans une situation d'esclavage par leur "gouvernement".

J'ai préféré essayer de voir le côté positif des choses, et attirer l'attention sur une femme devant laquelle je tire bien bas mon chapeau pour le  courage dont elle témoigne. Par deux fois déjà, son combat contre la corruption a failli lui coûter la vie. En Colombie, la violence fait chaque année plus de 30 000 victimes, et la corruption a gangrené tous les niveaux de pouvoir. Le combat d'Ingrid pour une réforme politique dans son pays est un combat pour lequel elle est prête à donner sa vie.

On se met à rêver que chez nous, au niveau communal, régional et national, nos politiciennes - et d'ailleurs aussi nos politiciens - démontrent dans leurs actions politiques le même courage et le même sens du devoir !