13 juillet 2004 – Mardi de la 15ème semaine paire

Is 7, 1-9 ; Mt 11, 20-24

Abbaye de Murhesa, Rép. Dém. du Congo

 

H o m é l i e

 

            D’habitude Jésus prononce des bénédictions, que nous appelons des « béatitudes » (Bienheureux les pauvres, bienheureux les doux, bienheureux les artisans de paix, etc.) Dans le bref texte d’Évangile que nous venons d’entendre, Jésus prononce non pas des bénédictions mais des malédictions : « Malheureuse es-tu, Chorazin ! Malheureuse es-tu, Bethsaïda... etc.)  Quelle est l’attitude qui provoque une telle réaction chez Jésus.  Il s’agit de l’aveuglement et plus précisément de l’aveuglement volontaire, qui refuse de voir ce qui est évident. 

 

            Il s’agit de deux villes de Galilée où Jésus avait opéré de nombreux miracles et fait des guérisons.  Les gens de la ville ont évidemment profité de ces miracles et de ces guérisons, mais ils n’ont pas reçu le message de Jésus appelant à la conversion.  C’est qu’ils n’ont pas su interpréter ce qui se passait.  Ils auraient dû reconnaître que celui qui opérait de tels signes venait de Dieu et que sa Parole devait donc être reçue comme Parole de Dieu.  Et s’ils n’ont pas analysé les événements pour en percevoir le sens, c’était sans doute parce qu’ils ne se sentaient pas capables d’en accepter les conséquences.

 

            À nous aussi Dieu parle à travers les personnes et les événements.  Souvent nous préférons ne pas écouter de peur d’entendre un message qui nous dérange trop.  Évidemment si un ange du ciel nous apparaissait pour nous indiquer la volonté de Dieu sur nous, nous l’écouterions et nous lui obéirions.  Mais Dieu nous parle ordinairement à travers les événements de tous les jours.  Si nous omettons souvent de faire l’effort d’analyser et d’interpréter ces événements, c’est probablement que nous percevons plus ou moins inconsciemment qu’ils peuvent comporter pour nous un message trop dérangeant.  Ce qui nous manque la plupart du temps, ce n’est pas la foi ; c’est le courage d’opérer la conversion requise par notre foi.

 

            Demandons la grâce de l’écoute et du discernement et le courage de mettre en pratique ce que nous aurons perçu.

 

 

 

 

 

1 ¶ Aux jours d’Akhaz, fils de Yotam, fils d’Ozias, roi de Juda, Recîn, roi d’Aram, et Péqah, fils de Remalyahou, roi d’Israël, montèrent contre Jérusalem pour l’attaquer, mais ils ne purent lui donner l’assaut. 2  On annonça à la maison de David: "Aram a pris position en Ephraïm." Alors, son coeur et le coeur de son peuple furent agités comme les arbres de la forêt sont agités par le vent. 3  Le SEIGNEUR dit à Esaïe: "Sors à la rencontre d’Akhaz, toi et ton fils Shéar-Yashouv, vers l’extrémité du canal du réservoir supérieur, vers la chaussée du champ du Foulon. 4  Tu lui diras: Veille à rester calme, ne crains pas! Que ton coeur ne défaille pas à cause de ces deux bouts de tison fumants, sous l’effet de l’ardente colère de Recîn, d’Aram et du fils de Remalyahou. 5  Puisque Aram-avec Ephraïm et le fils de Remalyahou-a résolu ta perte en disant: 6  Montons contre Juda pour l’effrayer, pénétrons chez lui pour l’amener à nous et installons-y comme roi le fils de Tavéel, 7  ainsi parle le Seigneur DIEU: Cela ne tiendra pas, cela ne sera pas! 8  Car la tête d’Aram, c’est Damas et la tête de Damas, c’est Recîn-encore soixante-cinq ans et Ephraïm écrasé cessera d’être un peuple- 9  la tête d’Ephraïm c’est Samarie et la tête de Samarie, c’est le fils de Remalyahou. Si vous ne croyez pas, vous ne subsisterez pas." (Esaïe 7:1-9 TOB)

 

 

 

 

20  Alors il se mit à invectiver contre les villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties. 21  "Malheureuse es-tu, Chorazin! Malheureuse es-tu, Bethsaïda! Car si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que, sous le sac et la cendre, elles se seraient converties. 22  Oui, je vous le déclare, au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées avec moins de rigueur que vous. 23  Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel? Tu descendras jusqu’au séjour des morts! Car si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. 24  Aussi bien, je vous le déclare, au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité avec moins de rigueur que toi." (Matthieu 11:20-24 TOB)