29 avril 2002 – Lundi de la 5ème semaine de Pâques "A"

Actes 14, 5-18; Jean 14:21-26

Abbaye de La Clarté-Dieu, Murhesa, Rép. Dém. du Congo

 

 

H O M É L I E

 

Chères sœurs,

 

            L'Évangile d'aujourd'hui, toujours tiré du chapitre 14 de Jean, comme celui des derniers jours, reprend le thème de la "demeure" sur lequel nous nous sommes arrêtés quelque peu hier.  Nous avons vu hier que ce thème de la "demeure" est lié à celui du "chemin" utilisé pour y arriver. Il est aussi lié à celui de l'amour et de la communion.  Lorsqu'on demeure quelque part avec quelqu'un, qu'on a choisi d'y faire sa stabilité (cf. chapitre d'hier) cela suppose qu'il y a entre nous et cette personne (ou ces personnes) une relation de communion et d'amitié.  Autrement ce serait l'enfer.  "L'enfer c'est l'autre" disait le philosophe Sartre – l'autre, lorsqu'il n'y a pas entre lui et nous un lieu de charité et de communion.

 

            Jésus dit donc que si quelqu'un l'aime, il gardera sa parole, ou ses commandements.  Alors son Père l'aimera et ils (le Père et Lui) viendront et feront chez cette personne leur demeure.  Cela veut dire qu'ils l'établiront dans une relation stable, solide et permanente d'amitié avec lui.

 

            Garder sa Parole de Jésus, c'est faire comme Marie, qui, au début de l'Évangile, alors même qu'elle ne comprenait pas pleinement les paroles de Jésus, les gardait et les méditait dans son cœur.  Nous de même, lorsque nous lisons la Parole de Dieu, nous ne comprenons jamais qu'une toute petite partie de ce que Dieu veut nous dire.  Mais si nous gardons avec affection ces paroles dans nos cœurs, et surtout si nous y conformons notre vie, cette Parole – inséparable de son Père et de son Esprit – demeurera en nous, et nous serons graduellement transformée en elle, dans cette relation de communion.

 

            Ce que nous dit ici Jésus, dans des mots humains, est infiniment plus grand et plus beau que tout ce qu'on peut en dire, même que ce que Jésus peut en dire en utilisant notre langage humain.  C'est pourquoi il nous annonce qu'il nous enverra son Esprit qui, sans Parole, d'une manière ineffable, nous rappellera intérieurement tout ce que Jésus nous a dit et nous conduira à la compréhension de cette Parole, une compréhension qu'on ne peut atteindre que dans l'amour.

 

            Ouvrons-nous à cette Parole, et cette communion et à cette venue de Dieu en nous.

 

************************

5  Chez les païens et les Juifs, leurs chefs en tête, on se préparait à les maltraiter et à les lapider. 6  Mais s’en étant rendu compte, ils allèrent chercher refuge dans les villes de la Lycaonie, Lystres, Derbé et la région d’alentour. 7  Là aussi, ils annonçaient la Bonne Nouvelle. 8 ¶ A Lystres se tenait assis un homme perclus des pieds; impotent de naissance, il n’avait jamais marché. 9  Il écouta Paul discourir. Celui-ci, arrêtant sur lui son regard et voyant qu’il avait la foi pour être guéri, 10  dit d’une voix forte: "Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds!" Il se dressa d’un bond: il marchait. 11  A la vue de ce que Paul venait de faire, la foule s’écria, en lycaonien: "Les dieux, sous forme humaine, sont descendus parmi nous!" 12  Ils appelaient Barnabé Zeus et Paul Hermès, puisque c’était lui qui avait la parole. 13  Les prêtres du Zeus-de-devant-la-ville amenèrent au portail des taureaux ornés de guirlandes, et ils se disposaient, de concert avec la foule, à offrir un sacrifice. 14  Informés de la chose, les apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent vers la foule en criant: 15  "Amis, que faites-vous là? Nous aussi, nous sommes des hommes, soumis au même sort que vous, des hommes qui vous annoncent d’abandonner toutes ces vaines idoles pour vous tourner vers le Dieu vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve. 16  Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs voies; 17  il n’a pas manqué pour autant de se rendre témoignage par ses bienfaits, vous dispensant du ciel pluies et saisons fertiles, rassasiant vos coeurs de nourriture et de félicité…" 18  C’est à peine s’ils réussirent par ces paroles à empêcher la foule de leur offrir un sacrifice. (Actes 14:5-18 JER)

 

 

21  Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui-là qui m’aime; or celui qui m’aime sera aimé de mon Père; et je l’aimerai et je me manifesterai à lui." 22  Judas-pas l’Iscariote-lui dit: "Seigneur, comment se fait-il que tu doives te manifester à nous et non pas au monde?" 23  Jésus lui répondit: "Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui. 24  Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles; et ma parole n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé. 25 ¶ Je vous ai dit cela tandis que je demeurais près de vous. 26  Mais le Paraclet, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. (Jean 14:21-26 JER)