Les Amis des Bois de Buysdelle et de Verrewinkel

Accueil

Où sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Les bois de
Buysdelle et de
Verrewinkel

Quelques arbres
et arbustes

Quelques fleurs

Un peu d'histoire
- il y a 200 ans
- et plus récemment...

Contact
Liens
Cartes
Album
photos

Des articles
sur nos bois

Et aujourd'hui ?

V L'état lamentable des bois après les abattages
V Le plan de gestion
V Un tuyau dans le bois de Verrewinkel
V Sentiers dans le bois de Buysdelle
V Des chasseurs dans la commune voisine de Linkebeek

L'état lamentable des bois après les abattages

2007 et 2013 pour Buysdelle, 2010, 2012 et 2014 pour Verrewinkel

 

Avant, en 2009
Quand les anémones tapissaient le sol près de la
plaine de sport (bois de Verrewinkel)... (avril 2009)
Après, en 2014
Le même endroit, quand les ronces et de jeunes frênes
ont tout envahi après la coupe de 2012 (août 2014)

 

En 2010, l'abattage d'arbres de taille moyenne laisse dans un triste état tout le secteur nord-ouest du bois de Verrewinkel. Mais ce n'est rien comparé aux grands hêtres abattus en 2012. Tout le coteau en contrebas des maisons de l'avenue des Muses est défiguré. Ainsi qu'une partie au nord du bois. Et comme l'abattage n'avait pu se faire complètement (?) à cause des travaux du collecteur rue de Percke, une partie des arbres fut encore abattue au printemps 2014 (ces derniers n'auraient-ils pas pu être abattus lors de la prochaine coupe ?). À chaque fois le bois est défiguré, les ornières et la boue laissées par les engins de débardage saccagent le sol et les chemins, les arbres abattus traumatisent les fleurs, les oiseaux et les chauves-souris. Ainsi que les promeneurs qui s'interrogent sur le bien-fondé de cette suite d'assauts destructeurs...

 

Dans nos bois
Pour les cinéastes en mal de décor pour commémorer la première guerre mondiale ?...

 

Que ce soit dans le bois de Verrewinkel ou dans celui de Buysdelle, il reste de ces abattages des amoncèlements de branches traînant un peu partout, ou regroupés en tas à proximité des sentiers… Pour les champignons, les insectes et les oiseaux c'est bien, et c'est ainsi que l'IBGE justifie ce choix délibéré. Mais pour les promeneurs, le bois offre par endroits l'aspect d'un champ de bataille !… Ne serait-il pas possible de conserver des tas de bois dans des zones plus éloignées des sentiers ?

 

Dans nos bois
Un magnifique sous-bois en 2011 (dans le bas du bois de Verrewinkel)

 

Dans nos bois
Le même endroit, avec de magnifiques tas de bois en 2013
(les ABBV et l'ACQU reconnaîtront les personnages présents sur cette photo...)

 

Dans nos bois
Le même endroit avec de magnifiques ronces entremêlées dans les tas de bois en 2014

 

D'après le témoignage de riverains, le bois de Verrewinkel était propre il y a 50 ans. Il paraissait en très bonne forme. On venait ramasser le bois mort pour le feu ouvert (mais c’est maintenant interdit). On y voyait souvent des écureuils qui se font rares aujourd'hui, et il y avait des chouettes, des lapins, des hérissons et des renards. Les chemins étaient entretenus naturellement par un passage régulier. Personne n'y trouvait à redire et tout le monde était content !

 

Depuis la coupe de 2013, l'état du bois de Buysdelle est lamentable. D'où qu'on soit, on voit les maisons de l'avenue Buysdelle et la ferme St-Éloi. En aucun endroit, on n'a encore l'impression d'être dans une forêt. C'est plutôt une succession de petites clairières en friche, le sol jonché de branches en pagaille. Certains sentiers se sont progressivement reformés, mais d'autres disparaissent littéralement, envahis de ronces et de cerisiers tardifs qui prolifèrent...

 

Dans nos bois
Ici, un très beau sentier vagabondait d'un mélèze à l'autre (bois de Buysdelle)...
Il disparaît aujourd'hui sous les branchages, les ronces et les cerisiers tardifs...

 

Comparés au Kleetbos, nos bois de Buysdelle et de Verrewinkel font triste figure. Pour info, le Kleetbos est un très beau bois de hêtres et de pins sylvestres - tout comme les bois de Verrewinkel et de Buysdelle -, et il n'est qu'à deux kilomètres de chez nous, à Linkebeek. Ce n'est donc pas l'IBGE qui le gère. On y voit bien quelques branchages par terre, mais de manière tout à fait naturelle. Rien à voir avec l'aspect "champ de bataille" comme chez nous. Nous avons toujours été contre le fait que l'on transforme nos bois en parcs, mais on en vient presque à le regretter !... Rappelons, puisqu'il semble que ce n'est pas clair pour certains, que nos bois sont à connotation urbaine puisque situés à la limite des maisons de Verrewinkel et de Buysdelle et à 8 km de la Grand-Place de Bruxelles !

 

Bois du Kleetbos à Linkebeek
Bois du Kleetbos à Linkebeek

 

Les Amis des Bois de Buysdelle et de Verrewinkel craignent que cet aspect désordonné des bois n'incite les gens à un manque de civisme comme le déversement de déchets (ce qui se produit de plus en plus souvent ces derniers mois avec des canettes et des plastiques abandonnés ici et là) ou au risque que des irresponsables boutent le feu aux tas de bois (ce qui c’est déjà produit en 2001 ou 2002 dans le bois de Buysdelle).

 

Dans nos bois

  

Début de page  Début de page

Dans nos boisLe plan de gestion

En 2005, l'IBGE est chargé de gérer les bois de Buysdelle et de Verrewinkel. Depuis lors il est prévu que l'ensemble des actes de gestion fera l'objet d'un plan de gestion à réaliser par l'Institut en concertation avec la commune. On notera que tout aménagement éventuel dans les bois se fera obligatoirement dans le respect de ce plan de gestion et fera l'objet d'avis de la commune ou de l'Institut.

Mais aujourd'hui, sur Internet, si on trouve effectivement un plan de gestion de Verrewinkel... c'est celui du... cimetière du même nom !

Il était prévu de borner les bois. Et c'est vrai que l'on peut trouver des bornes ici et là... mais pas toujours à la limite des bois ?... D'après certains riverains présents dans le quartier dès les années 70, des bornes ont été placées lors de l'étude de la construction de l'autoroute Uccle - Waterloo (> voir Un peu d'histoire)...

 

Début de page  Début de page

Un tuyau dans le bois de Verrewinkel

égoutsDepuis la construction d'une des villas avenue des Muses (vers l'année 2000), un tuyau de 80 cm (!) de diamètre passe sous la clôture de la propriété. De là s'écoule un liquide nauséabond dans le bois de Verrewinkel, ce qui est inconcevable dans un site classé. Depuis lors, plusieurs interventions auprès des autorités communales d'Uccle sont restées lettre morte. On sait maintenant que la construction du collecteur avenue de Percke permettra de résoudre enfin ce problème. Reste à savoir quand ce collecteur sera raccordé à celui déjà existant de Drogenbos. On parlait d'une mise en service fin 2013... De plus, un raccordement vers ce collecteur devra traverser le bois de Verrewinkel. Les travaux sont planifiés "ultérieurement" à 2016 !...

Carte extraite du document "Presentation Riverains Comite quartier FondRoy.pdf" accessible sur la page www.uccle.be/administration/travaux/egouttage-du-sud-de-la-commune

Dans nos bois

 

Début de page  Début de page

Sentiers dans le bois de Buysdelle

Dans ce bois, seuls deux sentiers sont considérés comme "officiels" par l'IBGE. Les autres seraient-ils voués à disparaître ? Le premier chemin officiel, le "chemin des Hospices" démarre dans la courbe de l'avenue Buysdelle et descend vers le Verrewinkelbeek entre deux haies de lierre. Les fortes pluies du printemps 2013 ont fortement raviné ce passage déjà peu commode. Il est aujourd'hui impraticable pour les personnes d'un certain âge… Le second sentier part de l'avenue Buysdelle, près de l'avenue des Hospices, et rejoint dans le bas du bois le chemin des Hospices. Ce sentier débute par un escalier, certes rustique, mais qui est lui aussi peu praticable pour les personnes à mobilité réduite. Et pourtant, il y a une trentaine d’années, ce sentier était un large et beau chemin (sans escalier), moins sinueux et moins boueux qu’aujourd’hui !…

 

Dans nos bois

 

À noter que depuis le printemps 2014, des motos (souvent avec de petites roues et démunies de plaque d'immatriculation) s'amusent à parcourir les chemins de Kleindal (*), passent par le chemin des Hospices ou traversent le bois de Buysdelle (**) et ferment la boucle par l'avenue Buysdelle (parfois en brûlant le sens interdit dans sa partie étroite)...

(*) vélos acceptés sur le chemin agricole du bas mais pas sur le sentier du haut, et tout deux interdits aux motos
(**) chemin et bois interdits à tout véhicule motorisé ou non

 

Début de page  Début de page

Des chasseurs dans la commune voisine de Linkebeek

ChasseursLes promeneurs que l'on croise dans les bois de Buysdelle et de Verrewinkel pensent souvent entendre des "pétards" dus à des gosses jouant dans les environs. Il n'en est rien. Pour reprendre les choses dans l'ordre, il y a quelques années, la Région flamande a interdit l'usage dans les champs des canons effaroucheurs jugés trop bruyants. Les agriculteurs se sont alors plaints des pigeons et corneilles qui mangeaient leurs cultures. Il faut avouer que ces dernières années les prairies à vache ont fondu comme neige au soleil (il n'y a d'ailleurs presque plus de vaches dans la région) et ont été remplacées par des champs très souvent plantés de céréales attirant les oiseaux (exception en 2014 avec beaucoup de champs de pommes de terre). Les agriculteurs ont donc fait appel aux chasseurs avec la bénédiction de la Région flamande et l'accord des propriétaires des terres agricoles.

Mais en réalité, ces chasseurs font bien plus de bruit que les canons et ils insécurisent les chemins fréquentés par les promeneurs, les cyclistes et les cavaliers.

Les Amis des Bois de Buysdelle et de Verrewinkel rappellent la présence de buses variables (*) dans nos bois ou tournoyant majestueusement au-dessus des champs de Linkebeek.

(*) Buteo buteo, espèce protégée, se nourrissant de micro-mammifères ou pouvant consommer des charognes...

 

Accueil Début de page Suivant