Les Amis des Bois de Buysdelle et de Verrewinkel

Accueil

Où sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Quelques arbres
et arbustes

Quelques fleurs

Un peu d'histoire
- il y a 200 ans
- et plus récemment...

Et aujourd'hui ?
- l'état des bois
- et autres problèmes...

Contact
Liens
Cartes
Album
photos

Des articles
sur nos bois

Les bois de Buysdelle et de Verrewinkel

Le bois de Verrewinkel, souvent appelé "petite forêt de Soignes", ainsi que son petit frère, le bois de Buysdelle, font partie des derniers vestiges de la forêt charbonnière qui couvrait tout le centre du pays au début de notre ère. Ces bois sont morpho­logiquement très similaires à la forêt de Soignes avec des plateaux et de profonds ravins.

 

Carte Ferrraris 1771-1778
Carte Ferraris 1771-1778
        Certains (*) prétendent que ces bois n'ont jamais fait partie du massif sonien mais qu'ils ont subi le même traitement sylvicole que la forêt de Soignes... Mais la carte Ferraris montre clairement que le bois de Verrewinkel (et de Buysdelle ?) faisait bien partie de la forêt de Soignes... C'est d'ailleurs l'avis de Martin Tanghe (voir Perception écologique du Bois de Verrewinkel).


(*) > Voir arbres-inventaire.irisnet.be/sites.php?id=26

 

Composition         L'homme y a planté des mélèzes (bois de Buysdelle), des pins sylvestres et surtout des hêtres devenus aujourd'hui monumentaux et formant, 200 ans après, de véritables "hêtraies-cathédrales" !...

> Voir Quelques arbres et arbustes


La flore se révèle surtout au printemps avec les ficaires, les anémones, les jacinthes (uniquement au Verrewinkel) ou les pervenches (uniquement à Buysdelle).

> Voir Quelques fleurs de nos bois

 

Ces bois forment des îlots très utiles pour les oiseaux et les chauves-souris (11 espèces pour ces dernières). D'où leur classement et inscription à "Natura 2000".

> Voir Un peu d'histoire

 

Dans nos bois

 

Attention, ces bois sont règlementés et seuls les piétons peuvent s'y promener !...

Piétons   Cyclistes interdits   Motos interdites   Cavaliers interdits

 

D'après l'arrêté de classement, il est notamment interdit :

• d'effectuer tout travail de terrassement, tout travail de nature à modifier l'aspect du terrain ou de la végétation,
• de modifier en aucune façon l'écoulement des eaux dans le site et de déverser dans les cours d'eau et dans le sous-sol aucune substance de nature à altérer la pureté des eaux et par à influencer la composition de la faune et de la flore,
• d'abattre, de détruire, de déraciner ou d’endommager les arbres et plantes (l'entretien normal des plantations reste toutefois autorisé),
• d'ériger toute installation quelconque (fixe, mobile, ou démontable, provisoire ou définitive),
• de fumer ou de faire du feu.

          Dans nos bois

 

Accueil Début de page Suivant