Avant-Propos

Page d'accueil Recherche sur ce site Plan du site


Bienvenu aux futurs ingénieurs civils, et aux autres également. Vous avez décidé de choisir un métier passionnant, et plein d'avenir. Vous êtes jeunes, enthousiastes, créatifs, et vous êtes impatients de réaliser vos fabuleux projets.

Les études offertes par les universités belges sont toutes de très haut niveau. La réputation de l'ingénieur civil belge n'est plus à faire.

Cependant, il a une petite formalité à remplir : vous devez réussir l'examen d'entrée qui porte essentiellement sur les mathématiques. Pour vous aider à vous préparer, ce site vous propose une série d'exercices résolus. Ces exercices ont principalement été choisis parmi les questions de ces dernières années. Certains ont été rajoutés pour leur valeur didactique et pédagogique.

Il est supposé que votre niveau en mathématique est déjà assez élevé. Par conséquent, la théorie et les formules utilisées sont supposées connues. Les calculs intermédiaires sont parfois omis. Il vous appartient d'aller dans les détails (C'est une caractéristique de tout bon ingénieur). Je vous conseille de ne pas recopier les exercices et surtout de ne pas de les apprendre par cœur. Par contre, il est hautement recommandé d'essayer de les faire SEUL et AVANT de regarder les solutions.

Certains exercices peuvent se résoudre selon plusieurs méthodes. Les vôtres peuvent être aussi valables que celles qui sont présentées. Il est aussi possible que des erreurs se soient glissées dans les fiches, et ce malgré un travail minutieux de contrôle. N'hésitez pas à me contacter pour les signaler.
Finalement le plus important. Dans votre carrière, vos responsabilités seront souvent considérables. Vous aurez surtout et d'abord à gérer des hommes et des femmes. Les mathématiques vous seront de peu d'utilités pour faire face. N'oubliez pas que les hommes (et les femmes encore moins) ne sont ni des équations ni des machines.

Bonne chance. Le monde a besoin de vos rêves d'ingénieur.





L'ingénieur civil


Les paragraphes suivants sont extraits du carnet du CIO "L'ingénieur civil". Je remercie le CIO de m'avoir donné l'autorisation de reproduire ces lignes.

Les auteurs sont conseillers au Centre d'Information et d'Orientation études-professions-emploi (CIO) de l'Université catholique de Louvain (UCL).

CIO
3 rue Ladeuze, 1348 Louvain-la-neuve.
www.cio.ucl.ac.be



Dessiner les plans d'un nouvel immeuble, veiller sur une centrale nucléaire, assurer la production d'automobiles, maîtriser les autoroutes de l'information, travailler sur une plate-forme de forage … Quelques images et quelques-unes seulement, parmi celles que l'on associe au métier d'ingénieur.On dit aussi de l'ingénieur qu'il est matheux, rigoureux, organisé, à la pointe des connaissances scientifiques et techniques.Tour d'horizon pour découvrir quelques facettes du métier et les exigences intellectuelles et humaines de la formation qui y mène.

L'ingénieur civil est présent un peu partout dans nos sociétés, grandes consommatrices de biens et de services. A la fois concepteur et praticien, l'ingénieur participe au développement de la société.
Tirer parti des découvertes scientifiques en évolution constante et les traduire dans des technologies nouvelles adaptées à un environnement humain mouvant, c'est là tout le rôle de l'ingénieur civil.

Pour faire face à ses multiples missions, il doit faire preuve de qualités personnelles très diversifiées.

Concepteur, entrepreneur et leader dans sa profession

Concepteur, le futur ingénieur est curieux et créatif, deux qualités indispensables à tout acte d'innovation. Il participe activement à l'évolution technologique de la société.

Entrepreneur, il cherche des résultats concrets. Son esprit d'analyse et de synthèse l'aide à résoudre des problèmes mathématiques et à trouver des solutions logiques à des problèmes abstraits. Dans ses activités, il fait preuve de flexibilité et de mobilité.

Leader, c'est un meneur d'hommes, il sait ce qu'il doit et peut demander à ses collaborateurs. Il a le sens de la communication : l'ingénieur est un homme de dialogue, prêt à écouter et à collaborer avec ses partenaires. Il doit pouvoir discuter avec les spécialistes, avec les divers responsables, pour que tous travaillent de façon efficace.

Scientifique, rigoureux, organisé dans ses études

L'étudiant ingénieur aime les maths et les sciences. Il est à l'aise avec ce langage qui est un des éléments fondamentaux du mode de pensée des ingénieurs. Il passe du développement théorique des mathématiques à l'application de celles-ci au monde de la technologie.
D'une manière générale, il montre des capacités d'abstraction importantes en même temps qu'un goût pour la technique.
Doté d'un esprit logique, il comprend avant de mémoriser.
Il développera durant son cursus une aptitude fine au raisonnement, la rigueur scientifique et la représentation dans l'espace.
Une solide capacité de travail personnel, mais en même temps le goût du travail en équipe, sont indispensables.

A toutes ces qualités, il ajoutera une bonne dose de volonté : la réussite ne vient pas d'elle-même, il faut la vouloir, la chercher. Motivé et bosseur, il a également l'esprit ouvert ainsi qu'une aptitude à s'exprimer clairement.

Que font les ingénieurs ?

Toutes les fonctions sont accessibles aux ingénieurs. Si la production, la recherche et le développement technologique sont des débouchés évidents, on ignore trop souvent que la vente, le management, la maintenance industrielle, la gestion de la qualité, les bureaux d'études ou de conseils sont également des domaines auxquels l'ingénieur a beaucoup à apporter.

Sans tenir compte de qualités plus personnelles, l'ingénieur civil développe une double compétence : l'une technique, l'autre organisationnelle.

1. La première l'oriente vers tous les postes stratégiques de l'industrie, de la naissance du produit à sa diffusion.
En effet, un " produit " doit être conçu, créé. C'est le rôle du chercheur. Ensuite, il faut prévoir toutes les conditions de sa réalisation : investissement en machines, organisation du travail … C'est le pôle développement.
Vient la production proprement dite. Il faut surveiller le procédé de fabrication et garantir la qualité du produit.
Il reste alors à commercialiser le produit, une mission également du ressort de l'ingénieur.

Cette compétence technique, l'ingénieur l'exerce depuis tout temps dans le secteur industriel. Aujourd'hui, il met également ses talents au service de l'industrialisation du secteur tertiaire : le développement des nouvelles technologies dans le champ des télécommunications, des systèmes bancaires ou des multimédias constitue pour ces diplômés un vaste espace d'exploration, d'innovation et de développement.

2. L'autre volet des compétences de l'ingénieur s'exprime dans des rôles de direction et de gestion. Sens de l'organisation, rigueur et intelligence pratique en font un manager recherché dans de nombreux secteurs.

Le développement

Le service de développement a pour fonction de faire le lien entre les laboratoires de recherche et les départements de production. Le rôle de l'ingénieur de développement consiste à faire passer en production un produit ou un procédé conçu par les laboratoires de recherche. Ceux-ci travaillent à petite échelle, font des échantillons, réalisent des prototypes et les testent. A partir des échantillons ou des prototypes, l'ingénieur étudie ce qu'ils demandent comme appareillage, comme machines, comme organisation de production, pour les fabriquer en série. Il s'occupe également de gestion car il s'intéresse aux problèmes d'organisation et de rentabilité de nouvelles productions. Le travail dans un service de développement est aussi un travail d'équipe, où l'ingénieur en charge du projet doit coordonner les activités d'un groupe de techniciens.

La production

C'est à l'ingénieur de production qu'incombe la responsabilité d'assurer les quantités exigées quotidiennement par la direction de l'entreprise.
Les caractéristiques qui définissent le profil type de cet ingénieur font en premier lieu intervenir un esprit de direction. Il instaure entre lui et ses ouvriers, une complicité et un esprit de collaboration. Il apparaît comme un chef d'équipe.
Ensuite, il y a la parfaite connaissance de son procédé de fabrication, car à tout moment, il peut être amené à prendre des décisions rapides pour pallier les défaillances techniques de son installation.

Le responsable de la production assure l'interface entre l'atelier et le bureau d'étude. Les projets qu'il reçoit des concepteurs ne sont pas toujours d'une transparence évidente pour le monteur. C'est à lui de les adapter et de les transformer, de façon à orienter le travail des équipes d'ouvriers. C'est donc un véritable dialogue qui s'instaure entre lui et les responsables du projet. Il a la particularité d'être directement confronté à la réalité de terrain.

La fonction technico-commerciale

Il n'est pas suffisant de créer, perfectionner, fabriquer, il faut aussi que le produit corresponde aux besoins de la clientèle.
Si pour l'efficacité de la vente de certains produits, la place de la technique n'est qu'accessoire, pour la plupart des produits industriels, la présence des ingénieurs dans les services commerciaux est nécessaire. C'est particulièrement le cas dans le commerce des outillages, des machines et appareils à très haute technicité, de certains produits à transformer où la clientèle est essentiellement technique.
Mi-technicien, mi-vendeur, l'ingénieur technico-commercial joue un rôle d'informateur et de conseiller auprès du client. Il évalue ses besoins, lui propose des solutions et lui offre une assistance technique dans le cadre du service après-vente.
Il doit aussi être capable de prévoir les tendances futures du marché et d'aider à la conception de nouveaux produits en fonction de l'évolution de la clientèle.