[AstronomiA]
 
AstronomiA - L'astronomie pédagogique
 
Divisions

Prélude

Système solaire

• Explication
Eclipses
Soleil
Lune

Planètes

Mercure
Vénus
Terre
Mars
Jupiter
Saturne
Uranus
Neptune

Corps célestes

Pluton
Comètes
Etoiles
Astéroïdes
Météores

Conquête spatiale

Pionniers
Apollo
Fusées
Satellites
Sondes
Stations orbitales

Divers

Observation
Personnages
Lexique

 
IntroductionNébuleusesTrou noir
 

Trou noir

 

En 1982, un pulsar beaucoup plus rapide que les autres fut observé. La taille de son diamètre fut alors estimée à environ 5km, pour une masse d'environ deux à trois fois celle du soleil. Il fallut donc imaginer que les étoiles à neutrons pouvaient encore se contracter, voire changer de structure interne. Cette possibilité avait été imaginée théoriquement par Oppenheimer en 1939. Dès lors, si l'explosion d'une supernova laisse un noyau plus grand, aucune force connue ne pourra empêcher son effondrement perpétuel. Il rapetissera jusqu'à ne plus être qu'un point minuscule appelé "singularité".

La densité et la force d'attraction d'un tel objet deviennent extrêmement grandes au centre mais, à une certaine distance vers la singularité, la vitesse nécessaire pour échapper au champ de gravitation devient plus importante que la vitesse de la lumière. Etant donné que rien ne peut se déplacer plus vite que la lumière, aucun objet matériel, ni la lumière, ne peut s'échapper de cette région centrale. L'objet est devenu un trou noir.

Le terme "trou noir" fut proposé par le physicien John Wheeler, en 1967, pour décrire une concentration de masse si importante que mêmes les photons ne peuvent se soustraire à sa force gravitationnelle. En d'autres termes, la lumière proche de cette étoile très dense ne peut en sortir.

Bien qu'un trou noir soit invisible, nous pouvons le détecter puisque sa force d'attraction est maintenue sur des objets proches. On estime qu'il pourrait exister environ un million de trous noirs dans notre galaxie (et dans toutes les autres).

Il a déjà été suggéré à plusieurs reprises que les propriétés de certains objets ne peuvent s'expliquer que par la théorie des trous noirs. Ceux-ci se situeraient au centre des galaxies et de certains amas globulaires, vu leur forte concentration d'étoiles.

Il existe différents types de trous noirs théoriques :

  • Les trous noirs de Schwarzschild: sphériques sans rotation et non chargés,
  • Les trous noirs de Kerr: non sphériques, en rotation et non chargés,
  • Les trous noirs de Reissner Wordström: non sphériques, sans rotation, et chargés,
  • Les trous noirs de Kerr-Newman: non sphériques, en rotation et chargés.

Les trous noirs les plus étudiés sont ceux de Kerr, qui constituent le cas le plus courant, les trous noirs assez massifs atteignant obligatoirement un état de stabilité électrique.

 

 

Localisation :
  [Fleche]  Système solaire / Explication / Trou noir

Recherche :
 
 

Contents, Copyright © Christophe Verdure, 1996-2011
Questions? chris@mail.belgavillage.be
http://www.astronomia-be.net/