[AstronomiA]
 
AstronomiA - L'astronomie pédagogique
 
Divisions

Prélude

Système solaire

• Explication
Eclipses
Soleil
Lune

Planètes

Mercure
Vénus
Terre
Mars
Jupiter
Saturne
Uranus
Neptune

Corps célestes

Pluton
Comètes
Etoiles
Astéroïdes
Météores

Conquête spatiale

Pionniers
Apollo
Fusées
Satellites
Sondes
Stations orbitales

Divers

Observation
Personnages
Lexique

 
IntroductionNébuleusesTrou noir
 

Introduction

 

L'homme de cro-magnon s'intéressait-il aux astres? Probablement mais faute de preuves, l'histoire de l'astronomie ne commence réellement qu'avec les Sumériens.

Dès 2800 ACN, ils consignaient sur des tablettes d'argile, des observations très précises de la voûte céleste, dans laquelle ils lisaient leur destin.

Cinq "étoiles" sillonnant le ciel nuit après nuit retinrent particulièrement leur attention. Cinq "étoiles qui ne se reposent jamais" comme disaient leurs voisins égyptiens.

Deux mille ans plus tard, les Grecs parleront de "planêtês", terme qui signifie "vagabonds". Assimilés à des divinités, les planètes porteront le nom d'un dieu grec puis romain.

A proprement parler du système solaire, bien que l'idée d'un système héliocentrique ait été suggérée par certains astronomes de la Grèce antique, tel Aristarque de Samos en 260 ACN, c'est l'hypothèse d'un système géocentrique, défendue par Aristote, qui a longtemps prévalu.

Un tel système ne suffisait pas à expliquer les mouvements apparents, et c'est Hipparque qui émit l'hypothèse que les planètes décrivaient des petits cercles dont les centres eux-mêmes tournaient autour de la Terre. Cette idée générale fut approfondie vers 100 ACN par l'astronome Ptolémée, à Alexandrie, qui donna son nom au schéma général.

En 1453, face aux insuffisances du système de Ptolémée, Nicolas Copernic élabora une nouvelle théorie des déplacements des planètes en passant du géocentrisme à l'héliocentrisme. En effet, avant l'annonce de l'héliocentrisme, chacun pensait que la Terre était le centre de l'Univers. Dès sa publication, cette théorie fut utilisée pour élaborer les nouvelles tables de position des planètes. Malgré ce succès et, entre autres, pour des raisons de dogme religieux, cette nouvelle théorie ne fut pas acceptée immédiatement.

Le danois Tycho Brahé, le plus grand des observateurs d'avant l'ère du télescope, a notamment proposé, en 1583, le système suivant: toutes les planètes, sauf la terre auraient des orbites centrées sur le Soleil, lequel (et par conséquent tous les autres corps planétaires) tournerait autour de la Terre.

C'est Galilée qui, en 1609 - 1610, a prouvé par l'observation, l'exactitude de la théorie de Copernic, et c'est à peu près à la même époque que Johannes Kepler en a trouvé l'explication exacte. En effet, tous avant lui, y compris son maître Copernic, se fondant notamment sur l'idée de "perfection", pensaient que les planètes décrivaient des orbites circulaires. Kepler s'est rendû compte que ce n'était pas le cas, et que les mouvements des planètes ne s'expliquent vraiment dans le système de Copernic que si leur orbite est elliptique. En 1619, il publia la dernière de ses trois lois, établissant un lien entre l'éloignement d'une planète et la période de son orbite autour du Soleil.

En 1710, l'anglais Georges Graham construisit un modèle mécanique du système solaire, la sphère armillaire.


Qu'est-ce que le "Système solaire"?

 

[Systeme solaire 1]

Ensemble des astres constitué par le Soleil et les 9 planètes (ainsi que leur 61 Lunes) qui gravitent autour de lui.

Il s'est probablement formé au départ de matière tournant dans la même direction, ce qu'atteste le fait que les planètes se déplacent aujourd'hui autour du soleil.

 

Les différentes théories expliquant son origine doivent tenir compte de certaines anomalies telle Vénus, par exemple, qui présente une rotation axiale "rétrograde" c'est-à-dire dans le sens contraire. Toutes les autres planètes tournent quant à elles de façon régulière autour du Soleil.

Certaines planètes sont accompagnées de familles de satellites tournant autour d'elles de la même façon que les planètes autour du soleil. En outre, les orbites planétaires sont plus ou moins situées dans le même plan, formant un disque plutôt qu'une sphère.

L'orbite de Pluton est toutefois différente: elle est plus elliptique et est davantage inclinée par rapport à l'écliptique, ou orbite de la Terre autour du Soleil. En principe, Pluton est la planète la plus éloignée, mais parfois, elle pénètre à l'intérieur de l'orbite de Neptune. Ce phénomène semblerait indiquer que Pluton n'a pas été formée dans les mêmes circonstances que les autres planètes.


Les planètes peuvent être regroupées en trois catégories: les planètes intérieures, les planètes géantes et les planètes extérieures.

[Systeme solaire 2]


  • Les planètes intérieures sont les planètes qui se trouvent à l'intérieur de l'orbite terrestre c'est-à-dire en plus de la Terre, Mercure et Vénus. Mars est également comprise,

  • Les planètes géantes sont Jupiter et Saturne. Cette appellation vient de leur masse importante,

  • Les planètes extérieures sont celles situées au-delà de Saturne c'est-à-dire Uranus, Neptune et Pluton.

 

 

Localisation :
  [Fleche]  Système solaire / Explication / Introduction

Recherche :
 
 

Contents, Copyright © Christophe Verdure, 1996-2011
Questions? chris@mail.belgavillage.be
http://www.astronomia-be.net/