[AstronomiA]
 
AstronomiA - L'astronomie pédagogique
 
Divisions

Prélude

Système solaire

Explication
Eclipses
Soleil
Lune

Planètes

Mercure
Vénus
Terre
Mars
• Jupiter
Saturne
Uranus
Neptune

Corps célestes

Pluton
Comètes
Etoiles
Astéroïdes
Météores

Conquête spatiale

Pionniers
Apollo
Fusées
Satellites
Sondes
Stations orbitales

Divers

Observation
Personnages
Lexique

 
IntroductionStructureAtmosphèreAnneauxSatellites
 

Satellites

 

Jupiter possède 63 satellites. Leurs distances par rapport à la planète sont comprises entre 181.000 km et 25 millions de km. Les 4 premiers furent découverts par Galilée en 1610, qui utilisa sa récente découverte, la Lunette d'approche. Il s'agit de: Io, Europe, Ganymède et Callisto. Ils sont également appelés "Lunes galiléennes".

Le cinquième, Amalthée, a été découvert en 1982 par Edward Barnard, un éminent astrologue. Par la suite les sondes spatiales ont découvert plusieurs petits satellites au-delà de Callisto, le satellite le plus éloigné, mais il pourrait ne s'agir que d'astéroïdes captifs. Depuis 1979, de nombreux satellites ont été repérés par des sondes spatiales.

 

Satellites galiléens:

Galilée, dès 1610, a observé quatre objets en orbite autour de Jupiter. On ne savait rien d'eux avant que les sondes Voyager ne les observent de très près. La sonde américaine Galileo a permis d'affiner leur étude.


[Satellites galiléens]

De gauche à droite: Io, Europe, Ganymède et Callisto

 

Io: Princesse, et amoureuse de Jupiter, elle fut changée en génisse blanche pour échapper à la colère d'Héra.


[Io]

Il est très hétérogène et ne présente aucune des structures observées sur les autres satellites galiléens. L'explication est le fait qu'il se compose de 7 ou 8 volcans en activité.

Il est le plus proche satellite de Jupiter (420.000 km) et possède un diamètre de 3632 km.

 

Europe: Elle est la soeur de Cadmos; Jupiter l'enleva, la transforma en taureau et l'emmena en Crète.


[Europe]

Distant de Jupiter de 617.000 km, il possède une densité élevée, signe d'une grande proportion de roches.

Toutefois, sa surface est très vraisemblablement recouverte de glace: elle est blanche et très brillante. Il possède un diamètre de 3126 km.


Ganymède: Il était le plus beau des mortels; il fut enlevé par Zeus pour devenir le sommelier des Dieux.

Plus proche, il présente une surface variée, tant en couleurs qu'en structure. Des régions sombres contiennent de nombreux cratères d'impact et sont entourées de régions plus claires, plus jeunes où les cratères ont presque totalement disparu pour faire place à des réseaux de failles très étendus. Avec un diamètre de plus de 5276 km, il est le plus gros satellite du système solaire.


Callisto: Elle est la fille du roi d'Arcadie; elle fut aimée par Jupiter, changée en ours par Junon et tuée par Diane.

Il est le plus éloigné de Jupiter, a un diamètre de 4820 km et possède une surface couverte de cratères de météorites. Sa surface s'apparente à celle de la Lune ou Mercure. Cet objet semble n'avoir que très peu évolué depuis le bombardement météoritique intense du premier milliard d'années et, en conséquence, a été le moins affecté par l'existence de Jupiter. Toutefois, sous sa surface (± 250 km), l'eau aurait survécu sous forme liquide, comme l'a découvert le scientifique Javier Riuz.


Les autres satellites se prénomment Métis, Adrastée, Thébé, Amalthée, Léda, Himalia, Lysithéa, Elara, Ananke, Carme, Pasiphaé et Sinope.

Lysithea, Ananke, Carme et Sinope furent découverts par Seth Barnes Nicholson, tandis qu'Himalia et Elara le furent par Charles Dillon Perrine.

Mis à part Amalthée (corps rougeâtre irrégulier qui mesure environ 250 km sur 150 km), la plupart sont situés au-delà des satellites galiléens, et sont essentiellement constitués de glace. Leur surface est dominée par les cratères d'impact car, lors de la chute d'une météorite, une surface de glace très froide a un comportement très semblable à celui d'une surface rocheuse.


Les planètes troyennes: Il s'agit en fait d'astéroïdes qui accompagnent Jupiter sur son orbite et sont répartis en deus groupes, situés à 60° de part et d'autre de la planète et appelés points de Lagrange. Ce sont des points d'équilibre gravitationnels stables, de sorte que les astéroïdes qui s'y trouvent peuvent osciller légèrement autour tout en restant en quelque sorte prisonnier du champ de gravitation combiné de Jupiter et du Soleil qui y compense exactement la force centrifuge due à la rotation orbitale.


N.B.: Du 16 au 22 juillet 1996, des fragments de la comète Schoemaker - Levy 9 ont heurté la planète Jupiter. La comète dont la trajectoire avait été modifiée à la suite d'un premier passage proche de Jupiter (elle est passée à seulement 21.000 km de la planète le 8 juillet1992) s'est fragmentée en vingt et une petites comètes qui se sont retrouvées à la queue leuleu sur une courbe en collision avec Jupiter qu'elles ont percuté à des vitesses supérieures à 200.000 km/h.

 

 

Localisation :
  [Fleche]  Jupiter / Satellites

Recherche :
 
 

Contents, Copyright © Christophe Verdure, 1996-2011
Questions? chris@mail.belgavillage.be
http://www.astronomia-be.net/