La statue de Saint Sébastien - Les Archers

Aller au contenu

Menu principal :

La statue de Saint Sébastien

Recherches historiques

La statue de Saint Sébastien


LE MARTYR DE SAINT SEBASTIEN

Sébastien, né à Narbonne vers 250, fut le chef d’une cohorte prétorienne et dénoncé par Fulvius comme chrétien.

Il fut percé de flèches par les archers de Hyphax et laissé pour mort.

Rappelé à la vie par Fabiola et Irène, il alla reprocher à l’Empereur sa cruauté et fut alors bastonné jusqu’à ce que mort s’ensuive.


LA STATUE DE SAINT SEBASTIEN

.......« Je soubsing da voir recu 19 diesneuf florins et dousse patars de monsieur piret pour avoir fait le Saint Sébastien pour le semain a marbai comprit la dourur et le tout fait a brusselle le 2 septembre 1734

.......19-12-0                                                              Michiel de Winter

.......Jacq Baudoux mat restitué dixhuit florins a bon conte. »

Mis à part la curieuse orthographe, nous avons là une pièce qui certifie la possession d’une statue de notre patron, qui a sans doute pris place dans l’église, jusqu’en 1886 date où celle-ci fut démolie puis reconstruite et consacrée le 28 septembre 1891.

Le 20 janvier 1890, l’achat d’une nouvelle statue est décidée par l’assemblée des archers, la caisse de la société intervenant pour quarante-cinq francs et une loterie de deux cent cinquante numéros à un franc le numéro étant chargé de pourvoir au solde.

L’enjeu de cette loterie était l’ancienne statue, qui échu au numéro 181, ici une ligne du compte rendu a été raturée et nous lisons en superposition : propriété de Guillaume Pieret et la société de St-Sébastien.

Onze jours après ce tirage, la société décide :

.......« vu le désir exprimé par Madame Pieret de posséder la vieille statue de St-Sébastien, persuadée que toute la société donnera ainsi une marque d’estime à la famille de son regretté président, décide d’abandonner à Madame Pieret l’objet de sa demande moyennant une redevance à la société de vingt-cinq francs ; somme qui sera versée dans la caisse réservée à l’achat d’une nouvelle statue ».

Le 19 janvier 1891, une nouvelle statue en plâtre remplaçait cette vénérable statue en bois polychrome, elle avait coûté socle compris deux cent soixante francs cinquante centimes.

Qui retrouvera la trace de cette vieille statue cédée à Madame Pieret née Hersilie Barbe Josèphe Pasquet ?

 
Aujourd'hui, nous sommes le : 08-06-17.
Il est
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu