Joffrois de Vile-Hardoin

mareschaus de Champaigne

La croisade de Constantinople


Précédent Table des matières Suivant
CIV 
   Lors vint en l'ost uns bers le marquis Boniface de Monferrat en message, qui Othes de la Roche avoit nom; et parla d'un mariage qui devant avoit esté porparlez, de la fille Boniface le marquis de Monferrat et de l'empereor Henri. Et aporta les noveles que la dame ere venue de Lombardie, et que ses peres l'y avoit envoié querre, et qu'elle ert à Salonique. Lors prist li empereres conseil, et la somme dou conseil si fu tele que li mariages fu asseurez d'une part et d'autre. Einsi s'en rala li messages Othes de la Roche à Salonique.
   Et l'empereres ot assemblées ses genz qui orent à garison menz lor gaainz de Veroi, qu'il avoient fait en l'ost. Et chevaucha pardevant Andrinople par ses jornées, tant que il vint en la terre Johanis le roi de Blaquie et de Bougrie. Et vinrent à une cité qu'on apeloit la Ferme; et la pristrent, et entrèrent enz, et i firent mult grant gaain. Et sejornèrent enz par trois jorz, et corurent par tot le païs, et gaaignierent grans gaains, et destruistent une cité qui avoit nom l'Aquile. Au quart jor, se partirent de la Ferme, qui mult ere bele et bien seanz; et i sordoient li baing chaut li plus bel de tot le monde; et la fist l'empereres destruire et ardoir; et enmenèrent les gaains mult granz de proies et d'autres avoirs. Et chevauchièrent par lor jornées tant que il vindrent à la cité d'Andrinople, et sejornèrent el païs trosque à la feste Toz Sains, que il ne porent plus guerroier por l'iver. Et lors s'en torna l'empereres Henris et tuit si baron vers Constantinople, qui mult furent lassé d'ostoier; et ot laissié à Andrinople entre les Grieus, un suen home qui ot nom Pierres de Radinghem, à tot dix chevaliers.

Précédent Table des matières Suivant