Joffrois de Vile-Hardoin

mareschaus de Champaigne

La croisade de Constantinople


Précédent Table des matières Suivant
XCV 
   Iceste doloreuse novele si vint à Henri le baile de l'empire, si com il aloit à la procession à Nostre-Dame de Blaquerne, le jor de la feste madame sainte Marie Chandelor. Sachiez que mult furent effreé en Constantinople, et cuidèrent por voir qu'il eussent la terre perdue. Lors prist conseil Henris li bailes de l'empire que il garniroit Salembrie, qui ere à deus jornées de Constantinople; et i envoia Machaire de Sainte Manehault atot cinquante chevaliers por garder la ville. Et lors, quant la novele vint à Johannis le roi de Blaquie que ce ere à sa gent avenu, si ot mult grant joie, que ce ere une granz partie de la bone gent que li François eussent, que il avoient morz et pris. Lors manda par tote sa terre quanque il pot avoir de gent, et porchaça grant ost de Comains et de Grieus et de Blacs, et entra en Romanie. Et li plus des citez se tindrent à lui, et tuit li chastel; et ot si grant gent que ce ne fu se merveille non.
   Quant li Venicien oïrent dire que il venoit à si grant gent, si guerpirent Archadiople. Et Johannis chevaucha à totes ses oz tant que il vint à la cité de Naples, qui ere garnie de Grieus et de Latins, et ere le Vernas, qui l'empereris, la seror le roi de France, avoit à fame; et des Latins ere chevetaines Begues de Fransures, uns chevaliers de la terre de Beauvaisis. Et Johannis li rois de Blaquie fist assaillir la cité et la prist par la force. Là ot si grant mortalité de gent qui furent occis, que ce ne fu se merveille non. Et Begues de Fransures fu amenez devant Johannis, et il le fist occirre maintenant et toz les autres qui neient valurent des Grecs et des Latins; et totes les menues gens, fames et enfanz, en fist mener en Blaquie en prison. Lors la cité fist fondre et abatre, qui ere mult bone et mult riche, et en bon païs. Einsi fu destruite la citez de Naples com vos avez oï.

Précédent Table des matières Suivant