Joffrois de Vile-Hardoin

mareschaus de Champaigne

La croisade de Constantinople


Précédent Table des matières Suivant
XX 
   Là ot parlé en maint endroit; et parla l'abés de Vals de l'ordre de Cistiaus, et cele partie qui voloit l'ost depecier; et distrent qu'il ne s'i accorderoient mie; que ce ere sor crestiens, et il n'estoient mie por ce meu, ainz voloient aler en Syrie. Et l'autre partie lor respondi: «Bel seignor, en Syrie ne povez vos rien faire; et si le verrez bien à ceus meimes qui nos ont deguerpiz, et sont alés as autres porz. Et sachez que par la terre de Babiloine ou par Grèce iert recovrée la Terre d'outremer, s'ele jamais est recovrée. Et se nos refusons ceste convenance, nos somes honi à toz jorz.»
   Einsi ere l'ost en discorde com vous oez. Et ne vos merveilliez mie se la laie genz ere en discorde; que li blanc moine de l'ordre de Cistiaus erent altressi en discorde en l'ost. Li abés de Loz, qui mult ere sainz hom et prodom, et autre abbé qui à lui se tenoient, prechoient et crioient merci à la gent, que il por Dieu tenissent l'ost ensamble, et que il feissent ceste convenance; «car ce est la chose par quoi on puet mieuz recovrer la Terre d'outremer». Et l'abbés de Vaus, et cil qui à lui se tenoient, repreechoient mult sovent, et disoient que tot ce ere mals; mais alassent en la terre de Syrie, et feissent ce qu'il porroient.
   Lors vint li marquis Bonifaces de Monferrat, et Baudoins li cuens de Flandres et de Hennaut, et li cuens Loeys, et li cuens Hues de Saint-Pol, et cil qui à eux se tenoient; et distrent que il feroient ceste convenance; que il seroient honi se il la refusoient. Einsi s'en alèrent à l'ostel le duc, et furent mandé li més; et asseurèrent la convenance, si com vos l'avez oï arrière, par sermenz et par chartes pendanz. Et tant vos retrait li livres que il ne furent que doze qui les sermenz jurerent de la partie des François; ne plus n'en povoient avoir. De ceus si fu li uns li marquis de Monferrat, li cuens Baudoins de Flandres, li cuens Loeys de Blois et de Chartein, et li cuens de Saint-Pol, et huit autre qui à eux se tenoient. Einsi fu la convenance faite et les chartres bailliées, et mis li termes quant li vallez de Constantinople viendroit; et ce fu à la quinzaine de Pasques après.

Précédent Table des matières Suivant